Samedi 27 novembre 2021
Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie
TEST: 2278

Covid-19 : Confinement strict pour le week-end de 3 jours de la Toussaint

Par Clotilde Richalet | Publié le 27/10/2021 à 23:05 | Mis à jour le 28/10/2021 à 10:54
Famille de poupées russes masques pendant le Covid 19

Le prolongement des mesures du confinement strict a été décidé par le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et est applicable du samedi 30 octobre, 14 h au mardi 2 novembre, 5 h du matin.

L’objectif est de limiter le brassage de population, les déplacements et bien évidemment la propagation du virus de la Covid-19. L’intégralité du long week-end de la Toussaint sera donc sous le régime du confinement strict.

 

Rappel des consignes

 

- L’attestation de déplacement est obligatoire.

 

- La promenade est autorisée dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile.

 

- Le couvre-feu à est maintenu pour toute la période, entre 22 heures et 5 heures, sauf dans le cadre de l’activité professionnelle et des situations d’urgence médicale.

 

- Le haut-commissariat devrait interdire la vente d’alcool du vendredi, 14 h, au mardi 2 novembre, 5 h.

 

- De nombreux commerces sont autorisés à ouvrir, avec la possibilité du retrait de commande au pas de porte (click and collect) pour les commerces non autorisés à accueillir du public.

 

- Les élèves internes seront autorisés à regagner leurs internats lundi, en fin de journée.

 

- Dans le cadre des fêtes de la Toussaint, les cultes religieux sont autorisés, avec une jauge maximale d’un siège sur trois et l’obligation d’appliquer strictement les gestes barrière et la distanciation sociale. Il est recommandé au plus grand nombre de privilégier le recueillement à domicile et de suivre les offices à la radio ou sur Internet.

 

- L’accès aux cimetières (qui relèvent de l’autorité des maires) ne sera pas possible le 1er novembre, compte tenu des mesures de confinement strict et des attroupements, porteurs de risques de contamination, susceptibles de se produire autour des sépultures.

En revanche, il est possible en semaine à la condition que les maires l’autorisent. À Nouméa et dans les communes de l’agglomération, par exemple, et compte tenu du nombre de décès enregistrés chaque semaine, la situation paraît trop critique pour que les cimetières soient en accès libre pour le moment. Il appartient à chaque commune de décider de l’ouverture du cimetière dans le cadre du confinement adapté (à compter du 2 novembre).

 

-- Rappel : les rassemblements sont limités à 15 personnes. À l’approche du jour de célébration des défunts, et dans ce contexte particulier de deuil lié à la crise sanitaire, il est important de respecter strictement les gestes barrière pour ne pas créer de clusters familiaux, et, à terme, de nouveaux deuils.

 

Clotilde richalet

Clotilde Richalet

Photographe et voyageuse passionnée, expat à travers les Amériques et en Asie du Sud-Est, l'exploration journalistique et culturelle se poursuit aujourd'hui dans le Pacifique.
0 Commentaire (s) Réagir