TEST: 3208

Qui est Yoon Seok-youl, le nouveau président sud-coréen ?

Par Damien Bouhours | Publié le 10/05/2022 à 12:09 | Mis à jour le 10/05/2022 à 09:28
Yoon Seok-youl, nouveau président de Corée du Sud

Yoon Seok-youl est devenu à 61 ans le nouveau président de la République de Corée avec le score très serré de 48,56% des voix contre 47,83% pour le candidat démocrate Lee Jae-myung. Cet ancien procureur conservateur prend le pouvoir ce 10 mai 2022. Mais qui est-il et quel est son projet pour la Corée du Sud ?

 

Novice en politique, Yoon Seok-soul a remporté la présidentielle sud-coréenne face à son rival démocrate Lee Jae-myung. « Ceci est la victoire du grand peuple sud-coréen », s’est enthousiasmé le président pour les cinq prochaines années.

 

Yoon Seok-youl, un procureur populaire mais novice en politique

Yoon Seok-youl est un pur produit de l’élite séoulite, avec des parents intellectuels, un père membre de l’Académie des sciences et professeur émérite de l’université Yonsei et une mère enseignante à l’université d’Ehwa. Cet avocat devenu un procureur très populaire a replacé au pouvoir le Parti du pouvoir au peuple (PPP), qui avait perdu la présidence suite à la destitution de l’ancienne présidente Park Geun-hye en 2017. Fait intéressant, Yoon Seok-soul, alors procureur à Séoul, avait joué un rôle-clé dans l’enquête qui avait permis la destitution de Park Geun-hye pour abus de pouvoir.

 

Le début d'un cycle de la vengeance ?

Yoon Seok-soul était devenu procureur général sous l’administration du président sortant Moon Jae-in. Une décision qui s’était retourné contre ce dernier, Yoon Seok-soul s’étant ensuite attaqué à l’entourage du président démocrate, dont le ministre de la justice, Cho Kuk. La victoire du conservateur fait craindre aux analystes un nouveau « cycle de la vengeance ». La vie politique en Corée du Sud étant aux mains successivement du parti démocrate et conservateur. Résultat : tous les ex-présidents sud-coréens encore en vie ont fait de la prison pour corruption au terme de leur mandat.

 

Les positions de Yoon Seok-youl pour la Corée du Sud

Alors que le nouveau président prend les rênes de la Maison Bleue le 10 mai, quelles sont les positions de Yoon Seok-soul ?

Yoon Seok-soul souhaite abolir le ministère de l’égalité hommes-femmes, jugeant que les Sud-Coréennes ne sont pas victimes de discriminations, et ce malgré les chiffres alarmants.

 

Face à la crise immobilière que connait le pays, Yoon promet une offre plus importantes de logements en Corée du Sud pour résoudre la flambée des prix immobiliers.

 

Alors que la Corée du Sud est frappée par la pandémie avec près de 300.000 nouveaux cas, le nouveau gouvernement va être attendu au tournant sur sa gestion de crise. Yoon prépare déjà l’après vague Omicron avec des prêts pour les petits commerces affectés par la crise.

 

Yoon Seok-soul souhaite être plus ferme avec la Corée du Nord et également avec la Chine, qui soutient le régime de Pyongyang. « Je traiterai fermement le comportement illicite et déraisonnable de la Corée du Nord en respectant les principes, mais je laisserai toujours la porte ouverte aux pourparlers Sud-Nord », a-t-il déclaré.  Le nouveau président conservateur souhaite en revanche renforcer les relations bilatérales avec les Etats-Unis : « Je vais reconstruire l'alliance entre la Corée du Sud et les États-Unis. Je ferai de cette alliance une alliance stratégique globale tout en partageant des valeurs clés telles que la démocratie libérale, l'économie de marché et les droits de l’Homme ».

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Séoul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale