Dimanche 23 septembre 2018
Montreal
Montreal
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

MONTRÉAL - Comment trouver un appartement ?

Par Lepetitjournal Montreal | Publié le 27/07/2014 à 22:30 | Mis à jour le 18/08/2017 à 15:30

Montréal fait partie des destinations privilégiées par les Français dans le cadre de l'expatriation professionnelle. Mais avant de se projeter dans sa nouvelle vie canadienne, la question du logement est primordiale. Malgré la hausse des prix depuis une décennie, Montréal reste très compétitif en terme de tarifs et de capacités de logement. Tour d'horizon du mode de fonctionnement de l'immobilier canadien.

Où trouver les annonces ?

Il existe plusieurs façons de s'y prendre pour trouver l'appartement de votre choix. Les sites d'annonces en ligne sont les plus utilisés, parmi eux, voici les quatre plate-forme les plus efficaces:

-       www.kijiji.ca

-       geo.craigslist.org

-       www.toutmontreal.com

-       easyroommate.com

Outre Internet, vous pouvez tomber sur des annonces affichées dans la rue, sur des murs, dans les commerces, les universités, etc. Des annonces sont également postées dans les journaux locaux, sinon, rien ne vaut son propre carnet d'adresses. Le réseau est une force au Canada, n'hésitez pas à sonder autour de vous pour trouver un bon plan. Vous pouvez aussi passer par les agences immobilières de Montréal mais la plupart des transactions se fait entre particuliers. La démarche est efficace, certes, mais elle vous reviendra beaucoup plus chère à cause de l'intermédiaire qui cherchera pour vous.

1ère démarche sur place ou à distance

Dans l'absolu, il est préférable de trouver un logement avant d'être sur place afin d'avoir directement un toit quand vous arrivez. Mais très souvent, les propriétaires canadiens veulent que la personne soit là pour avoir une première impression et ainsi, effectuer les démarches. Si certains propriétaires acceptent de vous rencontrer via Skype et ainsi vous faire visiter l'appartement, l'idéal est quand même de connaître quelqu'un de confiance qui pourrait faire les visites à votre place et même entamer quelques démarches. Un conseil, demandez un accord oral et/ou écrit du propriétaire afin de ne pas avoir la mauvaise surprise de voir l'appartement vous passer sous le nez. Surtout, n'avancez pas d'argent car les arnaques immobilières sont très fréquentes.

Evidemment, rien ne vaut d'être sur place pour trouver votre appartement car il est important de découvrir la ville avant de louer, afin de sonder les coins où vous vous sentirez bien vivre, cela vous permettra de rencontrer réellement vos futurs propriétaires/colocataires mais également de visiter en personne les appartements avant de signer quelconque papier.

Les visites

Avant d'entamer les visites des logements sélectionnés, soyez vigilants quant aux photos de l'appartement sur les sites de location. Il est fréquent de tomber sur des images ne correspondant pas à la réalité. Pensez surtout à vous renseigner sur ce qui est inclus dans le loyer, notamment que les charges soient bien comprises (chauffage, gaz, électricité). Si ce n'est pas le cas, demandez le montant des charges afin de ne pas avoir de mauvaises surprises en fin de mois. Lors de la visite, vérifiez que l'appartement, ou la chambre (en colocation), soit déjà meublé si cela était convenu avant avec le propriétaire et que vous restez pour une durée déterminée. Sachez que cette option n'est pas forcément la plus économique, vous pouvez très bien acheter des meubles d'occasion et louer une chambre vide qui vous reviendra moins cher qu'une pièce meublée. Tout dépend du logement en question, anticipez le coup et faîtes le calcul.

Faîtes aussi attention à l'isolation thermique et sonore, à la propreté, à la présence d'une machine à laver et d'un sèche-linge, au voisinage et vérifiez l'état de la plomberie et de l'électricité. Un conseil, n'hésitez pas à vérifier qu'il n'y ait pas de traces de punaises dans la literie. Pour savoir comment relever leur présence, rendez-vous sur le portail santé du gouvernement québécois.

Aperçu des prix (*1/2 signifie en colocation, **mensuels)

-1-1/2* (studio appartement) entre 650$ et 850$**

-2-1/2 ou 3-1/2 (une chambre à coucher) entre 750$ et 950$

-4-1/2 (2 chambres à coucher) entre 900$ et 1300$

-5-1/2 et plus (3 chambres ou plus) à partir de 1150$

Les chambres uniques (type chambre de bonne) sont comprises entre 400 et 600$.

Conditions et protocole

Lorsque vous avez trouvé le logement de votre choix, le propriétaire va vous envoyer un formulaire où il faut inscrire son état civil et le nom de sa banque. Ce document est obligatoire car il sert de garantie. Vous devrez donc signer un bail le 1er juillet sur un an, sans rupture de contrat possible. La signature du bail marque votre engagement et atteste votre responsabilité. Cinq mois avant l'échéance du bail, le propriétaire vous proposera une prolongation, vous aurez alors un mois pour donner votre réponse. Si vous refusez la reconduction, il faudra envoyer une lettre recommandée au propriétaire trois mois avant la fin du contrat. En revanche, si le propriétaire n'envoie aucune proposition, le bail est prolongé automatiquement sur la même durée. Dans le cas où le locataire souhaite quitter l'appartement avant la fin de son bail, la sous-location est autorisée sous réserve de l'accord du propriétaire. Si jamais vous êtes confrontés à une situation louche où le propriétaire semblerait vouloir vous arnaquer, adressez-vous à la Régie du logement. Sachez également que parmi les autres éléments de la procédure du bail demandés par le propriétaire, on peut vous demander le contact d'une personne vivant à Montréal qui peut servir de caution en cas de non-paiement.

Parmi les autres informations importantes de votre dossier, vos émoluments mensuels peuvent être requis, tout comme un NAS, numéro d'assistance sociale que vous pouvez réclamer auprès des services canadiens. De plus, il est très courant que le propriétaire canadien vous demande de régler le premier mois de loyer en avance, ainsi qu'un chèque de caution qui vous sera remis à la fin de votre bail.

Vincent VILLEMER  www.lepetitjournal.com/Montréal  Vendredi 18 Août 2017

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet