Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 3277

Annie Michel à la tête de « Justice Sociale, Ecologie et Solidarité »

Par Rachel Brunet | Publié le 20/05/2021 à 11:30 | Mis à jour le 20/05/2021 à 14:16
Photo : Annie Michel
Annie Michel

Le 29 mai 2021, les Français des États-Unis éliront leurs nouveaux Conseillers des Français de l’étranger. Dans notre rôle de premier média des Français de l’étranger, il nous est apparu important de donner la parole à ces femmes et ces hommes engagés en politique locale et candidats à cette élection consulaire. Du 17 au 21 mai, nous donnons chaque jour la parole aux têtes de liste et numéros 2. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Annie Michel, tête de liste  « Justice Sociale, Ecologie et Solidarité », soutenue par EELV (Europe Ecologie les Verts), le PS (Parti socialiste), Génération.s et le PRG (Parti Radical de Gauche).

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Professeur certifiée de lettres de l’Éducation Nationale, j’ai enseigné au Lycée Franco-Américain de New York (FASNY) pendant 26 ans. Je continue d’enseigner le français à temps partiel dans un lycée américain. Mariée à un Franco-Australien et mère d’un fils élu député de l’état du Connecticut sous la bannière démocrate, je suis particulièrement sensibilisée aux problématiques de nos concitoyens binationaux

Militante associative depuis 1989 à la section new-yorkaise de Français du Monde- Association Démocratique des Français de l’Étranger (FdM-ADFE), association reconnue d’utilité publique, je suis Conseillère des Français de l’étranger, Vice-Présidente du Conseil consulaire de notre circonscription. Je représente aussi mes compatriotes à l’Assemblée des Français de l’Étranger (AFE) où j’ai été élue par les 33 Conseillers consulaires des États-Unis en 2014, où je suis Vice -Présidente de la Commission des affaires sociales et des anciens Combattants. Au cours de mes sept années de mandat, j’ai pu constituer un vaste réseau d’entraide. Je me suis spécialisée sur les dossiers d’affaires sociales, d’éducation et de bourses scolaires, de retraite et de Sécurité sociale, ayant également été élue au Conseil d’administration de la Caisse des Français de l’Étranger (CFE) dont je préside actuellement la Commission de l’Action sociale-Prévention.

 

Comment avez-vous constitué votre liste et qui sont ces Françaises et Français qui la composent ?

Nous avons constitué la liste auprès de Français engagés dans la communauté française et partageant nos idées de justice sociale, d’écologie et de solidarité. Notre groupe est constitué à parts égales de militants issus des partis de la Gauche républicaine (les Verts EELV, PS, Génération.s) et de militants associatifs, sans étiquette politique, engagés dans la communauté française. Les trois-quarts sont membres de l’association Français du Monde-ADFE, qui nous soutient.

 

La question de la parité est essentielle dans cette élection. Parlez-nous de votre numéro 2 et de votre complémentarité.

Je connais Julien Ducourneau, élu Conseiller avec moi en 2014, et sa famille depuis de nombreuses années. Nous avons choisi de construire cette liste ensemble car nous partageons la même éthique et les mêmes valeurs et nous sommes très complémentaires. Julien est juriste et père d’une petite fille de 12 ans. Il représente la nouvelle génération de citoyens sensibles aux évolutions sociétales nécessaires pour répondre au mieux aux attentes de justice et d’égalité des chances de chacun.

 

Quel est, selon vous, le plus grand défi auquel font face les Français de la circonscription ?

Je suis choquée par le mépris du gouvernement actuel envers les Françaises et Français établis hors de France. Cette attitude se manifeste à travers toutes leurs décisions législatives et affecte tous les aspects de la vie de nos compatriotes (politique, santé, finances, éducation). C’est une dérive qui constitue un changement de cap important dans l’appréciation du rôle que chacune et chacun de nous représentent, non seulement pour notre propre épanouissement mais, plus généralement, pour le rayonnement des valeurs de la France dans nos pays hôtes.

 

Que représente pour vous la mission principale de conseiller des Français de l'étranger ?

La mission d’un Conseiller des Français de l’étranger, telle qu’elle est définie et que je la conçois, est d’être à l’écoute, de conseiller et d’accompagner nos concitoyens dans leurs démarches, ainsi que d’intervenir pour leur compte auprès des instances publiques françaises (aux États-Unis et en France) et, si besoin est, américaines, par exemple en faisant la liaison entre la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) et la Social Security Administration (SSA) à Baltimore.

 

Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme ?

J’entends rester fortement engagée, comme lors de mon premier mandat, dans les actions sociales visant à améliorer la vie de nos concitoyens de la circonscription, tant dans leurs interactions avec les instances locales françaises (Consulat général) qu’avec celles de la métropole (Assemblée des Français de l’Étranger), où je porte, depuis 2014, les valeurs de la Gauche au service des Françaises et Français des États-Unis. En tant que Vice-Présidente de la Commission des affaires sociales, j’ai défendu avec détermination les droits et les intérêts de nos concitoyens. Les grands axes de notre programme portent donc sur l’action sociale, l’écologie, l’éducation et, bien entendu, la solidarité.

 

Quels sont vos soutiens politiques ?

Nous sommes soutenus par EELV (Europe Ecologie les Verts), le PS (Parti socialiste), Génération.s et le PRG (Parti Radical de Gauche).

 

Pour en savoir plus sur la liste d’Annie Michel

Les Français de la circonscription de New York, Connecticut, New Jersey et Bermudes sont appelés aux urnes le 29 mai 2021 pour élire leurs 5 Conseillers des Français de l’étranger. Le vote par internet est ouvert pendant 5 jours consécutifs, du vendredi 21 mai à 12h (heure de Paris) au mercredi 26 mai 2021. Cette élection locale est aussi politique. Les Conseillers des Français de l’étranger éliront à leur tour les Sénateurs représentant les Français de l’étranger.

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir