Jeudi 23 septembre 2021
TEST: 3277

« The Boys Have Spoken », ces hommes féministes de demain

Par Rachel Brunet | Publié le 23/03/2021 à 00:00 | Mis à jour le 24/03/2021 à 15:29
Photo : The Boys Have Spoken - Directeur de la photographie : Tighe Kellner
Hommes féministes

Avant l’élection présidentielle américaine de novembre 2020, Java Jacobs avait lancé « The Girls Have Spoken » un court-métrage qui donnait la parole à de petites filles, envoyant une invitation, sinon une incitation, à tous les Américains, à voter pour le bien de la future génération. Ce mois de mars, la réalisatrice française installée à New York revient avec « The Boys Have Spoken », un court-métrage féministe qui donne la parole aux hommes de demain.

 

Hommes féministes

The Boys Have Spoken - Directeur de la photographie : Tighe Kellner

 

« Le féminisme n'est pas les femmes contre les hommes »

C’est en marge de la célébration de la Journée internationale des droits de la femme que Java Jacobs a eu envie, et peut-être besoin, de poursuivre son travail entrepris quelques mois plus tôt avec des enfants et des pré-adolescents. Cette fois, c’est à l’inégalité Femme-Homme et à la question du féminisme que la Française s’attaque. « Je voulais donner la parole à des garçons et les faire parler des femmes » explique la jeune femme qui trouve les hommes toujours trop absents de la journée du 8 mars ainsi que du discours féministe. « J’ai rencontré des garçons pour qui la notion d’égalité mais aussi de diversité est très présente ».

Réalisatrice et droite. Pendant le casting, Java s’assure que les jeunes garçons sont effectivement engagés et impliqués dans cette quête de longue haleine : l’égalité, la parité, la diversité. « Il y a une transformation qui est en train de s’opérer chez les jeunes, ils sont de plus en plus impliqués dans les questions d’égalité, de féminisme, mais aussi de protection de l’environnement, de droits LGBT+. Ils sont dans le respect ». Des enfants dont les parents sont d’une génération plus ouverte, plus libre. Des mères mais aussi des pères sensibles à l’égalité Femme-Homme. « J’ai rencontré des pères qui accompagnaient leur garçon sur le tournage, des pères qui ont l’engouement de montrer le chemin de la parité et de l’égalité à leur enfant » constate Java Jacobs. Et de rajouter « Il y a tout de même peu d’hommes qui osent parler de féminisme. C’est pourquoi j’ai voulu mettre en avant de jeunes garçons ». Des hommes de demain qui s’affichent résolument féministes. Cinq petits gars de 8 à 12 ans, un casting dans lequel la réalisatrice respecte la diversité.

 

Hommes féministes

The Boys Have Spoken - Directeur de la photographie : Tighe Kellner

 

Des enfants qui d’une voix fluette dénoncent le peu de diversité dans une trop large inégalité Femme-Homme « Je ne comprends pas, nous sommes en 2021. Seules 37 des 500 plus grandes entreprises du pays sont dirigées par des femmes. Et trois par des femmes de couleur. Trois. C'est moins d'un pour cent. C'est embarrassant » explique l’un des jeunes garçons. Tandis qu’un autre dénonce « Le féminisme n'est pas les femmes contre les hommes. Il s'agit de faire de nous tous le meilleur possible. Et je n'ai pas peur des femmes fortes et ce qu'elles peuvent faire. J'ai été créé et élevé par des femmes fortes qui se sont battues à leur manière ».

Dénoncer, c’est bien ce que fait Java Jacobs « mon travail est une petite pierre à l’édifice, pour que les conversations commencent, il faut le faire avec un peu de provocation » concède-t-elle.

 

Les garçons ont parlé !

Le féminisme ne doit plus être un mot qui fait peur, il n’est pas non plus un terme qui divise mais un terme qui unit. « Bien sur, ma vidéo ne s’adresse pas aux machos qui n’acceptent pas que les femmes puissent faire autant que les hommes » explique Java Jacobs. Dans la subtilité et dans le rassemblement, telle est la position de la jeune femme. Une jeune femme de conviction qui a à coeur de rassembler et de faire entendre la voix du féminisme, celle de l’unité.

« Je tenais à remercier Laetitia Garriott de Cayeux entrepreneure et activiste américaine que j’admire beaucoup pour son soutient apporté à ce film, pendant et après sa sortie, dans le but de le partager à de grandes organisations dédiées aux femmes. Women supporting women is a powerful thing » explique Java Jacobs.

C’est avec un texte percutant et pertinent que Java Jacobs apporte son talent à la question de l’égalité Femme-Homme. 

« Salut, c'est la journée internationale de la femme et je suis féministe. Féministe. Montez le son et assurez-vous que vous entendez bien ceci, parce que nous avons laissé ce mot devenir confus et mal utilisé. Certaines personnes ont peur quand elles en entendent parler. Alors clarifions cela à nouveau. Le féminisme n'est pas les femmes contre les hommes. Il s'agit de faire de nous tous le meilleur possible. Et je n'ai pas peur des femmes fortes et de ce qu'elles peuvent faire. J'ai été créé et élevé par des femmes fortes qui se sont battues pour y arriver, à travers des plafonds de verre qu'elles ont transformés en planchers.

Maintenant, nous avons Kamala Harris aux portes de la Maison Blanche. Je suis féministe parce que les femmes ne sont pas moins que nous, et ce qui est le mieux pour elles est le mieux pour nous. Et je suis féministe parce que l'égalité c'est cool, et j'admire ma sœur et les filles de mon école. Ensemble, nous défendons l'inclusion et les faits et la loi sur l'égalité. Mais arrêtez d'agir comme si nous avions déjà gagné. Le travail n'est pas terminé. Si c'était le cas, nous aurions eu plus de femmes présidente au lieu d’aucune.

Je ne comprends pas, nous sommes en 2021. Seules 37 des 500 plus grandes entreprises du pays sont dirigées par des femmes. Et trois par des femmes de couleur. Trois. C'est moins d'un pour cent. C'est embarrassant. Et nous n'avons pas parler même de harcèlement.

Alors je veux être ici pour les femmes que j'admire, et être meilleur que les intimidateurs auxquels elles ont résisté. Ma mère m'a appris le respect et attend de nous que nous ouvrions la voie à un monde de travail égal et de salaire égal. Le temps est donc écoulé car nous sommes les prochains sur la liste,  alors passez à la vitesse supérieure. La nouvelle génération d'hommes modernes est là. Et si tu ressens la même chose alors utilise ta voix, parce que j'ai entendu les faits et fait un choix. Qui est avec moi ? »

Ainsi s’expriment, via ce magnifique texte du slam artist BradMan, cinq garçons de 8 à 12 ans. Des jeunes hommes de demain pour qui le respect, l’égalité et la parité devraient être une normalité. En tout cas, telle est leur vision, leur conviction. C’est le monde de demain et on le doit à la jeune génération.

« La nouvelle génération d'hommes modernes est là ! »

 

The Boys Have Spoken

 

Nous vous recommandons
Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir