POLITIQUE – Les Philippines au sommet de l’ASEAN

Par Lepetitjournal.com aux Philippines | Publié le 07/09/2016 à 19:00 | Mis à jour le 07/09/2016 à 12:43

Le sommet de l'ASEAN marque l'entrée très remarquée du nouveau président philippin sur la scène des grandes conférences internationales : ses discours, échappant à tous les codes et les cadres de la diplomatie, provoquent et soutiennent de forts clivages internationaux : extrêmes tensions avec les Etats Unis d'une part, partenariat renforcé avec le Japon, notamment dans le cadre du conflit territorial qui oppose la Chine et les Philippines..

Tensions bilatérales entre les Philippines et les Etats Unis 

En réponse aux insultes du président Rodrigo Duterte à son homologue américain, dores et déjà très largement commentées et analysées dans les presses française et internationale, Barack Obama a annulé le rendez-vous programmé avec lui en marge du sommet de l'ASEAN.

Au cours d'une conférence de presse, il a expliqué qu'il avait consulté son équipe afin d'envisager si des "échanges productifs et constructifs" étaient possibles avec le président philippin, au regard de son affirmation, ferme et appuyée, de totale indépendance des Philippines à l'égard des Etats Unis, et de ses menaces de mettre son homologue américain dans l'embarras si ce dernier abordait les questions des droits de l'homme et des meurtres extrajudiciaires.

Après l'annonce de cette annulation, Rodrigo Duterte a diffusé un communiqué pour faire part de ses regrets.

La présidence philippine a finalement annoncé que la rencontre entre les deux présidents avait été remise à une date ultérieure, évoquant plusieurs "questions qui doivent être encore travaillées".

Partenariat renforcé entre les Philippines et le Japon

Le président Rodrigo Duterte a rencontré hier, en marge du sommet de l'ASEAN, au Laos, les premiers ministres japonais, Shinzo Abe, singapourien, Lee Hsien Loong, et vietnamien, Nguyen Tan Dung.

Durant son entretien avec Shinzo Abe, Rodrigo Duterte a pu aborder avec lui plusieurs questions de sécurité régionale, dont le conflit qui oppose la Chine et les Philippines au sujet des certains territoires de Mer de Chine du Sud.

Le développement de la coopération du Japon et des Philippines, partenaires stratégiques privilégiés sur un certain nombre de dossiers, était à la clef de cette rencontre. Shinzo Abe a ainsi affirmé son soutien à la croissance de la force de sécurité maritime philippine en offrant deux vaisseaux de patrouille, et en assurant l'appui de cinq avions de surveillance. Il a également réitéré sa confiance dans le processus de paix de Bangsamoro.

Des discussions plus générales avec Lee Hsien Loong et Nguyen Tan Dung ont conduit Rodrigo Duterte a accepté leur invitation à se rendre en visite officielle dans leurs pays.

 La Rédaction (www.lepetitjournal.com/manille) jeudi 08 septembre 2016

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Philippines !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale