Tout savoir sur les nouvelles politiques de dépistage du Covid en Chine

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 17/11/2022 à 17:55 | Mis à jour le 18/11/2022 à 10:30
un homme refuse un test covid en Chine

Vous vous souvenez peut-être que le 11 novembre, la prévention et le contrôle du Conseil d'État a fait une annonce concernant les changements apportés à certaines règles relatives au COVID. Sur les 20 points clés inclus dans l'annonce, le numéro six concerne les tests…

 

Il stipule que les "tests de masse" - qui concernent généralement tous les individus d'une zone administrative entière telle qu'une ville, un district, etc. - ne devraient être mis en œuvre pendant une épidémie que si la source ou la chaîne d'infection de ladite épidémie n'est pas claire, ou si la transmission communautaire se poursuit pendant une longue période.

Si le test COVID n'est pas prêt de disparaître, les changements de politique à travers la Chine sont effectués conformément à la nouvelle politique du Conseil d'État et suggèrent une certaine réduction des tests. Voici la situation dans toute la Chine.

 

Vous avez peut-être entendu parler de Shijiazhuang récemment…?

La capitale de la province du Hebei a beaucoup fait parler d'elle ces derniers jours.

Selon le China News Week, de nombreux endroits ne contrôlent plus les tests d'acide nucléique. Au lieu de cela, les habitants de la ville doivent seulement montrer un kit de santé vert pour pouvoir entrer dans certains endroits.

Il n'est plus nécessaire de présenter un test d'acide nucléique pour prendre le bus ou le métro. Toutefois, pour entrer dans les stations de métro, les navetteurs doivent toujours scanner le code sanitaire local.

 

En outre, les hôtels de la ville exigent toujours la preuve d'un test d'acide nucléique négatif, généralement effectué dans les 48 ou 72 heures.

 

De nombreux habitants de la ville ont remarqué hier, le 15 novembre, qu'un grand nombre de sites de tests d'acide nucléique de Shijiazhuang avaient été fermés.

 

Toutefois, selon Jiemian News, la situation semble avoir changé. De nombreux sites ont été rouverts "pour répondre aux besoins des résidents".

 

La nouvelle de la réduction des tests à Shijiazhuang a apparemment entraîné une augmentation des ventes d'un médicament chinois particulier, rapporte le Beijing Daily.

Les capsules de Lianhua Qingwen - couramment utilisées pour traiter les symptômes de la grippe - se sont avérées efficaces contre les symptômes du COVID-19, rapporte Yicai Global. Certaines pharmacies de Shijiazhuang auraient épuisé les capsules.

 

À ce propos, n'oubliez pas que les gélules ne sont PAS un médicament préventif et qu'elles ne peuvent être utilisées que pour traiter les symptômes du COVID-19. Consultez un médecin avant de prendre les gélules.

 

Les dépistages Covid ailleurs en Chine

De nombreuses autres régions du pays semblent s'éloigner des tests de masse, rapporte China News Week.

 

Sanya a annoncé le 11 novembre que les tests seraient réservés à des groupes clés, notamment les personnes travaillant dans certaines industries, ainsi que les touristes.

Le comté de Zhenping, dans la province de Shaanxi, a annulé les tests de masse prévus pour le 12 novembre. Dans le même temps, la ville de Yanji, dans la province de Jilin, a également annoncé qu'il n'y aurait pas de tests de masse à partir du 14 novembre.

 

La ville de Hefei, capitale de la province de l'Anhui, a déclaré qu'elle ne procéderait plus "en principe" à des tests de masse.

 

Dans le même temps, dans le district de Chaoyang, à Pékin, de nombreux résidents ont été surpris par la fermeture de nombreux sites de test en bordure de rue, les autorités du district ayant déclaré que les sites de test seraient à l'avenir "rapprochés des zones résidentielles".

 

De nombreux endroits à Pékin exigent toujours un test d'acide nucléique de 72 heures, et dans certains cas, même de 24 heures.

 

Puis-je voyager sans subir de test ?

Dans la plupart des cas, il est toujours nécessaire de passer un test pour voyager à l'intérieur du pays.

Toutefois, les autorités du Shandong ont récemment indiqué que les personnes entrant ou sortant de la province ne seront plus tenues de présenter la preuve d'un test d'acide nucléique négatif effectué dans les 48 heures.

 

Pour vérifier les exigences relatives aux voyages intérieurs, ouvrez le mini-programme en chinois du Conseil d'État (国务院客户端) sur WeChat.

 

Nous insistons une fois de plus sur le fait que les tests ne vont pas disparaître de sitôt. Cependant, les récents changements apportés aux politiques de test - conformément aux demandes du Conseil d'État - montrent que les " tests de masse " sont probablement en train d'être réduits.

 

Ce que nous pouvons dire avec certitude, c'est que les derniers changements ne sont PAS un signe de la fin prochaine du "zéro COVID", ce que le secrétaire du parti de Shijiazhuang, Zhang Chao Chao, a cherché à souligner.

 

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Shanghai !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Guillaume Asmanoff et Thomas Aunave

Rédacteurs en chef de l'édition Shanghai.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale