Lundi 25 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Bulles, Solidarité et Bouquets : Un Menu à la Française

Par JC Agid | Publié le 06/04/2020 à 21:02 | Mis à jour le 06/04/2020 à 21:55
Solidarité New York

Un diner livré chez soi par la société de restauration d’Alexandra Morris, accompagné de vins rosés et de champagnes français importés par Mailys Vranken ; un petit déjeuner ou une quiche, ceux que l’on trouve à côté du lycée français Chez Les Frenchies de Michèle Saint Laurent et Aksana Ivaniuk ; un bouquet de fleurs préparé par l’artiste florale Agnès de Villarson ; ou confectionner les recettes offertes par l’entreprise de Mirjam Lavabre : c’est non seulement possible mais commander chez ces femmes entrepreneures, c’est surtout maintenir l’existence de leurs commerces et soutenir le leadership féminin francophone et francophile de New York, créatif et solidaire.

 

Comme pour tant d’autres petites entreprises, l’année 2020 avait parfaitement commencé pour la filiale américaine du groupe Vranken-Pommery et pour Tastings, un des plus célèbres traiteurs New Yorkais et propriétaire de deux restaurants dans East Harlem.

Dès les premiers jours de Janvier, la jeune présidente de Vranken-Pommery America parcourt les États-Unis à la rencontre de ses distributeurs. Elle s’assure que tout sera prêt pour la prochaine cuvée Louis Pommery (un vin aux méthodes champenoises réalisé à partir de vignes californiennes), prépare l’embouteillage des rosés de Provence Chateaux La Gordonne upstate New York et finalise ses partenariats avec l’Armory Show et de nombreux hôtels à travers le pays. « Nous allions inaugurer une dégustation au verre pendant un mois dans l’iconique Surf Club – Four Seasons au nord de Miami Beach avec notre Cuvée Louise (le haut de gamme chez Pommery), » raconte Mailys Vranken.

 

Champagne Vranken

                        Mailys Vranken President of Vranken-Pommery America

 

Toujours à Miami, Alexandra Morris et son équipe règlent les derniers détails d’une réception pour 500 personnes sur le thème de l’eau et du feu au Design Center Of the Americas. Alexandra a créé Tastings il y a presque 20 ans dans l’Upper East Side pour servir dans un premier temps une clientèle résidentielle et francophone, puis au fil des années des grandes organisations, entreprises et fondations.

Les deux femmes se connaissent bien. Elles se croisent régulièrement Chez Les Frenchies lorsqu’elles accompagnent ou cherchent leurs enfants au Lycée Français de New York sur la 75ème rue à Manhattan. Diners d’amis et « Play-dates » se multiplient tout au long de l’année. Elles devaient se rendre ensemble au gala annuel du LFNY le 14 mars dernier, mais en l’espace de quelques heures, le gala est reporté et le Président des États-Unis annonce la clôture des frontières pour tous les passagers venant d’Europe ne disposant pas d’un passeport Américain ou de d’une carte de résident. Les premiers restaurants ferment leurs portes avant que cela ne soit rendu obligatoire et que le confinement à New York, puis à Miami, s’impose.

Pour Alexandra et Mailys, comme pour de multiples PMEs à travers le monde, tout s’arrête brutalement : le Surf Club éteint temporairement ses lumières et la soirée au Design Center Of the Americas est annulée. Les événements sont reportés sine die tandis que les hôtels et les restaurants stoppent les commandes de vins et de champagnes. Comme pour la plupart de leurs collègues entrepreneurs, rien ne les a préparées à une telle crise. D’après un sondage de Goldman Sachs, la moitié des petites entreprises aux États-Unis craignent de ne pas pouvoir poursuivre leur activité au-delà de trois mois. Pratiquement toutes sont impactées par le COVID-19 et une majorité d’entre elles ne sait pas comment obtenir une aide fédérale.

 

Traiteur new york

Alexandra Morris ©️Tastings NYC | SOFLO

 

« Nous avons donc décidé d’échanger sur tous les sujets qui concernaient à la fois nos employés, nos sociétés et nos familles, » explique par téléphone Mailys. Les deux chefs d’entreprise emploient à elles deux une quarantaine de personnes dans les secteurs de la restauration, de la vente et de l’administration. « Ce sont nos familles professionnelles », ajoute Alexandra, émue. Dès le premier jour, Mailys se donne comme priorité le maintien de tous les emplois malgré la perte temporaire du marché de la restauration, part substantielle de son chiffre d’affaires. Pour Alexandra, la situation est encore plus difficile : tout est à l’arrêt. Ensemble, elles cherchent des solutions et assistent à des webinars, comme ceux de French Founders, pour apprendre à mieux traverser cette situation inédite ; elles décryptent les annonces des aides fédérales et échangent avec d’autres dirigeants ; elles décident surtout ainsi de partager une de leurs plus précieuses ressources, leurs bases de données clients, en créant une communication croisée et en offrant des services adaptés aux circonstances.

Tastings met en place des menus complets et quotidiens, individuels et familiaux pour Manhattan et les Hamptons ; avec les plats sont proposés aux plus bas prix une sélection de vins et champagnes, dont les rosés Chapelle Gordonne et la ligne des champagnes Vranken et Pommery dont Mailys a la charge aux États-Unis. Une mini campagne sur les réseaux sociaux affiche cette solidarité entre ces deux femmes entrepreneures, un soutien réciproque qu’elles estiment plus que jamais nécessaire.

Chacune des dirigeantes parle régulièrement avec ses équipes via Zoom. Mailys précise qu’elle commence « systématiquement par demander des nouvelles des uns et des autres. C’est avant tout une épreuve humaine », dit-elle. Chez Tastings, les réunions incluent même une stagiaire de l’École Hôtelière de Lausanne qui continue à apprendre mais de chez elle, en Italie, « où elle est repartie vivre dès le début de la crise », ajoute Alexandra.

A l’approche des fêtes de Pâques et de Passover, Alexandra met en place des menus spéciaux, « préparés et livrés en prenant toutes les précautions possibles », insiste la fondatrice de Tastings qui souhaitait également que son développement commercial actuel ait un sens au-delà même de son entreprisse. Cette nouvelle offre sert ainsi à soutenir la communauté de East Harlem, le quartier dans lequel elle dirige deux restaurants, Gaudir et Mountain Bird : 20% du montant des commandes sont reversés au programme « Skip Lunch, Fight Hunger » de City Harvest.

Parmi leurs collègues et amies, la propriétaire d’un autre traiteur new yorkais, Cuis’in, Mirjam Lavabre, n’a pas pu maintenir ouverte son activité mais envoie à ses clients des recettes et vidéos en ligne tout en proposant un jeu sur les réseaux sociaux et en affichant son fier partenariat avec Vranken-Pommery America.

Ce soutien se développe ainsi en réseau et rayonne comme une étoile. Mailys commande évidemment des repas chez Tastings mais aussi des plats et des petits déjeuner dans le café-épicerie de Michèle et Aksana qui s’est transformé d’un jour à l’autre en service de livraison à domicile de croissants, pains au chocolat et baguettes surgelés, de quiches fraiches et de toute une série de produits dont raffolent les familles françaises expatriées. La fleuriste Agnès de Villarson, dont les commandes d’arrangements pour les grandes soirées new-yorkaises ont logiquement cessé, à son tour propose à ses clients des séries limitées de bouquets « confectionnés avec les fleurs de producteurs locaux qui, eux aussi, ont besoin d’être soutenus », précise Agnès.

 

Agnes de Villarson

Bouquet de fleurs par Agnes de Villarson

 

Sont ainsi rassemblés tous les éléments pour un repas de célébration à deux ou en famille, l’occasion d’oublier un instant que la ville, finalement endormie, soit sinistrée par un nombre effrayant de malades et des hôpitaux submergés.

Acheter en priorité chez ces entrepreneures devient presque un acte militant, une manière simple et efficace de se soutenir les uns les autres, de faire fonctionner leurs entreprises, de protéger quelques emplois locaux, des vies sociales et économiques, de célébrer une amitié et une solidarité plus que jamais vibrantes dans la communauté française de New York et, surtout, de nous préparer à des lendemains meilleurs.

« Il est temps de mettre à jour le merveilleux dicton Africain ‘Tout seul, on va plus vite ; ensemble, on va plus loin’ », conclue Mailys. « Aujourd’hui, ce serait davantage : ‘Tout seul, on ne va nulle part ; ensemble, on continue d’avancer. »

‘Ensemble’, certes, mais chacun confiné chez soi.

 

Tastings : Clicker ici – menus spéciaux disponibles sur Instagram ; pour toute commande, contacter Franck - +1-212-744-4422 ext. 1 ou mailto:franck@tastingsnyc.com

Commander du champagne et vin : Clicker ici pour voir l’offre disponible sur le site de Cuis’in et passer commande par email : mailto:hpats@vrankenusa.com

Passer commande chez Les Frenchies : + 1-347-462-5346 ou chezlesfrenchies@gmail.com | Cliquer ici pour un aperçu des produits disponibles

Se faire livrer des bouquets de fleurs : https://www.agnesdevillarson.com/

Pour recevoir les recettes de Cuis’in : emailer mailto:info@nycuisin.com

Aides disponibles pour les entreprises : Goldman Sachs US Small Business Resource Center

Les Frenchy new York

Boutique Les Frenchies

Nous vous recommandons

JC Agid

JC Agid

JC Agid est le fondateur de 37EAST, une agence de conseil media et développement aux Etats-Unis, au Mexique et en France. Il est également membre du conseil d’administration des American Friends of the Paris Opera and Ballet et de LeaderXXchange.
0 Commentaire (s)Réagir