Trek’In Gazelles : 6 Françaises de New York et Genève marcheront pour la bonne cause

Par Rachel Brunet | Publié le 10/07/2022 à 18:40 | Mis à jour le 11/07/2022 à 21:19
Photo : (c) Trek’In Gazelles
Trek’in gazelles

Quatre vivent à New York et deux à Genève. Ensemble, ces six jeunes femmes participent en novembre prochain au Trek’In Gazelles, un trek 100 % féminin et éco-responsable. 80 kilomètres dans le désert du Sahara. Sur les traces de Lawrence d’Arabi, elle marcheront au profit du Secours Populaire Français. Une aventure féminine, humaine, environnementale et pour laquelle elles cherchent des sponsors et lèvent des fonds.

 

 

Le Trek’In Gazelles

Elles s’appellent Fanny, Victoria, Manon, Mélody, Sophie et Marine. Elles travaillent dans l’événementiel, l’enseignement, l’architecture, le journalisme, le marketing ou l’entrepreneuriat. Ensemble, elles s’embarquent dans cette aventure solidaire, responsable et féminine qu’est le Trek’In Gazelles. À elles six, elles constituent deux équipes, les « NewYork’Her » et les « Pow’Her ». Marcher 20 kilomètres par jour pendant quatre jours en plein désert du Sahara est pour elles un vecteur de solidarité envers les plus démunis. Mais pas que !

« C’est une course solidaire, 100 % féminine, 100 % éco-responsable puisque chaque jour, nous ramasserons les déchets du désert » explique Fanny Pradier. Et de rajouter « j’ai motivé cinq copines, trois de New York et deux de Genève dont l’une habitait encore à New York il y a quelques mois ».

Le Trek’in Gazelles — créé par les organisateurs du Rallye Aïcha des Gazelles dont la première édition a eu lieu il y a plus de 30 ans — est le seul trek au monde 100 % féminin, 100 % éco-responsable certifié norme environnementale, qui allie compétition, soutien au Secours Populaire Français et action de ramassage des plastiques dans le désert. En effet, les participantes deviennent des « CleanWalkeuses du désert ». Pendant la première édition 2021, c’est plus de 7m3 de déchets qui ont été ramassés et incinérés. Lors de l'édition 2021, 84 équipes ont pris le départ du Trek, soit 252 participantes. Cette année, face à l’engouement général, les organisateurs ont ouvert deux sessions. 100 équipes, soit 300 participantes sont déjà inscrites pour la première session, et actuellement 50 équipes, soit 150 participantes le sont pour la seconde session.

Elles seront ainsi quelque 600 femmes à prendre le départ de ce trek hors-normes. À l’instant de Fanny, Victoria, Manon, Mélody, Sophie et Marine. Un groupe d’amies complémentaires, engagées auprès de causes féministes, environnementales, animales et sociales. Des femmes expatriées dont les valeurs communes scellent une amitié sans faille qui les porte dans le désert du Sahara. Pour une cause : aider les personnes les plus défavorisées en France.

 

Un trek au profit du Secours Populaire Français

« Il y a des balises tout au long du parcours, nous levons des fonds pour le Secours Populaire Français à chaque fois que nous en récupérons une, c’est l’association qui a été choisie par les organisateurs » explique Fanny Pradier. Lors de l’édition 2021, 30 000 euros ont ainsi été reversés au Secours Populaire Français.

C’est une partie des frais d’inscription de près de deux mille euros dont chaque participante doit s’acquitter qui est ainsi reversée à l’association française. Mais les participantes doivent en plus débourser le prix du transport ainsi que du matériel nécessaire au trek. « Nous levons des fonds pour participer au trek parce que clairement, nous n’avons pas cet argent. Ce serait super d’avoir le soutien d’une compagnie aérienne pour nos billets d’avion, ainsi que d’avoir le soutien d’une société de type Decathlon pour tout l’équipement. Et bien sûr, nous cherchons des entreprises françaises, mais aussi des fondations sensibles à la cause des femmes, de l’écologie, de la solidarité qui pourront nous aider » détaille Fanny Pradier. Elles comptent aussi sur les particuliers et viennent de lancer une campagne de crowdfunding. Chaque dollar compte !

Si le trek bannit l’électronique et se fait à la boussole — et accessoirement au bon sens — un stand Internet est prévu sur le bivouac où les participantes passeront les nuits, afin de « pouvoir rester en contact avec nos sponsors et poster notre aventure sur les réseaux sociaux » explique Fanny Pradier. Cette aventure de six jours dans le désert marocain sera ainsi publiée quotidiennement sur le compte Instagram des « NewYork’Her » et des « Pow’Her ». Six amies engagées pour la bonne cause.

« Nous sommes très déterminées à participer à cette aventure » conclut la dynamique Fanny Pradier. Pour des motivations féministes, éco-responsables, solidaires, elle seront au rendez-vous en novembre prochain. Ensemble, entre « sisters », elles se lancent avec enthousiasme dans ce projet solidaire au profit du Secours Populaire Français.

 

Pour soutenir les NewYork’Her et les Pow’Her, cliquer ici

 

Sur le même sujet
Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef des éditions New York et Miami du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale