Lundi 22 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SCIENTIF’HIC – La révolution 3D

Par Elèves des SERIES SCIENTIFIQUES | Publié le 31/10/2017 à 21:00 | Mis à jour le 31/10/2017 à 21:00
Main 3D

« Imaginez une machine à répliquer, une machine qui répliquerait comme on imprimait un livre » (Arthur C. Clarke, auteur anglais de science-fiction).

Encore sujet de science-fiction dans les années 1960, limpression tridimensionnelle n'est plus notre futur mais bel et bien notre quotidien...

Limpression 3D, quest-ce-que cest ?

Développée vers le milieu des années 1980, limpression 3D ou impression tridimensionnelle est un procédé permettant de produire ou reproduire un objet réel quelconque à partir dun fichier numérique en 3D et dun logiciel.

Il existe aujourdhui de nombreuses techniques dimpression 3D. Et les imprimantes 3D peuvent donc être classées selon les techniques mises en œuvre mais également selon la nature des matériaux exploités.

Ces matériaux sont extrêmement variés. On utilise aujourdhui principalement le nylon, le PLA (acide polylactique) ou lABS (acrylonitrile butadiène styrène). Mais on peut aussi travailler avec des métauxdes résines, du bois, du sucre... Le choix est très large !

Les 3 techniques les plus courantes, présentant respectivement des défauts et des avantages, reposent sur le procédé de « solidification par la lumière », le procédé d« agglomération par le collage » et le procédé de « fabrication additive ». Ce dernier procédé est aujourd’hui la plus développé. Il s’avère assez assez simple : on dépose de la matière couche par couche jusqu'à la création de lobjet voulu.

Une des techniques les plus utilisées reprenant ce procédé est celle du « dépôt de filament fondu ». Ce dernier consiste à déplacer un filament de plastique fondu pour dessiner (avec « la tête » de l’imprimante 3D), horizontalement, par couches successives donc, lobjet désiré. Lorsquelle a terminé une couche, « la tête » se déplace verticalement pour engager une autre couche.

impression 3D schéma
Schéma de fonctionnement d’une imprimante à dépôt de filament fondu

Une petite révolution en médecine

Capable de reproduire nimporte quel objet, limpression tridimensionnelle risque en effet devenir un outil incontournable dans le domaine de la médecine. Aujourdhui, elle commence à y prouver son utilité. En voilà quelques exemples d’applications.

Tout d'abord, limpression 3D permet la création de prothèses « high-tech », personnalisées et parfaitement adaptées aux besoins de chaque patient avec des matériaux biocompatibles et durables (titane, plastique...) pour de faibles coûts.

Avec limprimante 3D, il est également possible de faire une reproduction parfaite de los à remplacer. Par exemple, une partie de pelvis a été créé par impression 3D pour un homme souffrant d'un cancer de los au Royaume-Uni.

Pelvis 3D
Partie d’un pelvis recréée en 3D dans un hôpital en Italie

Limpression tridimensionnelle peut également aider les chirurgiens : en recréant parfaitement un organe à opérer, on peut ainsi offrir au chirurgien un support, un guide, notamment pour les gestes les plus délicats. Des matériaux « mous » peuvent en outre être utilisés pour plus de réalisme.

La capacité de reproduction de l’impression 3D a aussi permis à des chercheurs la reconstitution de tissus humains grâce à une bio-imprimante 3D (imprimante 3D de très haute précision). Le concept est est le suivant : créer un plastique biodégradable qui protège les tissus à reconstituer et permette de soutenir le développement des cellules, avant de finalement disparaître (en s’autodégradant) lorsque les cellules auront pris forme solide et n’auront plus besoin de ce support. Cet usage peut donc permettre la reconstitution de cartilage, tissus et cellules vivantes qui peuvent ensuite être greffées. Il reste cependant des problèmes, notamment de préservation de la stabilité des tissus en question. Les recherches se poursuivent.

tissus 3D
Tissus humains fabriqués en laboratoire avec une imprimante 3D

Si l’impression 3D permet, dans un futur proche, la fabrication dorganes susceptibles d’être implantés dans lhomme, ce sera un grand pas en avant pour la médecine, une véritable révolution !

organe 3D

Une révolution sociétale

Les impacts de l’impression 3D ne se limitent cependant pas au domaine de la médecine. Depuis sa création et sa démocratisation, de plus en plus d’imprimantes sont vendues dans le monde entier et utilisées de différentes façons dans les foyers, les bureaux, les lycées

Si limprimante 3D fait lévènement dans les médias ces dernières années, ce n’est cependant pas parce qu’on vient de l’inventer, mais bien parce qu’elle est devenue aujourd’hui très largement accessible. Dabord utilisées exclusivement dans les usines et les laboratoires dans les années 1990 et 2000, limprimante 3D sest démocratisée dans les années 2010. Abordable maintenant à partir de 500 euros, limprimante 3D est de plus en plus utilisée dans la vie de tous les jours. Aujourdhui elle change notre vie quotidienne.

Imaginez-vous lors dun diner, 12 invités sont prévus alors que sa vaisselle ne peut suffire que pour 8. Avec limpression 3D, vous pourriez « imprimer » la vaisselle manquante pour accueillir vos invités.

gourde 3D
Une gourde réalisée avec une imprimante 3D

Avec cette nouvelle technologie, une personne na plus besoin daller chercher ou commander un objet manquant, il lui suffit dun fichier numérique et dune imprimante tridimensionnelle. Il pourrait maintenant fabriquer des objets personnalisés, des objets domestiques, leur donner une dimension artistique…

Mais les impacts dépassent largement la sphère privée. C’est l’espace collectif qui s’en trouve changé. Limpression 3D peut en effet apporter énormément à larchitecture par exemple : on peut aujourd’hui en effet imprimer un modèle réduit parfait du futur bâtiment, et on peut imaginer, dans un futur proche, imprimer des parties de « grands » structures tels que des maisons, des ponts, avec des imprimantes plus grandes.

Cet outil engagera-t-il un mode de consommation différent, plus écologique, mieux adapté à nos besoins réels ? Il permet en effet aux individus de recycler et de réparer davantage et plus facilement, et de ne plus dépendre sur ces points des grands groupes de production (de leurs « usures programmées », et de l’absence des pièces usées sur le marché).

Un pas de plus vers le futur ?

Malgré tous ses avantages, limpression 3D reste néanmoins en développement. Cet outil possède encore des limites. Le temps de fabrication par les imprimantes disponible pour le public reste assez long.

Limpression 3D et sa capacité de reproduction peut aussi poser de très graves problèmes éthiques. La fabrication darmes (pistolets, arbalètes..) en plastique ou en métal est dès lors possible à partir d’un fichier numérique. Même si ces fichiers restent aujourdhui bannis dans les réseaux, il est toujours possible den trouver, sur le darknet par exemple.

L’impression 3D se révélera-t-elle motrice dune nouvelle révolution industrielle ? La question reste ouverte.

Keanu FAYNOT (1ère S – LFM)

Sources :

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/article-l-impression-3d-32535.php

http://www.primante3d.com/principe/

http://www.numerama.com/sciences/146022-une-imprimante-3d-qui-reconstitue-des-organes-promet-de-bouleverser-la-medecine.html

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/03/04/24699-comment-limpression-3d-va-revolutionner-sante

http://www.huffingtonpost.fr/2013/07/02/imprimante-3d-pourquoi-comment-technologie-changer-vies_n_3534176.html

https://www.contrepoints.org/2015/08/23/218695-quand-limprimante-3d-revolutionne-la-societe

https://www.boulanger.com/info/animation/bcbu/micro-multimedia/imprimante-3d/avantages-et-limites.htm

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Manille ?

Les raisons de plonger dans le triangle de corail en 2019

Le 9 juin, nous fêterons la journée du triangle de corail ; un jour pour célébrer et sensibiliser à la plus grande zone de biodiversité marine au monde. Couvrant une superficie d’environ 6 millions..

Expat Mag

"Pires que la prison": les centres pour mineurs philippins sont le théâtre d'abus

Le crime de Jerry, un Philippin de 11 ans? Avoir violé les lois sur le couvre-feu des mineurs après avoir fui la violence à la maison. Son châtiment? Un séjour en centre de détention pour la ...