Dimanche 12 juillet 2020
Melbourne
Melbourne

Le Victoria débloque des fonds pour résoudre la crise du recyclage

Par Rim Bohle | Publié le 01/06/2019 à 02:45 | Mis à jour le 03/06/2019 à 13:10
recyclage Victoria Chine

Dans son budget présenté le 27 mai, l'État du Victoria prévoit une dépense de 35 millions de dollars sur trois ans pour mettre à jour son système de tri des déchets. Des incendies récents au sein des déchetteries de Coolaroo, Footscray et Campbellfield ont mis la lumière sur la grave crise que traverse l'état dans ce secteur.

Pour la production de ses produits, la Chine a pris en charge jusqu'à récemment, 50 pour cent des déchets recyclables, en provenance d'un certain nombre de pays occidentaux. Avec la moitié de ses résidus  envoyés à l'étranger, l'Australie n'a pas investi ces dernières années dans des infrastructures locales. Les états fédéraux comme celui du Victoria ont utilisé les services d'entreprises intermédiaires pour prendre en charge le tri des déchets, avant l'envoi vers des pays comme la Chine.

Produits à recycler contaminés, envoyés en Chine, Malaysie, Inde

Les councils attirés par cette solution moins coûteuse, se sont peu souciés des normes appliquées par ces intermédiaires. Les coûts réduits proposés par ces derniers se sont traduits par un système de tri moins regardant sur les normes, augmentant ainsi le risque de contamination des produits recyclés. En mars 2018, après plusieurs avertissements, la Chine a interdit l'importation de déchets en provenance d'Australie, plongeant les councils locaux dans une situation de crise. La Malaysie et l'Inde ont suivi prenant des dispositions similaires. Déclarant que l'Australie les considérait comme son dépotoir, ces pays accusent cette dernière de négligence quant aux produits envoyés pour recyclage.

Récents incendies montrent l'incapacité des councils à prendre en charge le recyclage

Au niveau local, les récents incendies des déchetteries ont montré que les councils n'avaient pas trouvé d'autres solutions que d'empiler les produits recyclables et non recyclables dans les mêmes décharges. En février, les gouvernements locaux de Port Philip et Glen Eira City ont néanmoins demandé à leurs résidents de continuer à trier leurs déchets, espérant une sortie de crise rapide.

 
 
 
 
 
 
 
Rim Bohle

Rim Bohle

Directrice de l’édition Melbourne. Passionnée de photographie, avide fureteuse de bons plans. Toujours prête pour débattre autour d’un bon café! rim.bohle@lepetitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

TÉMOIGNAGES

Expatrié et Ambassadeur de France malgré moi

Vivre à l’étranger revient souvent à devenir, volontairement ou non, un ambassadeur de son pays. Alors que le 14 juillet approche, nous avons recueilli les témoignages de ces Français expatriés

Sur le même sujet