Vendredi 23 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PHILJETS – d’inédits taxis dans le ciel philippin…

Par Lepetitjournal Manille | Publié le 03/05/2016 à 19:00 | Mis à jour le 04/05/2016 à 01:10

Deux hangars immenses accueillant des hélicoptères ; des techniciens affairés à préparer le prochain vol, et un lounge qui sent le neuf, voici l'univers bouillonnant dans lequel évolue les employés de PhilJets.

PhilJets, est une start-up qui vend du rêve : des vols en hélicoptère au-dessus de lieux sublimes, époustouflants espaces marins, nature luxuriante? de véritables décors de carte postale !

Mais derrière ce majestueux hélicoptère volant à quelques centaines de mètres au-dessus de la mer, toute une équipe s'active quotidiennement, depuis 3 ans, pour rendre accessible les vols en hélicoptère et d'autres services aéronautiques à un plus grand nombre d'usager.

Des taxis volants : du rêve à la réalité

Par sa configuration géographique et son réseau d'infrastructures, malheureusement mal connu, les Philippines ont une prédisposition toute particulière au développement de l'aviation privée (hélicoptères et autres jets).
 
C'est en partant de ce constat que Thierry Tea, ancien directeur d'Airbus Group (ex-EADS) et CEO d'Airbus Helicopters Philippines, a décidé de se lancer dans l'aventure entrepreneuriale en créant, en 2013,  PhilJets, une startup au management franco-philippin proposant une gamme complète de services aéronautiques destinés tant à aux vols touristiques qu'à l'aviation d'affaires.

Depuis, la petite équipe de 26 employés, dont 5 Français, s'active à faire connaître les services de l'entreprise à travers le pays et la région, grâce à des partenariats innovants tel que celui avec Grab Taxi (application leader en Asie sur la commande instantanée de taxis, concurrent d'Uber), visant à créer un système d'air taxi pour déposer en un rien de temps les utilisateurs aux quatre coins de la mégalopole de Manille.

En développant ses différentes activités techniques et touristiques, l'entreprise a gagné en notoriété, et commence à s'imposer comme une référence dans un secteur aéronautique local complexe.

Le décollage accéléré d'une startup en pleine expansion

Face à la demande croissante du secteur de l'aérien dans la région , PhilJets a racheté en 2013 la société de charter Zenith Air, dont Matea Delen, alors assistante administrative, est devenue directrice générale.

PhilJets Group a alors restructuré ses activités en 2 entités distinctes afin de mieux répondre aux attentes de ses clients : PhilJets Aero Services Inc et PhilJets Aero Charter Corp (ex Zenith Air).

La première entité propose des services d'ordre technique destinés aux propriétaires : vente d'appareils, achat et distribution de pièces détachées, études minières et géologiques, représentation d'entreprises européennes d'aéronautique sur le territoire philippin? Autant d'activités qui soulignent l'expertise et le réseau de la start-up, malgré son jeune âge.

La seconde est davantage axée sur l'aspect touristique et propose notamment toute une gamme de vols en hélicoptères au-dessus des attractions phares de l'ile de Luzon. Depuis janvier 2015, le catalogue des vols Charter VIP et des packages touristiques s'est considérablement étoffée, répondant ainsi à une envie des consommateurs de découvrir davantage le pays et ses multiples iles. Le Mont Pinatubo,  les rizières de Banaue et Sagada, Punta Fuego, Boracay ou encore Flower Island à Palawan, sont autant de destinations à couper le souffle que PhilJets invite à découvrir sous un nouvel angle.

PhilJets collabore également à l'industrie cinématographique : avec Yann Arthus Bertrand sur le film Human ou avec la production de Survivor US (le Koh Lanta américain).

Des chiffres qui s'envolent?

Si la startup a transporté plus de 2500 passagers en 2015 atteignant un chiffre d'affaires de plus d'1 million d'euros sur ce segment, elle a également augmenté son chiffre d'affaires pour les ventes d'hélicoptères et vise les 7 millions d'euros sur cette activité pour 2016.

Selon Geoffroy Cahen, originaire de Toulouse qui, à 29 ans, vient d'être promu directeur commercial, "PhilJets a gagné [en 2016] des contrats pour la gestion de 4 appareils supplémentaires ce qui portera la flotte d'ici la fin de l'année à au moins 8 hélicoptères ".  L'entreprise qui passera de 10 millions d'euros actuellement à 20 millions d'euros d'actifs en gestion, se prend à rêver et affiche des objectifs ambitieux, comme celui de devenir, à court terme, la 1ère compagnie de vol charter et de management d'appareils aéronautique dans le pays.

Thierry Tea  explique : "Nous sommes partis de pas grand-chose, nous avons démarré sans bureaux fixes, et avons commencé à vendre des vols en courtage, puis à créer des systèmes, recruter, fait grandir nos équipes puis gagner des contrats de gestion. Nous avons pour objectifs d'être au standard international, avec une image de service de qualité. Cela n'a pas été facile avec la réglementation, les coûts élevés et nous avons avancé sur capitaux propres mais le fait d'avoir cette année la première session de team building hors de Manille avec des employés qui sont passionnés, fait extrêmement plaisir. L'autre satisfaction réside dans le fait que nos clients nous font confiance et nous permettent de nous développer malgré le fait que l'on soit la société la plus jeune dans l'industrie. Ce n'est pas évident, mais notre équipe franco-philippine qui compte une moyenne d'âge de 27 ans, mûrit vite et nous avons des opportunités de développement à Cebu dans les Visayas, à Davao et dans d'autres pays d'Asie du Sud Est. Nous allons continuer à travailler pour parvenir à développer notre présence dans la région Asie."

Hélicoptères humanitaires : l'autre visage de Philjets

La situation géographique du pays et le risque croissant de catastrophes naturelles ont aussi incité l'entreprise à s'engager et apporter son soutien auprès des populations touchées en mettant sa flotte d'hélicoptères à disposition d'O.N.G., notamment Médecins Sans Frontières ou le Comité International de la Croix Rouge afin d'effectuer des survols des régions ravagées.

Pour plus d'information sur l'entreprise et ses services, contactez  astrid.calippe@philjets.com

François COUDRAY (www.lepetitjournal.com/manille) mercredi 4 mai 2016

logofbmanille

Lepetitjournal Manille

L'édition de Manille de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Melbourne Appercu
FAMILLE

Littérature enfantine : le top 6 des auteurs australiens

Votre petit se prépare pour son premier jour en crèche ou dans une maternelle australienne? Un petit tour d’horizon des livres pour enfants les plus populaires, écrits par des auteurs australiens.

Sur le même sujet