Lundi 21 juin 2021
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro

“J’ai eu tort“: la samba du maire de Rio de Janeiro ne passe pas

Par Anne Pouzargues | Publié le 10/05/2021 à 23:03 | Mis à jour le 10/05/2021 à 23:20
Photo : Le Maire de Rio de Janeiro, Eduardo Paes, pris en flagrant délit de samba sans masque
Eduardo Paes chante la samba sans masque

Eduardo Paes a publié de longues excuses ce matin sur Twitter, après avoir été vu en train de chanter sans masque dans un bar samedi soir, alors que les rodas de samba sont toujours interdites dans la ville.

La samba, c’est l’un de ces éléments aussi typiquement cariocas qu’incompatibles avec le Covid. Alors, la tentation est-elle parfois trop forte pour y résister ? Le maire de Rio, Eduardo Paes, a en tous cas été vu en train de chanter samedi soir, sans masque, dans un bar où la distanciation sociale était loin d’être respectée. Alors qu’il vient lui-même de récupérer du Covid, et qu’environ 250 personnes en meurent encore chaque jour à Rio, l’image est mal passée.

Ce matin, Paes a donc publié de longues excuses sur Twitter, rappelant que “le coronavirus est une maladie grave“, et que “nous sommes encore loin de la fin de la pandémie.“

Excuses d'Eduardo Paes sur Twitter


“Il est essentiel de respecter les restrictions mises en place par la Mairie (la Prefeitura), pour continuer le combat contre la maladie“ a-t-il poursuivi, avant de risquer pour ne pas se déjuger tout à fait qu' “il est possible de fréquenter nos bars et nos restaurants, mais toujours en respectant les limites fixées.“

Depuis vendredi, les mesures de restrictions contre le Covid-19 ont été diminuées à Rio. Les bars et restaurants peuvent fonctionner sans limite d’horaires, les barracas ont fait leur retour sur les plages aussi bien en semaine que le week-end, et les musées ont rouvert.
Parmi les choses encore interdites, les boîtes de nuit et, justement, les rodas de samba – dans quelle autre ville du monde ont-elles leur paragraphe spécial au milieu des restrictions anti-Covid ? Même en pleine pandémie, elles gardent une place centrale – les Cariocas ne laisseront pas la samba mourir, comme dit la chanson. Mais Eduardo Paes aurait peut-être dû montrer un autre exemple.

Nouvelles mesures de restriction à Rio

 

Anne Pouzargues

Anne Pouzargues

Journaliste indépendante et souvent en vadrouille. Passion voyages en train, musiques traditionnelles, forêt amazonienne, açaï et tambaqui
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Bero sam 15/05/2021 - 20:21

Bravo ce rappel à l'ordre br

Répondre

Vivre à Rio

São Paulo Appercu
J'AI TESTÉ POUR VOUS

Au Brésil, on a de la cachaça, mais aussi du pastis

Rui Mendes a fait le tour du monde des anisettes pour produire à son retour le premier pastis 100% brésilien. Une réussite, déjà reconnue et primée, tè vé ! Et à consommer avec modération.

Actualités

Fêtons la musique avec l’orchestre des Lycées Français du monde

Le Choeur de Sylphes de Camille Saint-Saëns ne résonnera pas dans l’auditorium de Radio France mais sur toute la planète. Covid oblige, l’Orchestre des lycées français du monde a dû jouer à distance

Communauté

São Paulo Appercu
POLITIQUE

Hubert Maguin : « il y a un parti En Marche en dehors de Paula Forteza »

Retour sur les élections consulaires avec le référent Amérique Latine Caraïbes de la République en Marche. Dans cette région du monde, son parti a fait “chou blanc“, mais il reste confiant pour 2022.

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu
J'AI TESTÉ POUR VOUS

Au Brésil, on a de la cachaça, mais aussi du pastis

Rui Mendes a fait le tour du monde des anisettes pour produire à son retour le premier pastis 100% brésilien. Une réussite, déjà reconnue et primée, tè vé ! Et à consommer avec modération.

Expat Mag

Fêtons la musique avec l’orchestre des Lycées Français du monde

Le Choeur de Sylphes de Camille Saint-Saëns ne résonnera pas dans l’auditorium de Radio France mais sur toute la planète. Covid oblige, l’Orchestre des lycées français du monde a dû jouer à distance