Lundi 18 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

200,000 personnes ont participé à la Climate Strike de New York

Par Rachel Brunet | Publié le 21/09/2019 à 15:23 | Mis à jour le 21/09/2019 à 15:46
Photo : ©️ Jennifer Mazigh
Climate Strike New York

Ils étaient 200,000 selon les organisateurs et 60,000 selon la ville à faire « grève pour le climat ». Le rendez-vous était donné à Foley Square d’où sont partis ces jeunes, pour beaucoup accompagnés de leurs parents, mais aussi des adultes convaincus de l’urgence climatique. Pancartes, banderoles, slogans, c’est dans une ambiance bonne enfant que le cortège a rejoint Battery Park, avec une volonté : faire pression sur les politiques.

 

#ClimateStrike

Une grève générale a lieu à travers le monde, vendredi 20 septembre, pour alerter sur l’urgence climatique. C’est la troisième fois à l'échelle mondiale que de jeunes élèves se mobilisent pour la planète en séchant l’école. Des milliers d’événements identiques se tiennent en parallèle dans 135 pays, mais New York, première ville des Etats-Unis, était l’épicentre de la mobilisation vendredi : les leaders du monde entier y convergent pour un sommet exceptionnel sur le climat organisé lundi par le secrétaire général de l’ONU, António Guterres.

Si cette semaine, New York est le lieu de rendez-vous des politiques du monde entier, c’est aussi le rendez-vous de personnalités engagées en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique et la sauvegarde de l’environnement, à l’image du Chef Raoni ou de Greta Thunberg lesquels seront présents à l’ONU mais aussi des invités de prestiges et d’engagements comme au Gala de Monaco Better World, ce dimanche.

 

Climate strike new york

 

Don’t be fossil fool

« Don’t be fossil fool » « I speak for the trees and the trees say fuck you » « I am no longer accepting the things I can not change, I am changing the things I can not accept » «  keep the earth clean, it’s not your anus » «  Don’t burn my future »... les grévistes du climat n’ont pas manqué d’imagination pour faire entendre leur message.

Une maman nous dira « En tant que parent, il me paraissait évident et essentiel de prendre ma fille à cette manifestation pour une prise de conscience sur l’importance de l’unité ». Et de rajouter «  leurs voix comptent, et avec le respect de soi en découle le respect de la planète ». Pour Chaya, 9 ans, venir à la Climate Strike, représente « l’unité, le respect de l’autre, du monde, c’est aussi vivre conscient de ses acte est primordial ».

Une autre maman précise « ma fille est directement concernée, nous on sera morts et pas elle ». Sa fille, Victoria, rajoute « si on n’agit pas, on va mourrir, Greta est une héroïne ».

Une adolescente dira « on a besoin de faire entendre notre colère, c’est la seule chose que nous pouvons faire. Greta est un modèle, les gens ont peur d’elle parce qu’elle dit la vérité. »

 

Force est de constater que le message de Greta Thunberg a été entendu aux quatre coins du monde. Force est de constater que le jeune activiste est devenu un modèle pour nombre de jeunes, mais aussi de moins jeunes.

 

 

Propos recueillis par Jennifer Mazigh

©️ photographie : Jennifer Mazigh

Climate strike new york

 

Nous vous recommandons

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après avoir travaillé de nombreuses années dans la presse économique et spécialisée, Rachel Brunet est la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles