Lundi 21 juin 2021
Montreal
Montreal

Yan Chantrel: "Avoir des élus disponibles, qui agissent au quotidien"

Par Damien Bouhours | Publié le 17/05/2021 à 00:00 | Mis à jour le 17/05/2021 à 00:00
yan chantrel

Yan Chantrel est tête de liste de "Rassemblement citoyen social, écologiste et solidaire : Défendre nos droits au Québec et dans les Provinces Atlantiques", pour les élections consulaires pour la 4e circonscription du Canada (Montréal, Moncton et Halifax). Il revient avec nous sur son programme. 

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ? 

Je vis à Montréal depuis plus de 10 ans et je suis conseiller élu des Français de l’Étranger depuis 2014. Bien que je m’y consacre pleinement, il s’agit d’un mandat bénévole au service de mes compatriotes. En plus de ce mandat,  je coordonne un comité afin de permettre la réinsertion sociale des personnes judiciarisées.

Mes engagements et choix professionnels ont toujours été guidés par mes convictions. Je me définis comme un Français d’Amérique qui milite pour la défense des  libertés publiques, pour la lutte contre les discriminations et une meilleure répartition des richesses. 

Dans le cadre de mon mandat auprès de nos compatriotes, j’ai constamment défendu des avancées en termes de droits, d’éducation, de santé, de visas, d’emploi et de fiscalité.

Il me paraît essentiel de conserver notre capacité d’indignation face aux injustices et de garder un esprit combatif pour défendre de nouvelles libertés sur le plan sociétal ainsi qu’un monde plus généreux, plus solidaire où la valeur humaine prime sur la valeur marchande.


Comment avez-vous constitué votre liste ?

Notre liste est un rassemblement de citoyennes et citoyens impliqués au quotidien sur les questions éducatives, sociales, culturelles,  écologiques et entrepreneuriales.  C’est une équipe solidaire, diversifiée à l’image de la communauté française au Québec et dans les Provinces Atlantiques.  

Nous sommes une équipe de combattantes et de combattants pour la défense et la conquête de nouveaux droits en matière éducative, de développement social, de fiscalité et d’environnement. Notre liste est unique de par la présence de personnalités diverses à des places éligibles et qui se répartissent sur l’ensemble du vaste territoire de notre circonscription qui va de Gatineau à Halifax en passant par Rouyn-Noranda. Bien que de nombreux Français soient établis à Montréal, beaucoup de nos compatriotes au Québec et dans les Provinces Atlantiques vivent des réalités et des enjeux différents.  

Cette représentativité territoriale est une véritable richesse car cela nous sensibilise  aux enjeux locaux spécifiques et nous permet  de véritablement prendre le pouls de nos concitoyens sur une zone géographique très vaste. L’expérience et la diversité de notre équipe sont notre force.

Voter pour notre équipe, c’est la garantie d’avoir des personnes qui seront présentes et disponibles pour informer nos concitoyens et leur venir en aide  tout au long du mandat.

 

Quel est selon vous le plus grand défi auquel font face les Français de Montréal ?

À l’heure actuelle, la pandémie et ses conséquences constituent le plus grand défi auquel doivent faire face nos compatriotes. Celle-ci a mis en exergue la fragilité de nos sociétés actuelles avec des effets amplificateurs pour les immigrants et citoyens que nous sommes. Nous avons pu nous apercevoir que la liberté de circulation pouvait être remise en question et les déplacements fortement contraints. L’éloignement forcé de nos proches a pu être encore plus douloureusement vécu. Nous avons également eu besoin de nous retrouver afin de partager nos ressentis et problématiques communes. 

En tant qu’élu de proximité, j'ai aidé, soutenu et accompagné nos compatriotes dans ces moments difficiles. Je n’ai pas hésité à monter au créneau contre les injustices et les discriminations concernant notamment l’interdiction pour les Françaises et Français qui résident hors de l’Union européenne d’entrer dans leur propre pays. 

À travers de nombreuses rencontres  en ligne, nous avons pu informer nos compatriotes sur leurs droits et résoudre des difficultés personnelles, administratives et financières. Nos concitoyens ont besoin d’être écoutés, d’être défendus et d’être aidés pour surmonter la crise. 

Cela est d’autant plus vrai  que nous subissons depuis 2017 des coupes budgétaires drastiques concernant les politiques publiques consacrées aux Français de l’étranger et des reculs en termes de droits sociaux, culturels et fiscaux : baisse du budget éducatif /culturel et des bourses scolaires, suppression de la carte vitale pour les retraités français établis hors de France, maintien de la CSG CRDS. Sans compter le projet de réforme fiscale sur le revenu des Français de l’étranger qui aurait  pénalisé  les plus démunis tout en favorisant les plus nantis si notre mobilisation n’avait pas permis de l’abandonner.

Voter pour notre liste, c’est s’assurer d’avoir des élus qui défendent de nouveaux droits tout en luttant contre les politiques d’austérité. C’est également envoyer un message clair au gouvernement pour mettre un coup d’arrêt aux politiques injustes à destination des Français de l’étranger.

 

Que représente pour vous la mission principale de conseiller des Français de l'étranger ?

Il y a ce qui est défini dans les textes (participer à quelques réunions consulaires avec un rôle consultatif) et la manière dont on exerce le mandat afin de lui donner une réelle portée et le rendre utile pour les Français et Françaises du Québec et des Provinces Atlantiques. C’est un mandat de proximité qui nécessite de se rendre disponible et proactif pour informer et défendre nos spécificités. Bien que ce mandat soit bénévole, il faut pouvoir s’y consacrer pleinement afin de répondre aux sollicitations de nos compatriotes.  

De mon côté, je ne me suis pas contenté de participer à des réunions au consulat. J’ai agi concrètement en créant un lien direct et constant avec nos compatriotes, en les informant et en agissant afin de faire valoir nos droits individuels et collectifs.

J’ai constamment informé nos compatriotes sur nos droits et sur les actions que je menais à travers notamment des infolettres régulières ainsi que des rencontres publiques et des permanences consulaires. J’ai initié plusieurs pétitions et actions qui ont permis des victoires en particulier contre la réforme fiscale injuste à destination des Français de l’étranger, en permettant le maintien du consulat de France à Moncton, la mise en place de tournées consulaires dans les régions éloignées, la fin de la double comparution pour les passeports, la reconnaissance de la CSG/CRDS par le Canada.   

Pour que notre voix porte encore plus fortement, il faut un plus grand nombre de personnes avec cette philosophie. Voter pour notre liste, c’est la garantie d’avoir des élus disponibles et qui agissent au quotidien. 

 

Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme ?

Nous avons construit un programme participatif, conçu à partir de nos expériences de terrain basées sur les vécus et échanges quotidiens avec nos compatriotes tout au long de ces dernières années.

Notre programme repose sur plusieurs axes et de nombreuses propositions concrètes. Nous aurons l’occasion tout au long de cette campagne de les exposer en détail. 

La pandémie met en exergue les inégalités en termes de droits sociaux, de droits culturels et de santé. C’est pourquoi il est essentiel de rétablir l’accès à la carte vitale pour les séjours en France, de mettre en place une aide financière simplifiée pour les Français en difficultés ainsi qu’une assurance publique accessible pour les PVtistes et les précaires. 

Les coupes budgétaires de ces dernières années ont fortement affaibli le réseau diplomatique et consulaire français. Nous avons pu en ressentir les effets, lors de cette pandémie, avec des services consulaires débordés et proches de l’asphyxie face à l’afflux des demandes. Nous défendrons un réinvestissement massif dans notre réseau consulaire en le dotant de moyens humains, afin de permettre un service consulaire accessible et efficace. Nous appuierons également la mise en place d’une véritable justice fiscale avec notamment la suppression de la CSG-CRDS, la simplification des déclarations fiscales et la lutte contre tout impôt basé sur la nationalité.  

Nous nous battrons pour la reconnaissance des deux parents sur les actes de naissance français pour les enfants nés notamment d’une procréation médicalement assistée (PMA). Au niveau éducatif, nous proposons le rehaussement des barèmes permettant l’obtention d’une bourse scolaire et nous soutiendrons des mesures pour que les établissements français puissent être des modèles d’inclusivité pour les enfants ayant des handicaps.  

À l’image de notre équipe, l’égalité, le partage, l’écologie et la solidarité constituent les valeurs directrices qui guideront nos actions.

 

Rassemblement citoyen social, écologiste et solidaire : Défendre nos droits au Québec et dans les Provinces Atlantiques, liste conduite par Yan Chantrel

Yan Chantrel

Gwenaelle Lauquet

Anthony Lopez

Fanny Ratisseau

Raphaël Donay

Boriké Doucouré

Yves Alavo

Véronique Millet

Mohamed Ghoul

Florence Reveilles

Lionel Condé

Audrey Leboeuf

Luc Géraud

Ambre Lienard

Philippe Derruder

Andrea Fraga Sammartino

Gaël Chantrel

 

Pour en savoir plus sur les élections consulaires et les autres listes : Elections consulaires : modalités de vote et candidats à Montréal

Nous vous recommandons
Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Fêtons la musique avec l’orchestre des Lycées Français du monde

Le Choeur de Sylphes de Camille Saint-Saëns ne résonnera pas dans l’auditorium de Radio France mais sur toute la planète. Covid oblige, l’Orchestre des lycées français du monde a dû jouer à distance