Samedi 28 mars 2020
Melbourne
Melbourne
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L'Open d'Australie 2020 en 4 questions

Par Julia Vastel | Publié le 08/01/2020 à 20:30 | Mis à jour le 08/01/2020 à 20:30
open d'australie 2020

Quelle performance pour Rafael Nadal? La Next Gen peut-elle enfin s'imposer à Melbourne? À quelques jours du début de l'Open d'Australie, premier tournoi du Grand Chelem de l’année, tour d’horizon en quatre questions.

 

Nadal pour égaler Federer ?

19 tournois du Grand Chelem remportés par l’espagnol, 20 pour le suisse : Melbourne pourrait bien cette année être le théâtre d’une égalisation pour la postérité. Rafael Nadal a ici l’occasion de marquer l’histoire : rejoindre le Maestro au sommet de la hiérarchie mondiale en remportant son 20ème tournoi du Grand Chelem.

 

Rafael Nadal

L’open d’Australie se prêtera-t-il à cette performance ? Rien n’est moins sûr. Le numéro 1 mondial n’est pas ici en terrain conquis. Il n’a remporté le tournoi qu’une fois, en 2009, face à Roger Federer et s’y est incliné à 4 reprises en finale, la dernière remontant à 2019 face à Novak Djokovic. Mais le majorquin a plus d’un atout dans sa manche : à commencer par sa forme actuelle. Nadal a débuté l’année comme il l’a terminée : par une victoire sous le maillot de l’Espagne, en Australie la semaine dernière face à Basilashvili pour le compte de l’ATP Cup. Il est également devenu le premier joueur de l’histoire à être numéro 1 mondial sur trois décennies.

De son côté, le suisse peut-il défendre ses chances à Melbourne ? Il a décidé de faire l’impasse sur l’ATP Cup, et arrivera donc en Australie sans n’avoir joué aucun match en 2020. Rédhibitoire ? Pas forcément, tant Federer est capable des plus grands exploits en toute circonstance.

 

Thiem, Medvedev : la Next Gen peut-elle enfin s’imposer à Melbourne ?

La Next Gen peut-elle enfin s’imposer à Melbourne ? Dominic Thiem, Stefano Tsitsipas, Alexander Zverev, Daniil Medvedev, Alex De Minaur. Ils animent les tournois du Grand Chelem depuis quelques années, mais aucun d’eux n’a jamais encore réussi à trouver la clé pour s’imposer face au Big Three : Nadal, Federer et Djokovic. Sur le papier, c’est Dominic Thiem qui apparaît le plus enclin à bousculer la hiérarchie mondiale : 4 ème au classement ATP, l’autrichien a remporté 5 tournois en 2019 et a échoué en finale à Roland Garros face à Nadal. Mais Thiem est à la peine en Australie : il n’a jamais passé le cap des huitièmes de finale à Melbourne et a débuté l’année par une défaite à l’ATP Cup à Sydney. Pas rassurant. Autre sérieux prétendant, Daniil Medvedev. Le russe a fini la saison sur les chapeaux de roue, en donnant du fil à retordre à Nadal en finale de l’US Open au terme d’un combat en cinq sets époustouflant. Le russe est l’homme en forme du moment, et le dur est sa surface de prédilection. 

 

Barty pour confirmer ?

Ashleigh Barty est la révélation de la saison passée. Elle a remporté en 2019 le tournoi de Miami et de Birmingham, mais surtout les Masters de Shenzen et Roland Garros, son premier titre en Grand Chelem. Numéro 1 mondiale, l’australienne rêve de remporter l’Open d’Australie devant son public. En 2019, elle y avait atteint pour la première fois de sa carrière les quarts de finale d’un Grand Chelem, après avoir battu Maria Sharapova en huitième de finale. Elle s’était sèchement inclinée 6-1 6-4 face à la tchèque Kvitova, future finaliste. 

 

Ashley Barty

 

Pour atteindre son but cette année, elle devra composer elle aussi avec de nombreuses prétendantes au titre. La japonaise Noémie Osaka, tenante du titre, la canadienne Bianca Andreescu ou la roumaine Simona Halep apparaissent comme les joueuses les plus à même de performer à Melbourne. Sans oublier la légende Serena Williams : l’américaine poursuivra sans aucun doute cette année sa quête d’un 24ème titre du Grand Chelem. Un objectif que la joueuse poursuit depuis maintenant janvier 2017 et sa victoire à l’Open d’Australie, avec cinq défaite en finale depuis cette date.

 

Quels espoirs pour le clan tricolore ?

Il avait atteint les demi-finales du tournoi l’année dernière (sa meilleure performance en carrière) : Lucas Pouille, blessé au coude, a annoncé courant décembre qu’il ne participerait pas à l’édition 2020.Qui alors pour porter les espoirs du clan tricolore chez les hommes ? Peut-être Gaël Monfils, meilleur français au classement ATP (9ème). Il s’est imposé face au chilien Garin à  Brisbane pour l’ATP Cup, mais confie souffrir de quelques douleurs à la main et au bras. Jo-Wilfried Tsonga lui a décidé de peaufiner sa préparation au tournoi de Doha cette semaine. Il est actuellement 30ème mondial.

Le salut peut-il venir du côté des filles ? La réponse pourrait être positive, si elles restaient sur leur lancée de la fin d’année 2019, qui s’est soldée par un sacre en Fed Cup face à l’Australie d’Ashleigh Barty. Oui, mais l’année ne commence pas franchement sous les meilleurs hospices pour Kristina Mladenovic, artisane de la victoire en Fed Cup et numéro 1 française. Elle s’est inclinée en début de semaine dès les phases de qualifications au tournoi de Brisbane.

 

 


 

Nous vous recommandons

Julia Vastel

Julia Vastel

Journaliste française fraîchement arrivée à Melbourne, en quête de nouveauté et d'aventure! Passionnée de sport, d'Histoire, j'ai fait mes classes à la radio et souhaite désormais partager mes découvertes australiennes avec les lecteurs de LPJ Melbourne.
0 Commentaire (s)Réagir