Vendredi 21 septembre 2018
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ETUDIER AU BRESIL – Notre guide pratique

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 26/06/2013 à 22:05 | Mis à jour le 26/06/2013 à 21:40

Vous chantonnez A "Garota de Ipanema" dans le métro parisien, vous suivez assidument les changements capillaires de Neymar, la recette de la caipirinha n'a déjà plus aucun secret pour vous ? Pas de doute, vous êtes prêt à partir étudier au Brésil ! Ou presque...

Quelques formalités avant le départ :

- La validation de l'échange :

Pour pouvoir aller étudier au Brésil, assurez-vous tout d'abord qu'il existe des partenariats d'échanges entre votre université en France et des universités brésiliennes, ce qui facilitera largement vos démarches. Sinon, vous pouvez entamer une procédure d'inscription directement auprès d'une université brésilienne. Quoiqu'il en soit, la première étape de votre échange est LA lettre d'acceptation que doit vous fournir votre université d'accueil au Brésil.

- Le Visa :

On n'entre pas au Brésil comme dans un moulin ! En tant que Français, vous pouvez rester 3 mois au Brésil sans Visa. Passé ce délai, il vous faut demander ce précieux sésame au Consulat  Générale du Brésil à Paris. Cela parait simple. Ça ne l'est pas. Respirez un grand coup et ouvrez la page du Consulat Général. Lisez très attentivement la procédure de demande de Visa ainsi que la liste des documents nécessaires à la demande d'un visa étudiant.

Ensuite, il vous faudra vous rendre au Consulat qui, depuis peu, n'accepte plus les prises de rendez-vous pour les visas. Sauf si vous avez de la chance, vous aller découvrir une grande tradition brésilienne : la fila (la file d'attente). En effet, le nombre de tickets par jour est limité, il vous faudra donc arriver (très) tôt, si vous voulez espérer déposer votre demande dans la journée. Alors vérifiez la météo, et équipez vous en conséquence, il n'y a ni abri, ni chauffage aux portes du Consulat ! N'oubliez pas que le Consulat conservera votre passeport 2 à 3 semaines, donc contentez-vous de l'espace Schengen pour votre despedida (fête de départ) !

- Les documents :

Vous partez un an dans un pays ou les démarches administratives sont nombreuses et variées. N'hésitez pas à photocopier tous vos documents importants avant de partir (Acte de Naissance, Passeport, Visa, justificatif d'Assurance maladie, Cerfa ?) et à les mettre sur une Dropbox pour les avoir en permanence à portée d'imprimante.

Astuce : Evidemment, vous êtes avant tout au Brésil pour étudier. Mais bon, de temps à autre, éventuellement, peut-être, sait-on jamais, il se peut que par hasard, vous ayez un jour envie de faire la fête. Une pièce d'identité est souvent indispensable pour entrer dans les baladas (boîtes de nuit) brésiliennes, et une carte étudiante où une photocopie de votre passeport ne suffit généralement pas. Pensez donc à prendre avec vous une pièce d'identité (plutôt que d'emmener votre Passeport partout). Il serait en effet fâcheux de le perdre ou de vous le faire voler, étant donné que votre Visa est dessus.

- Budget :

Dernièrement, les Brésiliens sont descendus dans les rues pour protester contre "la vie chère". A raison. Rio de Janeiro et São Paulo sont les villes les plus chères des Amériques ! Prévoyez donc un budget conséquent pour vivre sans trop de difficultés au Brésil : A São Paulo et Rio de Janeiro, 800 euros apparaissent comme un minimum. Le gouvernement brésilien demande d'ailleurs au moins 700 euros de bourses pour les boursiers.

- Les vaccins :

Vous rêvez de partir à la chasse au crocodile en Amazonie?  Attention, certains vaccins sont indispensable comme celui contre la fièvre jaune qui peut s'avérer utile. Renseignez-vous sur le site de l'Institut Pasteur.

- Le Portugais :

L'anglais est la langue internationale. Peut-être. Mais les brésiliens maîtrisent encore peu la langue de Shakespeare, quelques notions de portugais vous seront toujours très utiles. Vous aviez acheté la méthode Assimil, le Petit Larousse Portugais du Brésil et le Bescherelle mais vous avez oublié de les ouvrir ? Pas de panique, les Brésiliens sont très patients, et toujours prêt à vous aider et vous renseigner si vous êtes perdu, même s'ils doivent employer des gestes pour se faire comprendre. Et puis, entre langues latines, on se comprend, avec un minimum d'efforts vous vous débrouillerez très rapidement !

Une fois sur place :

Ça y est, vous êtes arrivés au Brésil, la vida loca s'offre enfin à vous : pas si vite ! Il y a trois étapes indispensables à compléter afin de profiter pleinement de votre vie au Brésil :

- Le CPF (Cadastro de Pessoa Fisica) :

 Le CPF est un petit bout de papier avec plein de chiffres qui au Brésil sert absolument à tout : à ouvrir une ligne téléphonique, acheter un téléphone, acheter un ticket de bus ou d'avion en ligne entre autres...

Pour l'obtenir, rendez-vous dans le bureau de poste le plus proche afin d'en faire la demande et de payer la taxe obligatoire à l'obtention du CPF. Une fois cela fait, renseignez-vous sur la Receita Federal la plus proche. C'est à cet endroit que vous devez vous rendre avec les pièces nécessaires pour obtenir le précieux numéro.

- Le rendez-vous à la Police Fédérale :

Vous croyez qu'une fois votre visa en poche, vous en auriez fini avec les autorités brésiliennes ? Que nenni, la bureaucratie brésilienne n'a jamais dit son dernier mot ! Tout étranger ayant l'intention de rester plus de 3 mois sur le territoire brésilien a l'obligation de se présenter à la Police Fédérale dans un délai de 30 jours suivant son arrivée. Là encore, c'est une histoire de formulaire, d'inscriptions et de file d'attente. Rendez-vous sur le site de la police fédérale pour vous inscrire et prendre rendez-vous. Vous aurez besoin d'informations spécifiques comme l'unité de la police fédérale dont vous dépendez, demandez ces informations au service International de votre université d'accueil.

Trouver un appartement :

En partance pour Rio de Janeiro et São Paulo ou encore Brasilia, ne vous faites pas d'illusions. Il y a longtemps que l'immobilier n'est plus bon marché au Brésil, bien au contraire. Dans un pays où l'inflation est une réalité, il est difficile de donner des indications exactes sur les prix des chambres. Mais juste pour vous donner une idée. A Rio de Janeiro, dans la Zone Sud (la plus « chic » et aussi la plus sûre) en dessous de 1000RS, vous trouverez difficilement autre chose qu'une chambre de bonne sans fenêtre, une chambre individuelle de qualité entre 1000 et 1500 reais, et une chambre double à partir de 1300 reais. Après, vous pourrez toujours tomber sur l'affaire du siècle, ou débourser moins si vous choisissez de vivre en favela pacifiée à Rio (la dernière mode en ce moment pour les Etrangers). Pensez néanmoins à tout ce que cela implique en termes de difficultés d'accès, de salubrité et autres aventures) par exemple. A São Paulo, les prix dans les bons quartiers sont relativement du même ordre, quoiqu'un peu moins cher peut-être.

Les propriétaires Brésiliens sont généralement plus envahissants qu'en France, surtout si vous signez directement avec eux sans passer par l'agence. Certains débarquent sans prévenir par exemple ! Et il n'est pas rare que les visites (surtout nocturnes) soient interdites ; ou encore que le propriétaire vous fasse payer si vous inviter un ami en visite à passer quelques jours chez vous. N'oubliez pas de vous renseigner avant d'organiser une réunion "Erasmus en Amérique Latine" dans votre salon.

Le site par excellence pour trouver une chambre dans une collocation est Easyquarto. Vous pouvez aussi faire le tour des agences immobilières pour voir si elles ont des appartements à louer. Ou encore vous adressez directement aux concierges dans les immeubles pour voir si il n'y a pas une chambre de libre dans un des appartements.

Se faire des amis :

C'est sûrement la chose la plus simple ! Renseignez-vous pour connaître l'association des étudiants étrangers de votre ville, elles organisent de nombreux évènements tout au long de l'année.

Vous voilà arriver au bout de cet article avec une seule envie : partir en Erasmus à Louvain La Neuve, parce que le Brésil, ça vous paraît un peu compliqué. Pas de panique ! Vous ne serez pas seul, tous les étudiants seront dans la même galère que vous ! Et si Paris vaut bien une messe, Ipanema, Iguaçu, Jericocoara et tout le reste du Brésil valent largement ces quelques petits casse-têtes !
Audrey Blanguernon (lepetitjournal.com ? Brésil) mercredi 26 juin 2013

Liens utiles :

Consulat Général du Brésil à Paris
Consulat Général de France à Rio de Janeiro
Consulat Général de France à São Paulo
Ambassade de France au Brésil
Police Fédérale
Receita Fédérale
EasyCuarto
Rei Moradias et RioRepublicas : bons plans de chambres et d'appartements à Rio de Janeiro
Groupe du REI de Rio de Janeiro
Groupe du REI de São Paulo
Site de l'Institut Pasteur



0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet