TEST: 3208

Election présidentielle en Corée du Sud : qui sont les candidats ?

Par Damien Bouhours | Publié le 04/03/2022 à 18:41 | Mis à jour le 04/03/2022 à 18:46
Photo : Les candidats à la présidentielle Lee Jae-myung et Yoon Seok-youl
Les candidats à la présidentielle Lee Jae-myung et Yoon Seok-youl

Les Sud-Coréens sont appelés à voter le 9 mars 2022 pour élire leur nouveau président de la République mais quels sont les candidats et qui est en tête des sondages ?

 

Qui succèdera au président Moon Jae-in pour les cinq prochaines années ? Telle est la question posée aux électeurs sud-coréens le 9 mars prochain. Bien que salué par sa gestion de la crise sanitaire, le président sortant ne peut se présenter à un second mandat comme cela est inscrit dans la constitution.

 

Qui sont les candidats à l'élection présidentielle en Corée du Sud ?

Parmi les 11 candidats à la présidentielle, 4 se détachent. Lee Jae-myung du Parti démocrate au pouvoir, Yoon Seok-youl du Pouvoir au peuple, Sim Sang-jung du Parti de la Justice et Ahn Cheol-Soo du Parti du peuple. Le candidat du parti conservateur, Yoon Seok-youl, est actuellement en tête des sondages. Il est suivi par le candidat démocrate souvent taxé de populisme. Il a par exemple proposé la prise en charge par la sécurité sociale des soins contre la calvitie ou encore la réouverture des salons de tatouage. Des mesures qui pourraient cependant le rendre plus populaire.

 

Des scandales de chamanisme au coeur de l’élection

Cette campagne présidentielle n’est pas dénuée de scandales. En plus des affaires de corruption qui entachent les deux partis en tête des sondages, le chamanisme revient sur le devant de la scène. Yoon Seok-yeol et son épouse auraient très fréquemment recours à une chamane, qui les guideraient aussi sur des décisions professionnelles. Des conversations téléphoniques prouveraient ces liens. On y entend également l’épouse du candidat conservateur soutenir un politicien condamné pour viol.

 

Le lien entre chamanisme et décisions politiques est un sujet très sensible en Corée du Sud. Il faut rappeler que l’ancienne présidente Park Geun-hye avait été destituée en 2017 à cause d’un scandale de corruption lié à sa chamane (ou Mudang) et confidente Choi Soon-sil.

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Séoul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale