Législatives en Amérique du Nord : Emmanuel Itier, le candidat « Résistons ! »

Par Rachel Brunet | Publié le 23/05/2022 à 16:36 | Mis à jour le 24/05/2022 à 20:49
Photo : Emmanuel Itier
Emmanuel Itier

Les Français des États-Unis et du Canada sont appelés aux urnes les 4 et 18 juin, dans le cadre des élections législatives. Notre édition part à la rencontre des candidats à la fonction de député de la première circonscription des Français établis hors de France — qui comprend les États-Unis et le Canada.

Emmanuel Itier est la candidat « Résistons! » parti de Jean Lassalle.

 

Emmanuel itier

 

 

Rachel Brunet pour Le Petit Journal New York : Pourquoi avez-vous souhaité vous présenter aux prochaines élections législatives ?

Emmanuel Itier : Je fais de la politique depuis plus de 15 ans. Politique c’est “Politis”, pour la cité, pour l’engagement avec son prochain. Je me suis rendu compte que je faisais de la politique à travers la fabriquation et les sorties de documentaires humanistes que l’on peut retrouver sur ma page biographie: www.LaVictoireFrancaise.net . J’ai étudié la planète, l’humain et les “relations” qui lient l’un et l’autre. En pleine crise Covid et suite aux multiples déceptions du Gouvernement Macron, j’ai décidé de lancer un nouveau mouvement, La Victoire Française. L’idée était vraiment folle au départ puisque j’ai même tenté de récolter 500 signatures afin de rajouter mon nom aux candidats à la Présidentielle. J’ai passé presqu’un an en France à rencontrer également la plupart des grosses formations politiques. En décembre dernier, je comprenais que mes chances de signatures n’allaient pas dépasser la vingtaine, alors je me suis dit : what’s next ? C’est à ce moment que j’ai réalisé que je pouvais être plus réaliste et tenter ma chance pour le poste de député d’Amérique du Nord et du Canada. J’ai compris que c’était ma seule chance de pouvoir faire le contre-poids avec un gouvernement que j’estime “totalitaire” et de prendre un siège à l’Assemblée pour porter la voix du peuple. Ces élections sont capitales si nous ne voulons pas, encore pendant cinq ans, être pris en otage par un Gouvernement sourd à nos revendications et qui va s’empresser de continuer le carnage social et spirituel de notre belle nation.

 

Quel est votre rapport avec la circonscription d’Amérique du Nord ?

Après avoir rencontré une Américaine dans un avion en 1986, je me suis installé et marié en 1988. Depuis je travaille entre Los Angeles et Paris dans le journalisme — pour www.AlloCine.fr essentiellement — et le cinéma — je conseille des sociétés de distribution Française pour l’achat de produits audiovisuels. L’Amérique du Nord, je connais bien puisque je tourne des documentaires dans le monde entier et j’ai visité pratiquement tous les États des USA et les diverses provinces Canadiennes. J’ai même encore des cousins éloignés dans les environs de Montréal. Je me sens d’abord Français et ensuite Américain, spirituellement, car je n’ai jamais pris mon passeport.
 

Comment jugez-vous le mandat de Roland Lescure, le député sortant ?

Son bilan, son mandat est celui de Macron: un désastre. Il n’a rien fait pour que nombres de Français ne perdent pas leur carte vitale. Il a passé plus de temps en France à courir après le Président pour lui proposer telle ou telle proposition sans rapports avec nos besoins, comme d’oser conseiller qu’il faudrait que la France partage son siège au conseil de sécurité de l’ONU avec l’Europe! Les visa E2  et autres pour le business ont été réduits dans la durée, là encore rien de faire pour rallonger cette durée. Il y a toujours pour certains Français vivant en Amérique du Nord le poids de la CSG et de la CRDS. Rien de fait pour rectifier cette anomalie lourde pour nos compatriotes. Au niveau de l’éducation il y a moins de bourses disponibles et les critères ne sont pas à la hauteur des besoins des Français qui en ont le plus besoin. Etc. Ce n’est pas un bilan, c’est un cauchemar. On dirait que M. Lescure est plus intéressé par un poste dans un ministère à Paris que chez nous. Tant mieux car nous allons le déloger. Moi, ou l’un des 11 autres candidats. Rendez-vous le 4 Juin!

 

La critique est constructive, qu’auriez-vous fait à sa place ?

Tout est dit de ce que je ferai sur notre site de campagne: www.LaVictoireFrancaise.net . Je veux redonner le souffle aux Français d’Amérique du Nord. La France et M. Lescure nous ont essoufflé avec leur politique de la peur, de la restriction avec des mesures ridicules qui ont mis en l’air notre corps et nos esprits. Il est temps de vivre à nouveau. Finit de la République qui rampe.


D’après vous, quelles sont les préoccupations des Français d’Amérique du Nord ?

Ce sont depuis toujours et sensiblement les mêmes : l’éducation, la santé, la retraite. Comment vivre mieux. Comment profiter de la vie au maximum et de tout ce qu’elle peut nous offrir. Les Français d’Amérique sont des combattants, ils ont dû faire de gros sacrifices pour s’installer ici et se faire une place dans une société dure et sans trop de pitié. Je ne tiens pas à leur dire ce qu’il faut faire. Je tiens à les rassurer, à leur tendre la main quand ils en ont besoin. Je tiens à les aimer. C’est tout et c’est beaucoup à la fois.


Comment voyez-vous votre mandat de député, si vous êtes élu, pour répondre à ces préoccupations ?

Je suis quelqu’un qui “bosse” 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. À 55 , j’ai une énergie débordante, une expérience du terrain ultra solide et assumée, je vais être un bulldozer pour les aider, main dans la main, âme contre âme, à construire de meilleurs lendemains. Je suis la force, le courage et l’amour au service de nos compatriotes.

Qui sont vos soutiens, votre étiquette politique et comment est financée votre campagne ?

Les seuls soutiens que j’ai et qui sont suffisants pour une micro campagne de moins de 10,000$ sont ma famille, mes maigres économies et le soutien logistique, émotionnel, spirituel de Jean Lassalle et de toute l’équipe du mouvement Résistons! ( www.Resistons-France.fr ). Je tiens à remercier tout particulièrement Madame Dalila Berbagui, qui a été la directrice de campagne de M. Lassalle pendant la Présidentielle, ainsi que Madame Gosia Mazurczak qui est l’attachée parlementaire de Jean Lassalle. Finalement, je n’oublie pas ma remplaçante, Natacha Katic, qui vit sur Paris, mais qui vient souvent sur les USA pour raisons professionnelles, ce qui en fait la candidate parfaite pour cette position ultra importante et afin, qu’à deux, nous puissions être partout le plus souvent du temps.

 

Au premier tour de l’élection présidentielle, Jean Lasalle a recueilli  3.3 % des votes des Français de l’étranger, tous pays confondus. Comment comptez-vous séduire les Français d’Amérique du Nord ?

Si Jean Lassalle a enfin “décollé” avec 3%, ce qui est franchement incroyable quand on voit les scores désastreux du PS et du LR, c’est que les gens comprennent qu’il n’est pas le candidat que de la ruralité mais de tout ce peuple de France que l’on a oublié, qui est dérouté par les grands partis d’antan et qui ne veulent pas se laisser récupérer par les trois grosses mouvances extrèmistes: de gauche, de droite et du centre. Il y a une quatrième voie, celle de la modération, du bon sens, celle qui est authentique. C’est la France de la Résistance…et de la Victoire! Même si j’ai grandi 2 ou 3 ans dans une ferme que mes parents avaient tenté d’exploiter, je ne suis pas un paysan, je suis un artisan de l’image, du son, des mots. J’ai l’amour de mon prochain et le devoir de l’aider dans son chemin qui parfois rencontre des obstacles. Je veux juste être ce phare, cette force sur laquelle les Français d’Amérique du Nord peuvent compter. Un homme, rien qu’un homme au service de la nation Française des Etats-Unis et du Canada.

Vos prochains rendez-vous avec les Français d’Amérique du Nord ?

Les prochains rendez-vous seront annoncés sur ma page facebook et Instagram. On y accède par www.LaVictoireFrancaise.net . Ou en tapant mon nom sur Facebook. Je serai ce jeudi sur Los Angeles. Puis à San Diego ce Vendredi 20 Mai. Le grand rendez-vous ce sera le 26 Mai sur New York avec un débat face aux autres candidats. C’est organisé par FrenchMorning.com. Mais l’ultime rendez-vous c’est celui du 19 juin quand je serai élu et que je me mettrai en route pour aller bosser pour tous les Français qui m’auront élu. Je me souviendrai toujours d’un dicton Africain que m’avait confié le prix Nobel de la Paix, Desmond Tutu, quand je l’ai interviewé pour un documentaire sur les religions du Monde. Il m’avait dit : “Emmanuel, chez nous il y a une chose cruciale pour vivre en harmonie avec les autres: Je suis parce que nous sommes ! ” J’ai gardé en moi cette philosophie, cette sagesse de comprendre, qu’en effet, nous sommes un grand Tout et que c’est en restant toujours, unis et forts, que nous arriverons à avancer dans la bonne direction pour libérer les énergies constructives et positives qui nous habitent. Alors, let’s do it !

 

Emmanuel Itier

 

 

 

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est l'ancienne directrice des éditions New York et Miami
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale