Jeudi 13 mai 2021
Santiago
Santiago

Des Français à l'origine de l'indépendance chilienne de 1818 ?

Par Édouard Maury | Publié le 20/04/2021 à 17:55 | Mis à jour le 21/04/2021 à 16:39
Photo : Juan Manuel Daza - Source : Ultravietnamita
photo d'un panneau dans la rue au chili

Le 1er janvier 1781, deux Français et un Chilien, tous les trois portant le prénom d’Antoine, sont arrêtés par les Espagnols pour conspiration envers les autorités coloniales du Chili. Retour sur cet évènement mêlant philosophie des Lumières et indépendance chilienne.

Et si des Français étaient à l’origine de la révolution chilienne du 19e siècle ? Antoine Gramusset et Antoine Berney sont deux Français arrivés respectivement au Chili en 1764 et 1776. Gramusset, tantôt militaire, tantôt inventeur, enchaînait les activités, tandis que Berney était venu au Chili en tant que professeur de langue. Tous les deux croient profondément aux idées des Lumières et souhaitent pour le Chili un avenir plus libertaire. C’est dans ce cadre qu’ils font la rencontre de José Antonio de Rojas, un notable criollo (espagnol né dans les colonies NDLR), également séduit par l’Encyclopédie de Diderot lors d’un voyage dans l’ancien monde. Ces trois utopistes fomentèrent alors une conspiration contre les autorités pour rendre au peuple chilien sa liberté.

Des idées très en avance sur leur temps

L’Hacienda Polpaico, propriété de José Antonio de Rojas devint alors le lieu de réflexion et d’organisation de cette révolution. Les idées principales de cette conspiration étaient l’installation d’un régime républicain démocrate avec séparation des pouvoirs, l’abolition de l’esclavage et de la peine de mort, la disparition des hiérarchies sociales, une réforme agraire de redistribution des terres, l’installation d’un gouvernement avec un sénat dont les membres seraient élus par le peuple, la formation d’une armée professionnelle, ainsi que la mise en place du libre commerce avec tous les peuples du monde. Les trois Antoine souhaitaient en outre, que le Chili soit le premier pays du continent à repousser ses colonisateurs.

Aux fils des années, plusieurs personnalités chiliennes rejoignent le projet. Mais un malencontreux événement est venu perturber le plan du trio révolutionnaire. "En revenant de l’Hacienda Polpaico, Antoine Berney perdit un document détaillant les plans entiers de la conspiration", a raconté Marc Turrel à lepetitjournal.com Santiago. Ce passioné d’histoire est aussi le délégué de la fondation Napoléon au Chili. Il poursuit : "Le document fut retrouvé par un paysan local qui le donna aux autorités et les protagonistes de ce projet furent arrêtés en 1781". Envoyés au Pérou où ils furent jugés, un bateau rapatria les deux Antoines français en Europe. Malheureusement, le navire s’abîma lors d’une tempête au large du Portugal, et Antoine Berney et Antoine Gramusset perdirent la vie. Le premier suite au choc et le second de ses blessures quelques mois plus tard.

Les trois Antoine à l’origine de l’indépendance chilienne ?

L’histoire pourrait s’arrêter là, mais la lutte des trois Antoine ne fut pas veine. Les ouvrages ramenés d’Europe (Rousseau, Diderot, Voltaire…) furent récupérés par des intellectuels locaux et les idées des Lumières voyagèrent à travers le pays. Cela s’amplifia davantage après la Révolution française. Emprisonné puis libéré à plusieurs reprises, José Antonio de Rojas termina finalement sa vie en prison puisqu’on le suspectait de participer aux manœuvres contre la monarchie espagnole. Il ne put voir son peuple acquérir l’indépendance en 1818.


Les vestiges des trois Antoine ont presque disparu à ce jour. Pourtant, Marc Turrel l’assure : "L’indépendance du Chili est née de ce projet de conspiration". Il s’est d’ailleurs lancé dans un projet de restauration de l’Hacienda Polpaico, située au nord de la Région Métropolitaine. "C’est un lieu unique en Amérique latine avec une présence française continue pendant plus de trois siècles, explique Marc Turrel. Au-delà de l’embryon de conspiration initié par les trois Antoines à l’Hacienda Polpaico, Jorge Beauchef, officier napoléonien qui a participé à l’indépendance du Chili, y a également vécu." D’où la volonté de Marc Turrel d’inscrire ce bâtiment au label "maison des Illustres" du ministère de la Culture en France, et ainsi pouvoir le rénover.

L’implication des trois Antoine dans le processus d’indépendance au Chili est une partie de l’Histoire qui demeure encore bien méconnue du grand public. Mais ils n’ont pas pour autant été totalement oubliés. Si vous vous baladez à Ñuñoa, près du stade national du Chili, vous pourrez trouver une rue à leurs noms : la calle de Los tres Antonios (la rue des trois Antoine NDLR).

Édouard Maury

Étudiant à Sciences Po Aix, j'effectue un stage au sein de la rédaction de lepetitjournal.com Santiago. Passionné de sport, et de nature, je découvre le Chili pour la première fois.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Maë lun 26/04/2021 - 14:00

Super note, merci Édouard !

Répondre

Expat Mag

Que fête-t-on le jeudi de l’Ascension ?

En France, l’Ascension fait partie des onze jours fériés. Cette fête chrétienne, célébrée chaque année entre le 30 avril et le 3 juin, tombe toujours un jeudi. En 2019, elle se tiendra le 30 mai.