Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 1
  • 0

Assetou Gaudissard, Médecins du Monde, communiquer pour mieux se réinventer

Est-ce que l’expatriation permet de se réinventer ? Assetou Gaudissard en est la preuve vivante. Aujourd’hui responsable développement et communication chez Doctors of the World USA, la branche américaine de Médecins du Monde, elle a troqué le monde de l’entreprenariat et de l’évènementiel pour les levées de fonds et les donations privées. Une carrière qui fait pourtant sens et dont le fil rouge est évident : l’amour de l’autre et de son métier. « La communication fait vraiment partie de mon identité », nous a-t-elle confié. 

Assetou Gaudissard, responsable communication et développement chez Doctors of the World USAAssetou Gaudissard, responsable communication et développement chez Doctors of the World USA
© Portrait Madame
Écrit par Damien Bouhours
Publié le 26 novembre 2023, mis à jour le 28 novembre 2023

Assetou Gaudissard l’avoue, elle a « toujours eu une fascination pour les Etats-Unis ». Ce rêve d’enfant attendra pourtant quelques années avant de se concrétiser. Après des études de communication à Paris 8, elle devient responsable presse au Stade de France, un métier passionnant et « très physique ». « L’ambiance était incroyable et j'ai passé mon temps à courir », nous explique-t-elle. Après plusieurs années, son envie d’Amérique la rattrape. Un voyage à New York finit de convaincre son mari, qui travaille déjà pour une banque américaine et lui permet de s’installer dans la grosse pomme. « Nous devions être là pour deux ans, cela fait maintenant 16 ans. Nous avons été happés par la ville », dit-elle en souriant. 

 

Assetou Gaudissard, responsable communication et développement chez Doctors of the World USA
© Portrait Madame

Savoir communiquer au sein des ONG

Assetou le sait, New York donne autant d’énergie qu’elle en prend. Elle a du temps devant elle, et veut en profiter pour se réinventer. Au fil des rencontres et des opportunités, la jeune femme se rapproche du monde des non-profits. « La communication fait vraiment partie de mon identité. Je ne voulais pas complètement changer de métier, mais je voulais découvrir un autre monde. Je me suis dit : pourquoi est-ce que je ne serais pas volontaire dans des ONG ? ». Médecins Sans Frontières lui met le pied à l’étrier. S’en suivent des mois passés chez UNICEF, aux relations publiques, l’ONG ayant besoin d’une Francophone en pleine crise humanitaire en Haïti. Assetou y découvre alors une communication à l’américaine « plus lisse » mais aussi les procédures bien différentes d’une institution onusienne. Un heureux évènement met son volontariat entre parenthèses et sa carrière trouve alors une autre renaissance. 

 

De wedding planner au monde de l’humanitaire 

Assetou Gaudissard l’a entendu tout autour d’elle : les Etats-Unis sont un pays d’entrepreneurs. Même si elle ne se sent pas l’âme d’une businesswoman, l’idée germe de lancer sa propre activité. L’évènementiel est alors en plein boom et elle crée sa propre agence : New York Paris Connection. Elle organise alors de nombreux évènements, dont des mariages « mais pas que », pour des francophones qui veulent célébrer les plus beaux moments de leur vie aux Etats-Unis. Dix ans plus tard, le Covid débarque et son « activité s'arrête du jour au lendemain ». « J'ai essayé de me réinventer comme tout le monde à ce moment-là, en proposant d'organiser des évèments en extérieur. Je ne voulais pas faire d'événements en ligne, je crois en l’humain et dans le fait de se rassembler en personne », assure-t-elle. Quelques mois plus tard, le constat est sans appel et l’aventure de l’agence événementielle se termine. Cela se fait pourtant sans trop de peine pour Assetou qui se posait déjà des questions depuis quelques temps : « J'ai fait plein de choses incroyables mais il était temps que je passe à autre chose. »

 

médecins du monde
© Olivier Papegnies

 

Doctors of the World, une ONG française aux enjeux bien américains

Avec l’aide d’une coach professionnelle, Assetou a la confirmation de ce qu’elle ressent au plus profond d’elle. L’humanitaire l’appelle de nouveau. Doctors of the World USA, la branche américaine de Médecins du Monde, l’embauche en 2021 comme responsable du développement et de la communication auprès des donateurs particuliers. L’enjeu est de taille d’autant que l’équipe aux Etats-Unis reste petite : « la communication aux Etats-Unis est presque différente en fonction de chacun des Etats. Il faut donc s’adapter et utiliser tous les canaux mis à notre disposition ». Le bureau, l’un des 17 dans le monde, s’occupe de levée de fonds, publics ou privés, et de rendre visible le travail d’une ONG fondée en 1980 par le « French Doctor » Bernard Kouchner.  « Il est essentiel de communiquer sur ce qui se passe sur le terrain parce que Médecins du Monde est avant tout une organisation humanitaire fournissant des soins de santé. », insiste Assetou Gaudissard. En ce moment, une exposition gratuite à l’Institut Cervantes présente d’ailleurs les photographies des photo-journalistes récompensés par le Luis Valtueña International Humanitarian Photography Award, un prix remis annuellement par Médecins du Monde Espagne. « Ces photos ont un réel impact sur le public qui peut voir la terrible réalité du terrain », souligne-t-elle. 

 

Exposition Institut Cervantes Luis Valbuena
© Adelaide Chantilly

Alors que les conflits font rage, les donations sont plus que jamais nécessaires. « Les Américains sont généreux et ont une vraie culture de la donation », assure la pro de la communication. Le Giving Tuesday qui succède à Thanksgiving mais aussi les fêtes de fin d’année sont des moments clés pour Doctors of the World. D’autant plus que les employeurs américains proposent un matching gift program qui peut doubler ou tripler les donations d’un employé. Et si vous souhaitez soutenir Doctors of the World ? « Les lecteurs peuvent aider en donnant sur notre site, en nous suivant sur les réseaux sociaux ou en s’inscrivant à notre newsletter pour connaitre notre actualité », explique celle qui accompagne les grands donateurs. Une vente de photographies au profit de l’ONG devrait être prochainement organisée. Quant à Assetou, son amour pour son métier se renouvelle chaque jour et lui assure encore de nombreuses réinventions : « Je me suis toujours dit que je finirai ma carrière avec une ONG sur le terrain, à aider les gens ».

 

Exposition Médecins du monde à New York
© Adelaide Chantilly

 

Et si vous profitiez du Giving Tuesday pour faire un don ? C'est ici !


Suivez Doctors of the World USA sur les réseaux sociaux :
Facebook
Twitter
Instagram
LinkedIn
YouTube

Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

© lepetitjournal.com 2024