Lundi 29 novembre 2021
Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie
TEST: 2278

Fin des discussions entre Paris et Nouméa : quel futur pour la Nouvelle-Calédonie ?

Par Clotilde Richalet | Publié le 02/06/2021 à 02:30 | Mis à jour le 02/06/2021 à 11:43
des fauteuils vides après une réunion des accords de nouméa

Cette semaine de discussions avec les élus Calédoniens à Matignon a été décisive pour l’avenir du pays où le dossier brulant des conséquences du OUI et du NON au 3eme référendum a été débattu.

Organisation de la semaine :

C’est Jean Castex qui avait lancé les invitations parisiennes aux délégations indépendantistes et loyalistes de Nouvelle-Calédonie pour échanger sur les implications du Oui et du Non au troisième référendum d'autodétermination sous la houlette du ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, et Patrice Faure le récemment nommé nouveau Haut-Commissaire de Nouvelle-Calédonie. Les discussions avaient commencé le 26 Juin et se sont achevées mardi avec la participation du chef de l’Etat : Emmanuel Macron au débat lors d’un séance présidentielle.

Le président de la République qui a félicité les 3 parties : l'État, les indépendantistes et les loyalistes de Nouvelle-Calédonie pour leurs échanges et leur dialogue.

 

Les membres du Groupe Leprédour participants aux débats :

Autour de Sébastien Lecornu étaient présent :

  • Roch Wamytan : président du Congrès de Calédonie
  • Sonia Backès : présidente de la province Sud
  • Philippe Gomès :  député
  • Philippe Dunoyer : député
  • Jacques Lalié : président de la province des îles
  • Daniel Goa : président de l'Union Calédonienne
  • Thierry Santa : président du 16e gouvernement de Nouvelle-Calédonie

 

Les grands absents :

  • le sénateur Pierre Frogier (membre du groupe Leprédour et signataire de l'Accord de Nouméa)
  • le sénateur Pierre Frogier (membre du groupe Leprédour et signataire de l'Accord de Nouméa)
  • Paul Neaoutyine et Victor Tutugoro de l’UNI (Union Nationale pour l'Indépendance) qui n’ont pas souhaité se rendre à Paris pour prendre part aux discussions avec l’Etat.

 

Quelle date pour ce troisième et dernier référendum ?

C’est la question qui est sur toutes les lèvres et qui est pour l’instant laissé sans réponse, du moins officielle. Sera-t-elle fixée pour cette fin d’année et donc avant l’élection présidentielle, ou bien pour Septembre 2022 comme prévu par les Accords de Nouméa ?

 

La réponse devrait être connue très prochainement, probablement ce mercredi après-midi heure de Paris.

 

Nous vous recommandons
Clotilde richalet

Clotilde Richalet

Photographe et voyageuse passionnée, expat à travers les Amériques et en Asie du Sud-Est, l'exploration journalistique et culturelle se poursuit aujourd'hui dans le Pacifique.
0 Commentaire (s) Réagir