Lundi 18 octobre 2021
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
TEST: 2282

Rio de Janeiro s’ouvre quand le reste du pays se ferme

Par Anne Pouzargues | Publié le 12/03/2021 à 18:24 | Mis à jour le 12/03/2021 à 20:41
Photo : Photomontage Felipe Toniato
Covid-19 Rio de Janeiro

Le maire de Rio de Janeiro a annoncé hier, jeudi 11 mars, que les mesures restrictives anti-Covid seraient allégées dès ce week-end, avec, notamment, l’autorisation pour les bars et les restaurants de rester ouverts jusqu’à 21h. Une décision qui contraste avec celles prises dans le reste du pays.

"Cette pandémie est la chose la plus anti-Carioca qui existe." Voilà ce qu’a déclaré Eduardo Paes, le maire de la ville, lors de l’annonce de la modification du plan anti-Covid. Les bars et les restaurants qui, depuis une semaine, devaient fermer à 17h, pourront désormais rester ouverts jusqu’à 21h. Sur les plages, les barracas ont de nouveau le droit de rouvrir, et les vendeurs ambulants peuvent reprendre leurs activités.

Si le couvre-feu, de 23h à 5h, est tout de même maintenu, la décision de la ville de Rio, et, au-delà, de l’État de Rio dans son ensemble, surprend dans un pays où les mesures se durcissent partout. Pour le moment, même si le nombre de cas augmente depuis une semaine, la situation ici ne semble pas catastrophique : les unités de soins intensifs ne sont pas débordées, et, selon la mairie, il y a encore la possibilité d’ouvrir les lits.

La ville a également accueilli 18 patients en provenance de Manaus. Cette situation, en contraste avec le reste du Brésil, serait due à la deuxième vague qu’a déjà connue Rio, et dont nous vous parlions ici.

La campagne de vaccination carioca va de nouveau devoir être interrompue ce week-end, faute de doses disponibles. Pour le moment, toutes les personnes de plus de 75 ans ont théoriquement pu être vaccinées.

Futebol et thé à la camomille

Plus au sud, c’est une autre affaire dans l’État de São Paulo, puisque les restrictions viennent de durcir de nouveau pour au moins deux semaines. Il n’en fallait pas plus pour raviver la vieille rivalité Rio-São Paulo, autour d’un thème on ne peut plus brésilien : le football.

En effet, les matchs de foot du championnat paulista viennent d’être interdits… mais il fut un temps envisagé qu’ils pourraient se jouer à Rio. Le gouverneur de l’État de Rio, Claudio Castro, a en effet déclaré ne pas être opposé à recevoir les joueurs de São Paulo sur son sol. La décision a depuis été écartée, mais l’huile avait déjà été jetée sur le feu.

Le gouverneur de l’État de São Paulo, João Doria, a en effet critiqué la gestion des mesures anti-Covid à Rio : "Je regrette que Rio, au lieu d’avoir des mesures restrictives – et qui, ainsi, protègeraient la population – fasse exactement le chemin exactement inverse par rapport au reste du pays", a-t-il déclaré.

Une critique peu appréciée par Claudio Castro, qui lui a répondu sur Twitter : « Je respecte le gouverneur de São Paulo. (…) Mais je lui recommande de boire un thé à la camomille, et de s’occuper de São Paulo. Parce que, Rio, je gère. »  Ambiance...

Rio de Janeiro Covid-19
Le gouverneur de Rio, Claudio Castro, et le maire, Eduardo Paes.

 

Nous vous recommandons
Anne Pouzargues

Anne Pouzargues

Journaliste indépendante et souvent en vadrouille. Passion voyages en train, musiques traditionnelles, forêt amazonienne, açaï et tambaqui
0 Commentaire (s) Réagir