Vendredi 3 décembre 2021
TEST: 3277

Raphaëlle de Foucauld, 2 minutes de bonheur et finaliste des Trophées

Par Rachel Brunet | Publié le 04/02/2021 à 14:36 | Mis à jour le 09/02/2021 à 16:35
Photo : Raphaëlle de Foucauld
Raphaëlle de Foucauld

Raphaëlle de Foucauld est parmi les cinq finalistes des Trophées des Français de l’étranger dans la catégorie Trophée Innovation 2021, parrainé par MisterFly. Thérapeute et praticienne en psychologie positive, cette Française installée à Boston a créé de nombreux supports pour partager une vision positive de la vie notamment par la création de jeux « 2 minutes de bonheur », un abonnement « 1 temps pour 2 » et un podcast « Bulle de bonheur ». Plus de 100.000 jeux ont été vendus à ce jour.

Notre édition est partie à sa rencontre. Une bulle de bonheur !

 

Rachel Brunet pour lepetitjournal.com New York : Racontez-nous votre parcours et votre arrivée aux États-Unis.

Raphaëlle de Foucauld : Après une vie bien parisienne, 2008 est l'année de la mobilité pour la famille et signe notre arrivée à Bruxelles. En plus de mon activité de thérapeute de couple, je continue à me former, je donne des conférences, j’interviens en tant que sexologue auprès des jeunes autour de l’affectivité et de la sexualité et je forme des groupes sur une méthode de gestion des conflits. Je travaille la relation sous tous ses angles.  

En 2015, la famille bouge, quitte Bruxelles et part à la découverte du nouveau monde. Nous voilà à Montréal au Québec. Créer du lien et de la complicité j'en ai besoin ! Je laisse des enfants éparpillés aux 4 coins du monde et j’ai besoin de me réinventer ! Enrichie de rencontres variées, je me nourris de nouvelles formations, psychologie orientée solutions et synergologie… Je continue quelques interventions et conférences autour de sexualité dans les écoles, des accompagnements de couples en visio. L’approche nord-américaine me séduit avec son côté du « tout est possible ». Du coup, je continue à gérer mon entreprise française à distance et je monte une structure au Québec.

Nouveau départ, début 2020, nous franchissons la frontière et nous installons à Boston aux USA. Et hop ! Le confinement commence, autant en faire un atout, alors je me forme en ligne à l’université de Yale et je concocte de nouveaux outils. Je continue à m’enrichir de cette nouvelle culture, je suis frustrée avec la pandémie car les voyages se font rares. Cependant, le terrain de visite et de balades du Massachussetts est varié ! Plage, montagne (à vache), campagne, tout est là à portée de voiture. Je suis sous le charme de cette immensité.

 

Quel est donc ce projet qui vous a poussé jusqu’aux Trophées des Français de l’étranger du Petit Journal ?

En tant que thérapeute et praticienne en psychologie positive, j’ai fait le constat, lors de mes accompagnements thérapeutiques et mes formations, que la nécessité de nourrir le lien est fondamentale et c’est même un des ingrédients du bonheur. Loin de mon pays natal, j’ai aussi pris conscience de la difficulté de gérer l’éloignement que ce soit pour soi, pour son couple, pour ses enfants comme pour sa famille. Avec la pandémie, la gestion de l’éloignement est devenue un vrai défi.

C’est pourquoi depuis 6 ans, je crée des outils simples, positifs et concrets basés sur la psychologie positive qui participent au mieux vivre ensemble, favorisent la communication et créent du lien humain au quotidien.

En 6 ans, j’ai édité 5 jeux « 2 minutes ». Chaque boîte est composée de 52 cartes et chacun peut avoir le sien, les enfants, les parents, les couples, les amis, les grands parents. Le principe est simple, l’un pioche une carte, chacun répond à la question en 2 minutes et la magie opère ! « J’imagine un voyage que j’aimerais faire » « Je raconte une bêtise de mon enfance ». Ces questions délient les langues : rires, partages et complicité sont au rendez-vous.

Son côté nomade est un atout, on peut y jouer partout : à table en famille, au lit en couple, au coucher avec un enfant, au téléphone avec des grands parents, entre copines pour se détendre, en voiture, en bateau ou en avion à la place de la tablette.

L’un d’entre eux, « 2 minutes ensemble ! », axé sur la connexion entre les générations est utilisé en dehors de la sphère familial comme en résidence senior, auprès d’auxiliaires de vie, ou dans des associations qui luttent contre l’isolement. Cette lutte pour favoriser le bien-être de tous est dans l’ADN de notre entreprise.

100 000 jeux vendus à travers le monde dont un peu moins de 20% sont diffusés dans plusieurs pays francophones comme la Belgique, la Suisse ou le Québec.

Il y a 18 mois, j’ai lancé avec Albane Français un podcast à Montréal, « Bulle de Bonheur » un accélérateur de bonheur d’une vingtaine de minutes et diffusé tous les jeudis. Aujourd’hui, nous sommes écoutés dans 80 pays et nous cumulons 130,000 écoutes. L’idée est de partir de préoccupations du quotidien qui « chicotent ». J’y réponds en proposant un changement de regard avec des outils simples et concrets. Nous abordons des sujets comme les émotions, l’art de cultiver la joie, l’optimisme, la rumination, le pardon, le lâcher prise… Et une fois par mois, le micro de Bulle de Bonheur voyage (souvent virtuellement) et j’interviewe des gens heureux qui ont aussi des histoires, comme Charlotte à Montréal, confrontée à un diagnostic de cancer du cerveau, Clotilde en France qui a adopté avec sa famille, 3 enfants handicapés ou encore Amélie en Espagne, une spécialiste des crises sanitaires internationales.  

Depuis Septembre dernier, nous proposons « 1 temps pour 2 » une saison de 10 épisodes pour les couples. C’est un épisode à recevoir chaque mois pendant 10 mois. 18% des couples qui y ont souscrit vivent à l’étranger. J’ai créé pour les couples ce que j’aurais rêvé recevoir pour le mien, un courrier chaque mois qui donne le prétexte de se retrouver à deux sans les enfants et sans portable. Le livret est truffé d’astuces, de défis et de réflexions. Tous ces ingrédients favorisent une bouffée d’oxygène et permettent de sortir de la routine. Ils donnent à la relation de couple un vent de complicité et en ce moment, on en a besoin !

 

Qu’est-ce qui vous a séduit dans les Trophées et vous a donné envie de candidater ?

Partager avec d’autres francophones nos initiatives entrepreneuriales. Je suis admirative à la lecture des parcours de chaque candidat. Je suis émerveillée de percevoir chez chacun du dynamisme, de la créativité, de l’audace, de la conviction : ce sont des forces qui me parlent !

 

Vous êtes finaliste, qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Tout d’abord, une reconnaissance de mon travail, travailler le lien humain est plus que jamais une nécessité. Nos familles sont éclatées, certains n’ont pas vu leurs proches depuis 18 mois. Avec les outils d’intelligence émotionnelle basés sur la psychologie positive que je développe, je prends soin des personnes dans tous leurs états et à tous les stades de leur vie. Et ensuite, en tant que finaliste, j’y vois l’opportunité de continuer à diffuser dans le monde entier des bulles d’oxygène !

 

Quel message souhaitez-vous passer aux lecteurs du Petit Journal ?

Cette vie de nomade est un atout, en sortant de notre zone de confort, nous développons de la souplesse et de la créativité. Nous voyons ainsi les événements sous un angle nouveau. Profiter d’être loin de ses bases permet de se mettre à l’affut de la nouveauté. Même si la pandémie nous éloigne de nos familles et c’est vraiment difficile. D’un point de vue professionnel, le Covid facilite encore plus le travail à distance. Juste besoin d’un ordinateur, d’une bonne connexion et de souplesse avec les horaires ! Mes équipes à la fois en Amérique du Nord et en France fonctionnons uniquement en télétravail depuis 5 ans et ça marche !

 

Dans un avenir proche, comptez-vous faire évoluer votre projet, et comment ?

Prendre le temps d’être heureux est un besoin universel ! Partout dans le monde j’aimerais que mes boîtes de jeux 2 minutes et les abonnements pour les couples « 1 temps pour 2 » soient distribués et les podcasts encore plus écoutés ! Ma prochaine étape, proposer ces cartes qui créent du lien en anglais et en espagnol sur le territoire américain ! Je recherche d’ailleurs des partenaires pour ce lancement !
 

Vous êtes une Française installée aux États-Unis, qu’est-ce que vous aimez dans ce pays qui vous accueille ?

Ce que j’aime ici c’est que le mot échec n’existe pas, on l’appelle expérience. 

 

Une phrase de conclusion ?

Une citation à laquelle je me réfère souvent de Steve Jobs « Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. L'un et l'autre savent ce que vous voulez réellement devenir. Le reste est secondaire. »

 

 

Pour en découvrir davantage sur « 2 minutes de bonheur »

 

Nous vous recommandons
Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef des éditions New York et Miami du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir