Mardi 19 janvier 2021

Montée des divertissements en streaming et services en ligne en 2020

Par Article Partenaire | Publié le 13/11/2020 à 22:00 | Mis à jour le 13/11/2020 à 22:00
montée divertissement en ligne

Le trafic Internet a connu un essor considérable durant l’année 2020. Et pour cause principale, plusieurs pays ont adopté des mesures de restriction et de couvre-feu pour endiguer la pandémie, obligeant ainsi la population à rester chez elle. En ce sens, on assiste à une flambée sans précédente des divertissements en streaming et des jeux en ligne, ce qui a provoqué une congestion des  réseaux informatique à travers le monde.

Pour pallier à cet incident, des plateformes web ont réduit la qualité de leur contenu pour éviter que l’Internet ne s’effondre sous la pression des centaines de millions d’internautes y connectés et leur assurer ainsi l’accès facile à ces sites. Ce contexte a obligé également aux principaux fournisseurs de jeux terrestres de passer aux jeux en ligne. C’est ainsi que le casino en ligne Royal Vegas, par exemple, a su s’y adapter par la diversité des jeux virtuels qu’il fournit à ses membres.

 

Que fait-ont les services web face à ce nouveau contexte ?

La crise sanitaire a un impact majeur sur le trafic web au niveau mondial. On y découvre notamment une demande accrue de contenu d’actualité et de vidéos, des employeurs qui sont en télétravail ou encore des étudiants qui utilisant des outils d’apprentissage à distance tels que Zoom, ce qui a engendré un besoin inattendu en connectivité Internet à haut débit et de haute qualité.

 

Les services de streaming s’y adaptent !

Ce recours massif au web a provoqué un ralentissement de la vitesse de connexion, amenant la plus grande plateforme de consommation de la bande passante à limiter son impact, en procédant à la réduction de la qualité streaming en Europe à hauteur de 25 %.

D’autres plateformes web ont également répondu à l’appel pour faciliter le trafic Internet. Il s’agit notamment de Youtube, appartenant à Google, qui a réduit la qualité de ses vidéos d’une définition élevée à une définition standard. S’y ajoute aussi Disney qui a retardé de deux semaines le démarrage de son service de streaming Disney Plus en France ainsi que Xbox de Microsoft qui a demandé aux sociétés de jeux en ligne de ne présenter les mises à jour et les nouvelles versions en ligne qu’après un certain moment pour éviter la congestion du réseau.

 

Autres services Internet se développent !

Autres fournisseurs de services Internet de leur part n’ont pas manqué d’y collaborer. Il s’agit par exemple du groupe de médias américain Comcast, du groupe de télécommunication britannique Vodafone, de l’entreprise américaine de télécommunications Verizon, ou encore de la société de télécommunication espagnole Telefónica qui ont dû développer leurs propres réseaux depuis des années pour tenir compte de la demande croissante. Toutefois, leurs responsables ont déclaré qu’ils n’ont jamais vu ni anticipé une telle montée dans leur utilisation. Pour y remédier, ils ajoutaient de la capacité en construisant davantage de sites cellulaires pour renforcer les réseaux mobiles, en augmentant le nombre de connexions fibre sur leurs dorsales Internet et en mettant à niveau la technologie de routage et de commutation pour permettre aux appareils de se connecter entre eux et de partager la connexion Internet.  

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s)Réagir