TEST: 2278

Le point sur les activités autorisées ou non en ce long weekend de confinement strict

Par Clotilde Richalet | Publié le 29/10/2021 à 22:30 | Mis à jour le 29/10/2021 à 22:30
Un ours en peluche porte un masque chirurgical pendant la pandémie de Covid-19

Cette année le week-end de la Toussaint est placé sous le signe du confinement strict décidé par le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie pour endiguer la pandémie de Covid-19. Ce confinement strict est applicable du samedi 30 octobre, 14 h au mardi 2 novembre, 5 h du matin.

 

Quel sont les déplacements autorisés pendant le confinement strict ?

Tout déplacement hors de son lieu de résidence est interdit, à l’exception des déplacements pour les motifs suivants, en évitant tout regroupement de personnes :

-    trajets entre le domicile et les lieux d’exercice de l’activité professionnelle, lorsque la présence physique de la personne est indispensable (attestation signée de l’employeur) ;

-    déplacements pour effectuer des achats de première nécessité ou effectuer des retraits de commande dans les commerces autorisés ;

-    déplacements pour effectuer des consultations, examens, actes de prévention et soins ne pouvant être différés, pour l’achat de médicaments ainsi que pour se rendre dans un centre de vaccination contre le virus du Covid-19 ;

-    déplacements dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile liés :

o          à l’activité physique individuelle (à l’exclusion des pratiques collectives et de toute proximité avec des personnes qui ne sont pas du même foyer) ;

o          à la promenade avec des personnes vivant sous le même toit ;

o          aux besoins des animaux de compagnie ;

-    participation aux cérémonies funéraires (quinze personnes maximum) ;

-    participation aux cérémonies religieuses, dans la limite du tiers de la capacité totale du lieu de culte, dans le respect des protocoles sanitaires ;

-    déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance des personnes vulnérables et pour la garde d’enfants ;

-    pour répondre à une convocation judiciaire administrative (avec justificatif) ;

-    participation à des missions d’intérêt général (avec justificatif).

 

Quels sont les commerces autorisés pendant le confinement strict ?

Dans ces commerces, l’accueil du public s’organise impérativement dans le respect des protocoles sanitaires, des mesures de distanciation sociale et des gestes barrière :

-    commerces d’alimentation générale et de produits surgelés ; supérettes, supermarchés ;

-    commerces de détail alimentaires (boucherie, primeurs, boulangeries, pâtisseries, boissons non alcoolisées, vente à emporter) ;

-    commerces de détail alimentaires sur étalage (hormis les marchés) ;

-    distributions alimentaires assurées par des associations caritatives ;

-    pharmacies et commerces de détail de produits pharmaceutiques, médicaux et orthopédiques, d’optique et d’audioprothèses ;

-    stations-service ;

-    banques, assurances, activités financières, postales, télécommunications ;

-    garages (centres d’entretien et de réparation de véhicules automobiles, engins et matériels agricoles, de cycles et motocycles) ;

-    commerces d’équipements automobiles, pièces détachées ;

-    commerces d’équipements de l’information et de la communication (télécommunication, de informatique) et réparation ;

-    commerces de matériaux de construction, quincaillerie, droguerie, peinture et verre) ;

-    points de vente presse et papeterie ;

-    hôtels et hébergement similaires (rappel : les clients restent soumis aux motifs de déplacement autorisés) ;

-    location de voitures et de machines ;

-    blanchisserie, teinturerie, repassage ;

-    services funéraires ;

-    commerces d’aliments pour animaux (et fournitures agricoles).

 

Quelle sont les activités interdites pendant le confinement strict ?

L’accueil du public est suspendu dans les établissements suivants :

-    restaurants et traiteurs, sauf vente à emporter (click and collect) ;

-    marchés ;

-    débits de boissons à consommer sur place, bars, discothèques, nakamals ;

-    salles de jeux, casinos, bingos ;

-    musées, établissements culturels, salles de spectacles et cinémas ;

-    installations sportives publiques et privées ;

-    chasse et pêche vivrières, sports nautiques individuels, baignade.

 

Clotilde richalet

Clotilde Richalet

Photographe et voyageuse passionnée, expat à travers les Amériques et en Asie du Sud-Est, l'exploration journalistique et culturelle se poursuit aujourd'hui dans le Pacifique.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Nouvelle-Calédonie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Clotilde Richalet

Rédactrice en chef de l'édition Nouvelle-Calédonie.

À lire sur votre édition locale