Mardi 19 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Cédric Sage, fondateur de USAFrance Financials et homme passionné

Par Portraits d’Hommes par de Tilly Real Estate | Publié le 05/11/2019 à 14:38 | Mis à jour le 08/11/2019 à 16:04
Photo : Cédric Sage
USAFrance Financials

Cédric Sage est originaire de Bourgogne, région qui a peut-être forgé son caractère épicurien. Après des études en France, en Hollande et aux États-Unis, il se destine à une carrière universitaire. Mais le Bourguignon en décide autrement et se lance dans la finance. Il est aujourd’hui à la tête de USAFrance Financial, entreprise qu’il a créé il y a 9 ans.

 

Des sciences humaines à la finance

De sa Bourgogne natale, il en parle avec son coeur, lui l’amoureux des grands vins, des bons plats et de la France en général. Il la quitte toutefois pour aller étudier l’histoire médiévale à Amsterdam. Cédric Sage se passionne pour l’histoire, mais aussi les sciences politiques et les sciences humaines en général. En 2001, il arrive aux États-Unis, pour poursuivre ses études, mais aussi pour enseigner. Sécurité, relations internationales, gestion des désastres naturels, il a plus d’une corde à son arc et plus d’un sujet passionnant dans ses classeurs. Mais le milieu académique le déçoit. « C’est un milieu d’exploitation et de plus, j’ai réalisé qu’ici, on pouvait « acheter » son diplôme, alors j’ai tout quitté » explique-t-il.

Il décide alors de se lancer dans le monde de la finance. Finalement, quand on a été capable de déchiffrer des textes en néerlandais du 15e siècle, tout paraît possible. « J’aime les défis » précise Cédric Sage, il s’en lance donc un nouveau. Il reprend des études de finance et passe brillamment les examens et les licences qui lui permettent de créer sa propre entreprise. Ainsi est créé USAFrance Financials. Il devient un spécialiste de la gestion privée aux États-Unis, guide ses clients dans les étapes financières d’une vie en matière de succession, de retraite, de placements financiers, d’assurances, de gestion des risques, de stratégies fiscales et de prévoyance, ou encore d’optimisation de la  couverture salariale. « Les trois premières années, j’avais la peur au ventre, je commençais de rien, je n’avais aucune sécurité ». Mais son travail, son implication et sa volonté payent et lui permettent de relever ce défi, mais aussi d’atteindre son but, être à la tête de sa propre entreprise et ne dépendre ni de rien, ni de personne. Aujourd’hui, USAFrance Financials gère un porte-feuille de quelques 400 clients dont nombreux sont européens ou bi-nationaux.

Dans ce métier, la formation est sans fin, et Cédric Sage continue de se former environ dix heures par semaine sur de nouveaux produits, de nouveaux placements ou de nouvelles réglementations. Lui, qui a toujours eu soif d’apprendre, est résolument dans son élément.

Continuer à faire grandir son équipe, désormais composée de 10 collaborateurs et associés, mais aussi accompagner plus de familles, notamment françaises dans leur gestion financière et leurs problèmatiques transatlantiques fait partie des prochaines étapes de la vie professionnelle de Cédric Sage.

 

Un homme passionné 

Après 17 ans passés à Philadelphie, il partage désormais son temps entre la capitale de Pennsylvanie, et Miami, ville qu’il adore. « Je suis passionné par l’Amérique Latine et à Miami, je retrouve cette culture hispanique » De plus, la grande communauté française de cette porte vers le sud a fini de persuader Cédric qu’il y avait beaucoup a y faire.

De l’Amérique, il apprécie particulièrement le melting pot, encore plus marqué en Floride ou encore l’ouverture d’esprit. Derrière l’audacieux financier se cache un homme passionné. Passionné d’art, de culture, de gastronomie, d’œnologie. Passionné par la vie, tout simplement. « J’adore découvrir de nouvelles choses. Je pars à Cuba pour Thanksgiving et au Brésil pour le nouvel an ». S’il travaille beaucoup et s’investit énormément pour ses clients, la plus grande liberté de Cédric est de partir aux quatre coins du monde, flâner dans les foires d’art « j’ai commencé une collection et je me réjouis du prochain Art Basel » et déguster un bon plat accompagné d’un verre de Meursault, bien sûr.

 

Merci cher Cédric de faire partie des 30 hommes du « Mois de l’Homme » mis en avant dans les colonnes de notre édition.

 

Pour en découvrir plus USAFrance Financials

USAFrance Financials

Article rédigé par Rachel Brunet - Rédactrice en chef

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles