Mardi 12 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PORTRAITS DE FEMMES - Constante Maheude, un modèle pour les femmes d’aujourd’hui

Par Lepetitjournal Manille | Publié le 15/06/2017 à 19:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 13:03

 "La vraie misère est la misère de l’âme". Voilà une phrase qui décrit parfaitement bien Constante Maheu, dite "la Maheude", mère de sept enfants vivant dans un environnement insalubre, qui parvient à garder la tête haute malgré les difficultés. Ce personnage du livre Germinal d’Emile ZOLA est une des femmes emblématiques du 19ème siècle. Et elle s’avère être restée un modèle pour les femmes d’aujourd’hui.

Une incarnation de la misère ouvrière

Femme ouvrière et mère de sept enfants, elle vit dans la misère, dans une des maisons du quartier populaire des mineurs, avec neuf personnes (ses sept enfants, son mari et son beau-père). Son salaire est infime et son travail en-dehors de la mine est très dur. Ses enfants meurent littéralement de faim, elle est obligée d’aller mendier auprès des bourgeois... Et pourtant elle continue de se battre.

Elle est bien représentative de la misère qui frappe la nouvelle classe ouvrière du 19ème siècle lors de la Révolution industrielle et de la situation encore plus misérable des femmes au sein de cette classe ouvrière.

Une personnification du courage féminin

Malgré cette misère, la Maheude est un personnage qui fait preuve non seulement d’un courage extraordinaire mais aussi d’une intarissable soif de justice.

Même si son statut de femme ne lui donne guère de pouvoir, elle participera activement à la révolte en encourageant les hommes à la lutte. On voit qu’elle s’allie assez rapidement à Etienne Lantier, le mineur révolutionnaire et qu’elle partage ses idées. Malgré le fait qu’elle soit une femme, un être considéré comme inférieur à l’homme, elle se bat pour de meilleures conditions de vie et de travail aux cotés des autres mineurs.

Bien sur, elle est méprisée, considérée comme  "faible", rejetée... mais elle n’abandonne pas et continue de se battre et peu à peu sa détermination gagne les hommes qui se mettent à l’écouter et à la suivre. Grâce à son caractère fier, têtu, courageux et obstiné, elle réussit à garder la tête haute en toutes circonstances ; même quand ses enfants et son mari meurent, même lorsqu’elle souffre de la faim, du froid...

Elle n’abandonnera jamais ses convictions. Elle est à ce titre un modèle de courage et d’intégrité.

Un modèle pour les femmes d’aujourd’hui

Les femmes d’aujourd’hui doivent suivre cet exemple de justice et de courage et se battre pour leurs convictions.

Depuis le 19ème, de nombreuses avancées ont eu lieu pour l’égalité des hommes et des femmes, mais d’importants efforts restent encore à faire et il faut se battre pour plus de justice et de libertés.

Comme le Maheude, il faut faire preuve de courage et de soif de justice pour l’égalité entre toutes les personnes du monde.

Kalma JOEBHAAR, Mathilde LEGODEC et Gaëlle SAVINA (4ème – LFM) (www.lepetitjournal.com/manille) vendredi 16 juin 2017

Illustrations : images du film de Claude Berri (1993) avec Miou-Miou dans le rôle de Constance Maheu

Article écrit dans le cadre d’un E.P.I. (enseignement pratique interdisciplinaire) français-histoire mené par les enseignants des deux disciplines en classe de 4ème. Il s’agissait de découvrir et de faire découvrir un personnage féminin d’une œuvre littéraire du 19ème emblématique de l’évolution de la condition féminine à travers ce siècle et porteur, aujourd’hui encore, de valeurs et de revendications pour les femmes. L’intégralité du travail de recherches, de réflexion et de rédaction a été mené par les élèves, accompagnés par leurs professeurs.

logofbmanille

Lepetitjournal Manille

L'édition de Manille de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Varsovie Appercu

Le 11 novembre, fête nationale de l'Indépendance en Pologne

La Pologne fête le 11 novembre non pas l’Armistice de la Première Guerre mondiale, comme en France, mais son indépendance retrouvée après 123 ans de domination austro-hongroise, russe et prussienne

Sur le même sujet