Mardi 10 décembre 2019
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Image, rôle, condition sociale de la femme au Brésil

Par Perrine Bernard | Publié le 08/03/2019 à 11:00 | Mis à jour le 08/03/2019 à 11:47
Photo : ©MarielleFranco
Marielle-Franco Femmes Brésil

« Les femmes doivent prendre conscience de leur condition féminine pour avancer dans leur libération pour les autres générations, jusqu’à présent elles n’ont pas la liberté de parler, penser et se positionner dans le monde ».  C’est ainsi que Carmen Lucia, ancienne magistrate et ministre du tribunal suprême fédéral du Brésil, décrit la condition des femmes dans son pays. Ses propos forts se vérifient notamment en cinq réalités que nous allons détailler.

 

Les femmes brésiliennes sous-représentées en politique

 

D’après les dernières études statistiques IBGE, 52,5 % de la population brésilienne est composée de femmes, mais leur représentation dans la vie politique est minoritaire. Le tribunal électoral incite à la représentation féminine dans le pays. Pour ce faire, les partis politiques doivent respecter un quota de 30% de candidatures féminines. En pratique, ces derniers ont beaucoup de mal à respecter ces règles et certaines enquêtes ont prouvé que des candidatures féminines étaient fictives. La charge politique reste donc une fonction d’homme. Les dernières élections de 2019 montrent une légère amélioration car les femmes occupent 77 places à la chambre des députés contre 51 l’année précédente. On ne compte que 7 femmes sénateurs et 2 ministres nommées par le Président Jair Bolosonaro : Tereza Cristina, ministre de l’Agriculture et Damares Alves, ministre de la Famille, des femmes et des droits de l’Homme.

 

Inégalité des salaires homme /femme pour un même poste de travail

 

Le salaire moyen des femmes équivaut à 2/3 de celui des hommes, d’après une étude menée  par la fondation « Dom Cabral » par le chercheur Anderson de Souza Sant’Ann, qui a suivi 12 grandes entreprises dans le secteur de l’industrie et des services, au total 50.000 travailleurs. La conclusion est la suivante: 16 % d’écart de salaire entre homme et femme occupant le même poste. 27 % si le poste est à responsabilités. Et ce, malgré les lois de protection des travailleurs prévus dans la « CLT » ( consolidaçaõ das leis do trabalho) qui déterminent un salaire égal entre homme et femme occupant une même fonction.

 

Le fléau des violences conjugales au Brésil

 

On ne compte plus le nombre de fait divers chaque mois exposés par les médias de violences conjugales, d’ailleurs cela en devient même légèrement banal… Ce qui fait davantage l’actualité, ce sont les fémicides. Un véritable fléau, en quelques chiffres: en 2019, en moins de 3 mois, déjà 109 tentatives d’homicides sur des femmes, et 68 décés ( chiffres issus des recherches du Professeur Jefferson Nascimento, docteur en droit humanitaire, à l’université de São Paulo). Une augmentation alarmante plus de 24 % de cas de violences physiques, psychologiques et morales faites sur les femmes en 2018. Rappelons, que les Brésiliennes bénéficient de la loi de protection pour la femme «  lei Maria da Penha » qui permet aux femmes en situation de détresse une prise en charge.

 

Le Brésil et la question du machisme

 

La liberté du corps de la femme brésilienne, ses courbes généreuses, ses danses sensuelles, le fameux bikini impudique peuventt faire penser que la femme brésilienne est libre. Mais c’est peut-être aussi le reflet d’une femme objet, dont le corps doit être sculpté minutieusement, jusqu’à opter pour le bistouri ! Il existe un mouvement de plus en plus grand porté par certaines célébrités locales pour mettre fin au regard machiste de l’homme sur la femme. Parmi eux, «  mexeu com uma, mexeu com todas » qui dénonce les cas de harcèlement sexuels. Il y a aussi les cas d’attouchements dans les bus et les métros, vous pouvez lire sur certains bus « l’attouchement est un crime » .

L’avortement, un tabou

L’avortement est interdit au Brésil parce qu’il va l’encontre des droits fondamentaux, la vie, selon les termes du suprême tribunal fédéral du Brésil. De ce fait, il arrive parfois que certaines femmes mettent leur vie en danger, en avortant de façon illégale et cela peut leur coûter la vie.


La journée internationale des femmes sera dédié à Mariellle Franco, sociologue et élue locale de Rio de Janeiro assassiné par 4 tirs d’arme à feu le 14 mars 2018 en sortant d’une réunion d’élus. A ce jour, le crime n'a pas été élucidé. Marielle défendait les droits de la femme et les droits de l’Homme.

Marielle Franco

 

perrine bernard

Perrine Bernard

Correspondant pour lepetitjournal.com. Rédactrice pour l'édition de Sao Paulo et interlocuteur commercial pour vos placements publicitaires.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Volley: Earvin Ngapeth arrêté au Brésil pour harcèlement sexuel

Earvin Ngapeth, star de l'équipe de France de volley, a été arrêté lundi à Belo Horizonte (sud du Brésil), accusé de harcèlement sexuel envers une femme dont il a giflé les fesses

Vivre à Sao Paulo

SANTÉ

Vapoter à l’étranger, est-ce légal ?

Alors que la e-cigarette ou vapoteuse est de plus en plus utilisée au détriment des cigarettes classiques, il n’est pas toujours légal de s’en servir à l’étranger, voire même passible de peines

Que faire à Sao Paulo ?

Les séries françaises qui cartonnent à l’étranger

Les séries françaises s’exportent de plus en plus à l’étranger. De Capitaine Marleau au Bureau des légendes, découvrez les séries tricolores qui passionnent les téléspectateurs du monde entier.

Expat Mag

SOCIÉTÉ

Jérôme Fourquet s'alarme de la déconstruction de la société

Jérôme Fourquet -directeur de département à l'IFOP- présente une analyse de la société française au premier anniversaire de la crise des gilets jaunes, dans son dernier livre "L'Archipel français".