ECONOMIE - Pékin adopte la loi contre le monopole

Par Lepetitjournal Pékin | Publié le 28/08/2008 à 02:00 | Mis à jour le 09/01/2018 à 20:15

Le 1er août dernier, alors que les préparatifs des Jeux battaient leurs plein, la Chine en a profité pour faire passer une loi qui devrait révolutionner l'implantation des entreprises étrangères dans le pays

Microsoft pourrait faire les frais de la nouvelle loi chinoise (photo LPJ)

C'est une grande première en Chine. Le gouvernement a adopté au début du mois d'août une nouvelle loi antitrust comme les grands pays occidentaux.
Le modèle sur lequel s'est appuyé l'Empire du Milieu s'inspire d'ailleurs plus des règles communautaires qu'américaines. La loi fixe les montants maximums des amendes, donne la définition des marchés, etc.
En substance, la loi vise à protéger une juste concurrence et à prévenir les risques de comportements monopolistiques. La Chine ressemble de plus en plus à un pays d'économie de marché.
La loi antitrust existait déjà plus ou moins, mais ne s'appliquait jusque là qu'aux seules entreprises étrangères. Pour la première fois, les entreprises chinoises privées vont être soumises aux contrôles stricts des organismes de sécurité.

Microsoft première victime ?
Bien entendu, les entreprises d'Etat ou touchant aux services vitaux comme l'économie ou la sûreté nationale sont exemptées. Cette loi n'est qu'une première mouture, et au fur et à mesure de l'expérience, elle sera amenée à évoluer.
Les sentiments des entreprises étrangères sont néanmoins partagés. Si pour la majorité des chefs d'entreprises cette loi "constitue une nouvelle étape sur la voie d'une économie de marché ouverte", certains détracteurs n'hésitent pas à pointer du doigt le flou des définitions. Une des grandes questions est de savoir si les organismes de sécurité vont appliquer l'équité entre entreprises locales et étrangères.
Cette loi devrait prochainement faire parler d'elle, Microsoft étant dans le collimateur. L'éditeur chinois Evermore Software serait en effet prêt à attaquer en justice la firme américaine au motif "d'abus de position dominante".
Frédèric MAZELLIER. (http://www.lepetitjournal.com/pekin.htlm) jeudi 28 août 2008 {mxc}

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Pékin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Guillaume Asmanoff et Thomas Aunave

Rédacteurs en chef de l'édition Pékin.

À lire sur votre édition internationale