Dimanche 20 septembre 2020
Philippines
Philippines

Conseillers consulaires : leurs rôles, leurs missions

Par Yoann Civel | Publié le 06/06/2020 à 17:50 | Mis à jour le 06/06/2020 à 17:50
conseillers consulaires

Les Français installés à l’étranger étaient appelés aux urnes pour les élections consulaires les 16 et 17 mai dernier. Seulement, la pandémie du Covid-19 étant passée par là, le gouvernement a décidé de les reporter au plus tard au mois de mai 2021. Un délai supplémentaire pour la communauté française philippine et l’occasion de rappeler le rôle de ces conseillers, leurs actions et de connaître les listes officiellement déclarées. 

Qu’est ce qu’un conseiller consulaire ?

Les conseillers consulaires ou conseillers des Français de l’étranger sont des élus de proximité qui ont pour rôle de représenter les Français établis dans leur circonscription auprès des ambassades et consulats. 

Actuellement, deux conseillers consulaires sont en poste dans la circonscription des Philippines : Christophe Lejeune et Louis-Paul Heussaf, tous deux issus de la liste Union pour les Français des Philippines. Ils font partie des 443 conseillers élus dans l’une des 130 circonscriptions à travers le monde, au suffrage universel direct, lors des dernières élections de 2014 et ce pour un mandat de 6 ans.

Pour Christophe Lejeune, prétendant à sa réélection, pas de doute, les conseillers consulaires sont de « vrais élus de terrain ». Une description confirmée par Hubert d’Aboville, candidat numéro un sur la liste Ensemble aux Philippines, qui parle quant à lui « d’actions concrètes » à mener en faveur des Français qui rencontreraient « des difficultés à 10 000 kilomètres de leur pays », tout en assurant que « les grands discours pompeux » n’y ont pas leur place.

En clair, une fois le problème (administratif, sécuritaire, sociale ou économique) identifié, le conseiller sert de relais avec l’ambassade ou les services consulaires, il cherche des solutions grâce à son réseau, ses connaissances du pays et coordonne le tout. Un travail fastidieux pas toujours facile particulièrement dans un pays comme les Philippines selon Christophe Lejeune : « Les arcanes politiques philippines peuvent paraître simples en apparence mais c’est beaucoup plus compliqué qu’en réalité. »

Chronophage, le rôle de conseiller consulaire est un travail quotidien. Cet élu de proximité peut être contacté par des Français à n’importe quel moment, concernant n’importe quelles préoccupations : « Nous sommes là pour aider, écouter et accompagner », poursuit Christophe Lejeune. Quant à Hubert d’Aboville, le néo-retraité parle de se mettre au « service des autres ». 

Poste à représentation auprès des ambassades et consulats, davantage bénévole que professionnel de la politique, le conseiller consulaire est donc un homme ou une femme d’action cherchant à mener des opérations concrètes pour faciliter la vie quotidienne des ses compatriotes. 

Leurs actions 

Une fois élu, les trois conseillers consulaires de la circonscription des Philippines siègent dans des conseils consulaires. Ces réunions organisées plusieurs fois par an permettent aux élus de formuler des avis sur quatre domaines cruciaux dans le quotidien des Français : les affaires sociales, l’enseignement, la sécurité et la formation professionnelle. 

« Les affaires sociales et l’enseignement sont les volets où l’on intervient majoritairement », détaille Christophe Lejeune. L’attribution des aides sociales ou des bourses scolaires pour l’inscription au lycée français de Manille sont par exemple de leur ressort.

Les conseillers consulaires sont également des grands électeurs et participent à l’élection des sénateurs des Français de l’Étranger. Une mission supplémentaire davantage politique, « qu’il ne faut pas ignorer », prévient Hubert d’Aboville.

Enfin, une fois élus, les 443 conseillers consulaires du monde entier en choisissent parmi eux 90, via un vote, qui seront membres durant 6 ans de l’Assemblée des Français de l’Étranger (AFE). Les conseillers siégeant à l’AFE jouent le rôle d’élus locaux et défendent donc les intérêts des Français de leur circonscription. Cette instance politique est uniquement consultative. 

Pour qui et comment voter ?

Le jour du scrutin, les électeurs français installés aux Philippines, estimés entre 2000 et 3000 résidents, auront le choix entre trois listes : Français Solidaires (ASFE) ; Union pour les Français des Philippines et Ensemble aux Philippines. Après dépouillement des votes, trois Conseillers consulaires seront désignés.

Le même jour, les électeurs devront également choisir des délégués consulaires qui n’auront qu’une seule attribution, élire eux aussi les sénateurs des Français de l’étranger.

Trois critères sont indispensables afin d’avoir le droit de participer à ces élections : détenir la nationalité française, vivre hors de France et s’inscrire sur la liste électorale consulaire du pays de résidence. Attention, l’inscription aura pour conséquence votre radiation de la liste électorale sur laquelle vous étiez jusque-là inscrit. 

Pour voter, il faudra se rendre directement aux bureaux de vote installés à l’ambassade française à Manille. Il sera aussi possible de voter par procuration ou directement sur internet. Pour ce dernier choix, actualisez vos informations, l’administration vous enverra votre identifiant directement par mail et votre mot de passe par SMS.

Plus d’informations sur le site de France diplomatie.

yoann civel

Yoann Civel

Originaire du Béarn, Yoann a travaillé en presse quotidienne régionale avant de venir s'installer à Manille il y a quelques mois.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Rose mer 10/06/2020 - 18:48

Excellent

Répondre