Jeudi 22 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SCIENCES – Un nouveau mode de "construction" révolutionnaire

Par Lepetitjournal Manille | Publié le 08/05/2017 à 19:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 13:03

"Je viens d'imprimer la pièce cassée de la voiture. Il ne m’a fallu que 5 minutes !" Voilà le type de phrases que nous allons fort probablement entendre de plus en plus souvent dans les 10 ou 20 années à venir.... grâce aux imprimantes 3D. Cette nouvelle technologie est une véritable révolution pour l’industrie.

Par rapport aux moyens de production traditionnels, c’est en effet un mode de fabrication qui n’est pas onéreux. Et son utilisation est possible dans de multiples domaines.

Actuellement, les procédés de fabrication classique sont soustractifs. Par exemple, un menuisier utilise un grand bloc de bois pour fabriquer une table ou un meuble quelconque. Une grande quantité du bois d'origine est retirée, et parfois perdue car non utilisée.

En revanche, l’impression 3D fonctionne en ajoutant de la matière, exactement la quantité nécessaire pour obtenir la pièce finale. Il n’y a donc pas de perte de matière première.

Mais pour imprimer un objet, il faut créer l’objet dans un programme de conception 3D. Ces programmes sont par exemple les programmes Maya autodesk ou Blender. Le procédé est donc de fabriquer des objets à partir d’une modélisation 3D.

On retrouve trois types d’impression 3D. Ces trois types sont le FDM, le SLA et le SLS.

Le FDM est le type d’impression le plus connu et le plus répandu. FDM (qui veut dire Fused Deposition Modeling) est un procédé qui permet de fabriquer des pièces couche après couche, de bas en haut, en chauffant et en extrudant un filament thermoplastique. Ce process se déroule en trois étapes.

Pré-traitement. Le logiciel prépare la machine et calcule le territoire utilisé et le support nécessaire pour la fabrication. Il calcule aussi la longueur du thermoplastique qu’il va utiliser.

Production. L'imprimante 3D chauffe le thermoplastique jusqu'à atteindre un état semi-liquide et le dépose sur le chemin d'extrusion. Si un support ou une partie tampon s'avère nécessaire, l’imprimante va alors créer une pièce qui, après la fin de la production, peut être séparée de l’objet initial.

Post-traitement. L'utilisateur détache le matériau du support. L’objet est prét à être utilisé.

Le SLA, autrement connu sous le nom de StereoLithography Apparatus, est un procédé qui utilise un laser pour chauffer un photopolymère liquide. À la fin de chaque couche, celle-ci se solidifie, le laser continue à chauffer la résine qui durcit pour former l’objet final.

Enfin, le SLS (frittage laser sélectif) est très similaire au procédé SLA mais à la place d’utiliser le liquide photopolymère, le laser fait cette fois fondre une poudre, couche par couche, qui en se refroidissant forme un modèle solide.

Ainsi, nous avons plusieurs possibilités pour imprimer en 3D. Mais quel est l’avenir de cette technologie ?

Comme c’est une invention de plus en plus accessible avec des modèles de moins en moins chers, on peut en effet se poser la question de savoir si c’est un appareil que nous retrouverons dans tous les foyers dans le futur ?

Comme nous pouvons imprimer tout ce que nous voulons, nous pouvons même imaginer imprimer des armes à feu, et cela a sans aucun doute déjà été réalisé ! Ce progrès scientifique ne présente-t-il donc pas certains dangers ? Comment encadrer son utilisation ?

Les applications les plus folles peuvent être envisagées, jusqu'à, pourquoi pas, "imprimer" des maisons ou des immeubles entiers ?!? Quelle limite ce progrès connaîtra-t-il donc ?

Thomas NAGY (TS- LFM) (www.lepetitjournal.com/manille) mardi 09 mai 2017  

SOURCES

https://fr.wikipedia.org/wiki/Impression_3D

http://www.monunivers3d.com/guide/ http://www.monunivers3d.com/guide/fonctionnement/

http://www.commentcamarche.net/faq/46103-fonctionnement-d-une-imprimante-3d

http://www.3dnatives.com/depot-de-matiere-fondue-fdm/

http://www.3dnatives.com/limpression-3d-par-stereolithographie-on-vous-explique-tout/

https://www.creatix3d.com/imprimantes-3d/choisir-par-technologie/frittage-laser-sls/

logofbmanille

Lepetitjournal Manille

L'édition de Manille de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Anais lun 29/10/2018 - 17:41

Pour avoir déjà vu des imprimantes 3D dans un fablab, c'est impressionnant la liberté de formes qu'on peut avoir avec cette technologie, mais aussi la diversité de matériaux disponibles aujourd'hui. Personnellement, comme je suis passionné de cuisine je m'intéresse beaucoup aux applications de l'impression 3D dans l'alimentaire notamment pour le chocolat ( http://www.primante3d.com/confiserie/ ). Savez-vous si on peut trouver ce genre de machines en France ? J'ai du mal à obtenir des informations à ce sujet.

Répondre
Sur le même sujet