Sauve qui pécho sur Netflix : la télé-réalité coréenne qui donne chaud

Par Damien Bouhours | Publié le 31/12/2021 à 06:35 | Mis à jour le 02/01/2022 à 05:08
La télé-réalité Sauve qui pécho, Single's inferno

Que se passe-t-il quand on met 9 Sud-Coréens célibataires sur une île déserte ? La nouvelle télé-réalité de séduction de Netflix : Sauve qui pécho ! (Single’s Inferno).

 

 

Nous sommes bien loin des K-drama habituels ou des séries Squid Game ou Hellbound. Avec Sauve qui pécho (Single’s Inferno dans la version originale), Netflix nous propose une télé-réalité coréenne qui met en lumière les pouvoirs de séduction et jeunes et beaux Sud-coréens.

 

Les 9 candidats de Sauve qui pécho

 

9 célibataires sud-coréens sur une île déserte, le Single’s Inferno

Le principe de Sauve qui pécho est simple : 9 célibataires sud-coréens aux muscles saillants, aux visages parfaits et aux corps torrides, se retrouvent sur une île déserte (l’enfer) où ils doivent survivre mais surtout trouver l’amour pour pouvoir aller sur l’île du paradis où les rendez-vous romantiques ont lieu. Qui saura trouver le véritable amour alors que vous ne savez ni l’âge ni la profession de celui qui vous parle et que vous devez vous battre contre des rivales tout aussi motivés ?

 

 

Sauve qui pécho, un Terrace House torride

A la différence, d’autres téléréalités du même genre et qui existent déjà sur Netflix, cette version prend en compte les codes télévisuels sud-coréens. Les scènes sur l’île sont entrecoupées de discussions d’un panel de quatre personnalités qui analyse et partage son opinion avec le spectateur. Un format qui ne sera pas sans rappeler l’émission japonaise à succès Terrace House, malheureusement en pause après le suicide d’une de ses participantes. Mais là où la téléréalité japonaise restait très pudique, cette version coréenne de Too hot to handle, met en avant une image beaucoup plus sulfureuse et franche des relations amoureuses au pays du matin calme. La télé-réalité a d'ailleurs déjà essuyé quelques critiques de la part de spectateurs étrangers qui fustigent la vision étriquée des standards de beauté coréens et notamment l'attirance vers une peau très claire, représentant pour certains candidats "la pureté"

 

Alors qui est prêt à se laisser tenter ?

Allez-vous regarder Sauve qui pécho ?
Choices
Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Séoul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale