Mercredi 2 décembre 2020

Des Français courent un semi-marathon au profit de The Bowery Mission

Par Rachel Brunet | Publié le 23/10/2020 à 20:47 | Mis à jour le 23/10/2020 à 23:57
Photo : Des Français de New York au service d’une cause
Français the Bowery mission

Une crise sanitaire devenue crise économique puis crise sociale. Autre réalité, la pauvreté frappe New York. Un taux de chômage qui frôle les 20 %. Et des gens dans le besoin toujours plus nombreux. Si la ville vole au secours des new-yorkais, des associations, parfois récentes parfois historiques, accompagnent aussi les plus fragiles. Mais ces associations ont besoin de soutien, de dons et de bénévoles. Dans une ville enveloppée dans la crise, 25 Français vont parcourir un semi-marathon. Leur but : lever $50,000 au profit de The Bowery Mission.

Quand le marathon de New York a été annulé, ce fut un coup de massue pour ce groupe de 25 new-yorkais, essentiellement composé de Français, qui prévoyaient de courir ensemble, ce 1er novembre, les iconiques 42,195 kilomètres au profit de The Bowery Mission auprès de laquelle ils sont très impliqués. Qu’importe ! Animés par une cause commune, c’est un semi-marathon qu’ils courent le 1er novembre avec l’objectif de lever $50,000. C’est depuis le 227 Bowery que s’élancera le groupe dimanche 1er novembre à 9h30.

21,0975 kilomètres à courir pour ceux qui sont dans le besoin.

 

Français de New York

 

The Bowery Mission, cette institution historique de la ville qui vole au secours des sans-abris et pour qui ils vont courir. Depuis que la crise a hapé New York, de plus en plus de New-Yorkais désemparés viennent chercher non pas refuge mais un repas, dans cette association caritative qui porte le nom du quartier jadis déshérité de New York où elle est née, il y a cent quarante ans. C’est l'une des plus anciennes oeuvres caritatives de la ville.

Trois cent soixante-cinq jours par an et sept jours sur sept, The Bowery Mission accueille dans ses centres ceux qui ont un besoin immédiat de nourriture, d'un abri, de sanitaires, de vêtements. Annuellement, elle fournit 653 500 repas chauds, abrite 167 300 personnes et offre 46 400 vêtements. Depuis le début de la pandémie, The Bowery Mission a fourni plus de 213 000 repas aux plus vulnérables de New York. Avec le Covid, The Bowery Mission se trouve confrontée à plusieurs nouveaux problèmes. Moins de nourriture. Elle qui récupérait les surplus des restaurants de la ville, se trouve à mal face à des restaurants qui mettent la clé sous la porte ou accueillent désormais plus qu’un quart de leur clientèle. De même, les bénévoles sont moins nombreux à venir aider, supporter et distribuer des repas, effrayés par le nouveau virus. Et pourtant, face à la crise, les besoins, eux, augmentent. Toujours et encore.

Marie de Foucaud, Agathe Louvet et Alain Bernard font partie des Français très investis auprès de The Bowery Mission. Aider et servir les plus démunis, offrir un sourire, un regard. Voilà ce qui les anime. « Nous avons continué de servir des repas pendant le confinement » expliquent-ils. Pendant cette période délicate, un objectif les anime : courir le marathon pour The Bowery Mission. Un rendez-vous annuel tant attendu pour les athlètes du monde entier. Mais pas que ! Nombreux sont ceux qui courent pour une bonne cause et accèdent à ces précieux 42,195 kilomètres au motif de lever des fonds au profit d’une association. Marie de Foucaud en fait partie, c’est comme cela qu’elle court son premier marathon il y a quatre ans.

Mais voilà, pour continuer à aplatir la courbe du nombre de cas positifs au Covid, les réglementations new-yorkaises se font, au fil des mois, toujours plus restrictives. « L'idée de former un groupe d'amis pour aller courir pour The Bowery Mission est venue naturellement. Nous voulions prendre en charge notre course à pied et notre collecte de fonds même si le marathon de New York était annulé »  explique Alain Bernard.

 

Français de new york

 

Face à ce généreux soutien, James Winans, président de The Bowery Mission souligne « nous sommes extrêmement reconnaissants d’avoir des partenaires comme Alain, Marie et Agathe, pour leur détermination et leur créativité face à cet imprévu ».

Le départ se fera devant The Bowery Mission juste après que le groupe de bénévoles ait participé au service du petit-déjeuner, le dimanche 1er novembre. Top départ, 9h30. Bowery, Delancey, Allen, Pike, rejoindre l’East River, atteindre Battery Park, remonter le long de l’Hudson, tourner sur 59th street, rejoindre Central Park où est prévu un parcours bien délimité jusqu’à l’arrivée officielle et traditionnelle du marathon de New York. 21,0975 kilomètres scrupuleusement respectés. 21,0975 kilomètres courus au profit d’une cause. 21,0975 kilomètres pour aider les plus démunis. Un parcours empreint de générosité et de partage pour ce groupe soudé et dévoué.

Ils l’affirment, courir ce semi-marathon est une symbolique, celle de rester actif au profit d’une cause. C’est soutenir The Bowery Mission qui a sincèrement besoin de soutien après des mois de crise. Plus que de coutume. Et puis ces projets enclenchés par le groupe créent des liens très forts noués autour d’une valeur essentielle : le partage.

« Je suis chanceuse de vivre cette expérience à New York. La culture du "Give Back" n'est pas aussi développée en France, je suis heureuse de l'avoir cultivée davantage en vivant ici, et de savoir qu'elle imprègne l'éducation que recoivent mes enfants » explique Marie de Foucaud.

Comme disait Churchill, « on vit de ce que l'on obtient. On construit sa vie sur ce que l'on donne »

 

Pour faire un don et contribuer à la levée de fond au profit de The Bowery Mission

 

 

 

 

 

 

Nous vous recommandons

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
0 Commentaire (s)Réagir