TEST: 2286

Vincent Castell: "La Forge Étrange, c'est un lieu de travail, de vie et de rencontre"

Par Vincent Bosson | Publié le 30/03/2022 à 10:50 | Mis à jour le 20/04/2022 à 14:45
Photo : Vincent Castell à São Paulo dans son atelier La Forge Étrange / Vincent Bosson
Vincent Castell à São Paulo dans son atelier La Forge Étrange

Vincent Castell, forgeron d’art traditionnel français, s’est installé à São Paulo en 2019. Il nous a ouvert les portes de son atelier « La Forge Étrange » qui se situe près du Centre Historique de São Paulo.

 

Vincent Castell, pouvez-vous nous parler de votre parcours de forgeron entre la France et l’Asie ?

J’ai grandi à Paris et c’est à 25 ans que j’ai découvert ce que je voulais vraiment faire dans la vie. Je me suis alors formé en forge et ferronnerie d’art au Havre, en 2006. J’ai ensuite poursuivi avec un stage d’apprentissage dans un atelier à Lyon, pour des marchés à l’international.

J’ai ensuite quitté la France et je suis resté 12 ans en Chine. Je suis arrivé l’année des Jeux olympiques en 2008, avec un marteau et une enclume sous les bras. J’ai commencé dans la campagne chinoise, à une heure du Centre de Pékin en voiture. Et pendant cette période, j'ai beaucoup grandi et progressé dans mon métier, j’ai eu la chance de bénéficier du développement économique de la Chine. En 12 ans de carrière en Asie, j’ai travaillé sur de magnifiques projets qui m’ont toujours tiré vers le haut.

 

En fait, c’est comme ça que je vois ma carrière : en apprenant sans cesse, curieux de nouvelles techniques.

Au début, je voulais faire de la forge moderne, comme dans le brutalisme, travailler la matière. Mais plus j’avançais dans mon métier, plus j’allais vers des choses traditionnelles, le travail du bronze, le ciselage, l’art déco, l’art nouveau, le Louis XIV, Louis XV, Louis XVI, des styles bien définis. J’ai découvert que j’adorais faire cela !

 

Vincent Castell et son apprenti à São Paulo
Vincent Castell et son apprenti à la Forge Étrange, São Paulo / Vincent Bosson

 

Vous avez ouvert l’atelier La Forge Étrange à São Paulo depuis peu, comment avez-vous imaginé ce lieu ?

D’abord, il a fallu un an de mise de place, on a dû changer la toiture, on a pratiquement tout refait de A à Z, dans l’objectif de créer un lieu agréable qui donne envie aux gens d’y passer du temps. Vous savez, dans toutes mes expériences en forge et dans les ateliers, j’ai toujours rencontré des endroits poussiéreux, alors j’ai voulu concevoir un lieu propre et confortable. Et en Chine, j’ai découvert que beaucoup d’artistes chinois vivaient dans leur propre atelier. Arrivé à São Paulo, c’est ce que j’ai voulu créer ; un lieu de vie et de travail, de rencontre, un lieu où les gens ont envie de passer du temps, où moi j’ai envie de passer du temps ! Lorsque l’on est passionné par son métier, la frontière entre vie professionnelle et vie privée est parfois un peu floue, mais c’est ainsi que j’ai imaginé cet espace.

 

Vincent Castell dans son atelier La Forge Étrange
Vincent Castell dans son atelier La Forge Étrange / Vincent Bosson

 

La Forge Étrange est située à 10 minutes du Centre Historique de São Paulo. Avoir un atelier en centre-ville, c’est une chance inouïe que tu ne peux avoir qu’à São Paulo. Cette proximité va nous permettre d’accueillir les clients, des architectes, mais aussi de créer un espace de rencontre et éducatif. Le design du lieu est pensé ainsi, avec une identité propre. On se donne le temps pour commencer, se positionner sur le marché et je souhaite que ce lieu demeure pour longtemps.

Instagram: forge_etrange

Vincent Bosson

Vincent Bosson

Formé en science de l’éducation et en sociologie, Vincent Bosson est photojournaliste installé à São Paulo, correspondant de lepetitjournal.com pour ses éditions au Brésil (Rio de Janeiro et São Paulo).
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction São Paulo !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale