Mardi 22 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un gala new-yorkais au service de la cause environnementale

Par Rachel Brunet | Publié le 13/09/2019 à 22:03 | Mis à jour le 16/09/2019 à 10:58
Photo : ©️Monaco Better World Forum
Gala New York Environnement

En marge du Sommet Action Climat de l’ONU, le Monaco Better World Forum organise une journée hors-norme, à New York, le 22 septembre prochain. Mastermind et projection du film « Wonders of the Seas » de Jean-Jacques Cousteau seront proposés au FIAF. Le soir, un parterre de personnalités participeront à un dîner de gala, au Westin Grand Hotel, où le Chef Raoni recevra un award. Tous les fonds récoltés seront ensuite redistribués à des associations de préservation de l’environnement.

 

Better World Forum ou la croyance d’un homme

Il émane de Manuel Collas de la Roche, fondateur de Monaco Better World Forum, une sérénité héritée sans doute de son éducation religieuse, mais aussi d’un chemin de vie hors-norme ponctué de spiritualité et de cinéma. Il avait d’abord décidé de se consacrer à la religion en voulant entrer au Séminaire, mais la vie le dépose sur la route du 7e art. Il a une vingtaine d’années quand il met le cap sur l’Australie « j’ai suivi un amour » nous dit-il. Là-bas, il devient mannequin, puis acteur. Dans le désert australien, il tourne « Jusqu’au bout de l’espoir » où il joue le fils de Marie-Christine Barrault. Il tourne ensuite avec Barbara Carrera et monte sur les planches avec Lauren Bacall. 

Puis, son parcours spirituel le mène sur le chemin du Dalaï-lama, à Dharamsala, où il devient moine bouddhiste pendant près de trois ans, à la fin des années 1990. De cette retraite mystique, ce Parisien garde un engagement fort au service des grandes causes humanitaires, engagement qui lui colle au corps. En effet, après avoir rendu ses vœux de moine bouddhiste, il sait qu’il a une « mission de paix et de vie ». Et le 7e art est son langage, son outil. 

De retour à Paris, Manuel Collas de la Roche croise le chemin d'une grande voix féminine. Celle d'Amma, figure spirituelle de l'Inde. Honorée par les Nations unies, invitée par le pape François, célébrée par les médias du monde entier, Amma attire les foules, inspire les artistes et rencontre les plus grands dirigeants de la planète. Manuel Collas de la Roche, lui, homme spirituel, ne peut qu’être ému par cette rencontre. Il lui dédie un film. « Pour moi, elle représente la mère. J’ai par la suite réalisé un film sur le Dalaï-lama, qui lui, symbolise le père » nous relate Manuel Collas de la Roche, dont l’humilité mais aussi l’engagement pourrait presque désarçonner.

« En image, on peut passer les messages importants de valeur et de paix. Les films sont pour moi un moyen de transmettre un message d’encouragement, c’est comme ça que j’ai créé Monaco Better World Forum ».

 

Un Forum au service de l’environnement

Monaco Better World Forum débute en 2016. Il aura fallu près de 12 ans à Manuel Collas de la Roche pour mener à bien son projet au service d’une cause, sauvegarder la planète, et d’une raison, laisser un avenir meilleur aux jeunes générations. Le Forum connecte le monde du cinéma, de la philanthropie et celui du business afin de lever les fonds nécessaires pour s’attaquer aux problèmes environnementaux. Utiliser le cinéma pour faire passer des messages, tout l’art de Manuel Collas de la Roche.

Lors de chaque événement organisé par le forum, des prix sont décernés à des personnalités engagées au service de la préservation de l’environnement. L’objectif du Forum est de récolter de l’argent qui, après chaque édition est reversé à une ou plusieurs causes.

 

Monaco Better World Forum à New York 

Pour la première fois, Manuel Collas de la Roche amène Monaco Better World Forum à New York. Et la date n’est pas anodine. En effet, l’ONU accueille le Sommet Action Climat à partir du 23 septembre prochain. En marge de ce dernier, Monaco Better World Forum se déroulera le 22 septembre entre le French Institute - Alliance Française (FIAF) et le Westin Grand Hotel.

À partir de 11 heures, au FIAF, des personnalités telles que le ministre de l’Environnement de Grenade, le chef Raoni, Laurent Lamotte, ancien Premier ministre Haïtien, Kiera Chaplin ou encore Jazmin Grace Grimaldi prendront la parole sur la thématique de « Smart Climate Adaptation in Caribbean ». « Malheureusement, avec l’ouragan Dorian, nous sommes en pleine actualité » déplore Manuel Collas de la Roche. L’objectif de cette rencontre est certes de faire un état des lieux mais « on sera dans le détail et surtout dans les solutions » précise-t-il.

L’engagement de Monaco Better World Forum est aussi pour l’avenir des plus jeunes. « Les jeunes vont se retrouver avec toutes les erreurs que nous avons faites » souligne Manuel Collas de la Roche. Ils sont invités à venir assister à la projection et à échanger à l’occasion de cette journée exceptionnelle.

Après un déjeuner VIP, le film « Wonders of the Seas » dirigé par Jean-Michel Cousteau, et narré par Arnold Schwarzenegger, sera projeté. Cette première partie de journée s’achèvera sur une discussion avec Wendy Benchley, co-fondatrice de Benchley Ocean Award.

 

Le chef Raoni récompensé durant le Gala

Le gala de Monaco Better World Forum récompensera le Chef Raoni et le milliardaire australien Andrew Forrest pour leurs actions au service de la protection de la planète, devant un parterre de personnalités dont Jean Reno, Tony Robbins, Pharrell Williams et tant d’autres. Une vente aux enchères tout à fait exceptionnelle viendra clore le dîner organisé dans le luxueux cadre du Westin Grand Hotel. « Nous avons quatre lots à proposer dont le principal est hors-norme » précise Manuel Collas de la Roche.

En effet, le premier lot qui sera proposé avec une mise à prix de $50,000 est une expédition pour deux personnes dans le sous-marin de Richard Branson. L’exploration, médiatisée puisqu’elle a aussi pour but de tourner un film sur les fonds marins, se fera en compagnie de plusieurs célébrités. Le lot comprend aussi une semaine sur l’île privée du riche homme d’affaires britannique.

Une oeuvre du sculpteur Richard Orlinski ainsi que deux oeuvres du peintre italien Vittorio Amadio seront aussi mises en vente.

Tous les fonds récoltés serviront à soutenir des associations telles que Green Cross, la fondation Cousteau et quelques autres.

Avec Monaco Better World Forum, Manuel Collas de la Roche met le cinéma au service de l’humanité. Et on ne peut que lui dire merci.

 

 

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après avoir travaillé de nombreuses années dans la presse économique et spécialisée, Rachel Brunet est la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet