Coronavirus : la Lombardie et 11 provinces ferment

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 07/03/2020 à 22:04 | Mis à jour le 08/03/2020 à 13:57
Coronavirus lombardie

L’urgence sanitaire pousse le gouvernement à renforcer les mesures : un nouveau décret qui devrait être signé ce soir, prévoit la fermeture de la région Lombardie et 11 autres provinces italiennes, selon les médias transalpins.

Le nombre de cas positifs au coronavirus a augmenté de 29,24% en Italie par rapport à vendredi. Le nombre de malades est passé de 3.916 hier à 5.061 aujourd’hui. Le nombre de victimes a quant à lui grimpé de 18,27%, passant de 197 hier à 233 aujourd’hui. Le nombre de personnes guéries a lui aussi augmenté en 24 heures, passant de 523 à 589 ce samedi, d’après les chiffres annoncés ce soir par Angelo Borrelli de la Protection civile.
« Pour vaincre le virus, nous devons changer notre façon de vivre », a ajouté Angelo Borrelli durant la conférence de presse.

Le gouvernement s’apprêterait à signer un nouveau décret ce soir, lequel prévoit la fermeture totale de la région Lombardie et de 11 autres provinces italiennes, ainsi que l’extension des zones contrôlées au Piémont et Emilie-Romagne. Dans le détail, du 8 mars au 3 avril, il sera interdit de sortir et d’entrer des nouvelles « zones rouges », indiquent les médias italiens : la Lombardie, Modène, Parme, Piacenza, Reggio Emilia, Rimini, Pesaro, Urbino, Venise, Padoue, Trévise, Asti et Alessandria.
Les déplacements seront autorisés uniquement en cas d’urgence professionnelle et familiale.

Le décret prévoit en outre la fermeture, dans les zones indiquées, de toutes les salles de sport, piscines, spa et centres de bien-être. Les centres commerciaux ne pourront être ouverts que du lundi au vendredi, mais fermés le week-end. Fermeture également des musées, centres culturels et stations de ski. La fermeture des écoles sera prolongée jusqu’au 3 avril.
Les cérémonies civiles et religieuses, funérailles compris, sont suspendus.
Les bars et restaurants sont quant à eux ouverts uniquement à condition d’assurer la distance de sécurité d’au moins un mètre.

En ce qui concerne la mortalité liée au coronavirus, une étude confirme que l’âge moyen des victimes italiennes est de 81,4 ans. Parmi elles, la majeure partie (80% des cas) souffrait d’une ou plusieurs pathologies préexistantes.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Jy2m dim 08/03/2020 - 19:21

C’est maintenant une certitude : l’Europe a trop d’argent. En effet c’est elle qui va en grande partie payer le « manque à gagner » qui sera causé par le confinement global de plusieurs régions d’Italie pendant un mois (ou plus), mesure qui a été saluée par l’Organisation mondiale de la Santé (qui elle ne payera rien) comme étant une décision courageuse mais une décision qui, il faut bien le dire, va à coup sûr plomber l’économie italienne. C’est pourquoi je pense que tous les pays européens, même faiblement touchés par le coronavirus, devraient faire comme l’Italie et eux aussi mettre en place la quarantaine chez eux. Car quitte à payer pour ce genre de mesures, autant en profiter et si tout n’est pas très agréable quand on est confiné, par exemple les restaurants qui ferment à 18 heures ce qui vous oblige à souper à 16 heures, par contre, par exemple, cela permet de faire la grasse matinée tous les matins. Et rappelons, s’il existe certaines personnes qui pensent que la quarantaine est une chose vraiment nécessaire, que le coronavirus, si vous l’attrapez, vous laisse tout de même 97 % de chances d’en réchapper et que seul un faible pourcentage de la population, même si on ne fait rien, sera atteint par le virus.

Répondre

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale