Samedi 7 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Stéphane Grynwajc « je suis inscrit aux barreaux de 4 pays »

Par Portraits d’Hommes par de Tilly Real Estate | Publié le 29/11/2019 à 16:06 | Mis à jour le 29/11/2019 à 16:20
Avocat startup

Stéphane Grynwajc est un avocat spécialisé sur le secteur du numérique, la pratique du droit des nouvelles technologies, en droit de la propriété intellectuelle et en droit des données personnelles. À la tête de son propre cabinet depuis 2011, il est le seul avocat français de New York à être inscrit aux barreaux de quatre pays différents. Stéphane Grynwajc fait partie du « Mois de l’Homme » du Petit Journal New York.

 

De Sciences Po au droit

Stephane Grynwajc est né et a grandi à Paris. Dès l’école primaire, ses parents le scolarisent dans une école bilingue. Sans doute était-il prédestiné à une carrière internationale. Celui qui est aujourd’hui un avocat inscrit aux barreaux de quatre pays différents, ne pensait pas du tout se tourner vers le droit. En terminale, alors qu’il se demande quelles études faire, un très bon ami lui explique préparer le concours d’entrée de Sciences Po. Stéphane Grynwajc fait de même. « J’ai réussi le concours d’entrée et pas lui » souligne l’avocat. Dans la célèbre école parisienne, Stéphane Grynwajc s’oriente vers le droit. Puis s’en suivent deux masters de droit à Paris, une école de Commerce avant de s’envoler aux États-Unis où il passe le barreau et, est embauché dans un cabinet américain. Puis il poursuit sa carrière comme directeur juridique chez Shlumberger, Intel, Altiris et Symantech et passe une dizaine d’années à Londres.

En 2010, avec son épouse américaine, il revient vivre à New York et monte, l’année suivante, son propre cabinet spécialisé dans le secteur de la Tech. Il est le seul avocat francophone de New York à connaitre de l'intérieur le secteur des technologies, de part son parcours en tant que directeur juridique en entreprise, d'où son expertise confirmée des problématiques légales de cette industrie et sa légitimité à conseiller des acteurs francophones du domaine. « Je me suis intéressé au droit canadien tout à fait par hasard. J’ai été invité à une conférence où intervenait une association canadienne et j’ai été très intéressé. Du coup, en 2011, j’ai passé le barreau canadien ».

 

L’avocat startup

Le cabinet S. Grynwajc se positionne en particulier sur le secteur du numérique, la pratique du droit des nouvelles technologies, le droit de la propriété intellectuelle et le droit des données personnelles.

Concernant les startups, l’avocat accompagne ses clients dans tout ce qui se rapporte au droit des technologies. Son métier est d’apporter une solution aux startups francophones en Amérique du Nord, qu’elles soient implantées ou qu'elles cherchent à s'implanter à New York, en Californie, à Austin ou au Canada. En matière juridique, les besoins des startups sont très divers. Ces entreprises innovantes doivent être accompagnées à chaque étape de leur implantation et de leur croissance. En amont, le cabinet S. Grynwajc leur apporte son expertise juridique en droit des sociétés, en droit du travail, en droit des contrats, en droit de la propriété intellectuelle, ou encore en droit de l’immigration, dans le cadre d’une expatriation de personnel ou des fondateurs. 

Afin d’accompagner au mieux leurs clients respectifs dans leurs problématiques internationales, Stéphane Grynwajc à New York, Joanna Wrzesniewski au Canada, Hélène Berard en Angleterre et Caroline Sandler-Rosental en France, ont également conclu, en 2017, un partenariat international au sein de l'alliance Atlantech Partners. Cette présence collective et multi-territoriale leur apporte une véritable synergie et un partage d’expertise dans l’accompagnement de leurs clients en Europe, et depuis l'Europe vers l'Amérique du Nord.

« Enfant, on me voyait finir dans un pays anglo-saxon. Et comme j’ai besoin de l’intensité d’une grande ville, je me sens vraiment très bien à New York » explique l’avocat startup. Et de rajouter « pour moi, la France est un pays familier. Mais quand j’y suis, j’ai toujours très envie de revenir à New York ».

 

Merci, cher Stéphane, de faire partie du « Mois de l’Homme » du Petit Journal New York.

Article rédigé par Rachel Brunet - rédactrice en chef du Petit Journal New York.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

CULTURE

Des stars françaises en Amérique et sur papier glacé

Mercredi 12 décembre de 18h30 à 19h30, le photojournaliste Jean-Pierre Laffont sera à la librairie Albertine afin de présenter et signer son dernier ouvrage « Nos Stars en Amérique ».

Expat Mag

Bangkok Appercu
TOURISME

A la découverte du patrimoine thaïlandais reconnu par l’UNESCO

Réputée pour ses plages tropicales et parcs nationaux, ses temples, ses ruines anciennes, la Thaïlande ne manque pas de charme et plusieurs sites ou villes sont d'ailleurs reconnus par l’UNESCO