Mercredi 27 octobre 2021
TEST: 3277

Pass Sanitaire et voyage en France pour les expatriés, le point avec Roland Lescure

Par Rachel Brunet | Publié le 15/07/2021 à 17:35 | Mis à jour le 16/07/2021 à 08:43
Photo : Le député Roland Lescure
Roland Lescure

Notre édition vous l’annonçait hier,  Olivier Véran, ministre de la Santé, a précisé ce mardi que d’ici une semaine, tout Français se rendant sur le territoire national pourra bénéficier de son Pass Sanitaire, précieux sésame qui ouvre à compter du 21 juillet les portes de tous les lieux de loisir, de culture, et à compter du 1er août, de de tous les lieux de la vie quotidienne. Un véritable soulagement pour les Français de l’étranger qui s’inquiétaient de leur capacité de visiter tous ces lieux de vie lors de leurs séjours dans l’Hexagone, après l’annonce du président Macron, lundi.

 

Nous sommes partis à la rencontre de Roland Lescure, député des Français de l’Amérique du Nord qui nous éclaire encore davantage sur les formalités relatives au Pass Sanitaire pour les Français d’Amérique du Nord.

 

Pass sanitaire expatriés

 

Les Français de l’étranger ayant reçu un vaccin homologué pourront bénéficier d’une équivalence pour le pass sanitaire français

 

Rachel Brunet pour Lepetitjournal.com New York : Les Français de l’étranger vont pouvoir obtenir le Pass Sanitaire lors de leur voyage en France. Dans quelles conditions ?

Roland Lescure : Lors des questions au Gouvernement du mardi 13 juillet, le ministre de la Santé, Olivier Véran, l’a annoncé : les Français de l’étranger ayant reçu un vaccin homologué pourront bénéficier d’une équivalence pour le pass sanitaire français. La mise en œuvre pratique reste à déterminer. Une réflexion est menée dans le cadre de réunions interministérielles. L’objectif est de proposer une adaptation efficace, sur le long terme du pass sanitaire pour les Français de l'étranger. Aucune solution n’est mise de côté. Je suis cela de très près. Je sais l’inquiétude de nos ressortissants, des précisions devraient arriver dans les prochains jours, et évidemment je vous tiendrai informés dès que des décisions seront prises.

 

Tous les vaccins proposés aux États-Unis sont reconnus par l’Union Européenne, nous sommes d’accord ?

Oui, les vaccins proposés aux États-Unis (Pfizer, Moderna, Johnson & Johnson) sont tous reconnus par l’Union Européenne. Pour les Français résidant au Canada, la quasi-totalité des vaccins administrés est reconnue par l’Union européenne (Pfizer, Moderna, Johnson & Johnson et AstraZeneca). Une réflexion est menée afin de reconnaître la vaccination faite par le Covishield : la version du vaccin d’AstraZeneca fabriquée en Inde.

 

Pour nos amis  de nationalité américaine, de passage en France, quelle sera la démarche à suivre pour obtenir ce pass ?

Pour les touristes, une réflexion est également menée, les ministères concernés travaillent en ce moment à l’interopérabilité des systèmes. Certains pays ont les outils permettant de faciliter cette opération, comme le Royaume-Uni, la Corée, le Japon. Pour les États-Unis, la situation est plus compliquée car le certificat est un simple papier remis par la CDC.

 

Plus nous vaccinerons, moins nous laisserons d’espace au virus

 

Quid des non-vaccinés ? Quel est votre message pour eux ?

Actuellement le variant Delta est la cause d’une importante augmentation des contaminations partout à travers le monde. Fort d’une propagation trois fois plus contagieuse que la première souche du virus, il est une menace qui nous rappelle une équation simple : plus nous vaccinerons, moins nous laisserons d’espace au virus pour se diffuser, plus vite, nous reviendrons à une vie normale.

La vaccination est aujourd’hui notre seul rempart face au risque de prolongation des restrictions, notamment de voyage, dont je connais le poids pour nombre d’entre vous. Vaccinez-vous !

 

Un objectif : encourager la vaccination plutôt que la multiplication des tests

 

Est-ce que les expatriés doivent prendre en charge le coût du test PCR ?

Pour l’heure, le ministre Jean-Baptiste Lemoyne l’a confirmé : « les Français de l’étranger continueront de bénéficier de tests PCR et antigéniques gratuits à la différence des non-résidents non-nationaux pour qui ils sont devenus payants ». À partir de cet automne, les tests PCR ne seront plus pris en charge par la sécurité sociale française, sauf prescription médicale. Un objectif : encourager la vaccination plutôt que la multiplication des tests. Cette mesure s’appliquera à l’ensemble des Français sans distinction qu’ils soient résidents ou non-résidents.

 

Pour venir en France, faut-il absolument fournir un PCR négatif même si l’on est vacciné ?

Non, si vous êtes vaccinés, vous devez seulement présenter un justificatif du statut vaccinal (la présentation de la carte CDC est déjà acceptée) et une déclaration sur l'honneur attestant d'une absence de symptômes d'infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19.

Si vous n’êtes pas vaccinés, vous devez présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière un test PCR ou antigénique négatif datant de moins de 72 heures avant le départ (départ du premier vol en cas de voyage avec correspondance). Les enfants de moins de onze ans sont dispensés de test.

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir