Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 2271

La retraite des expatriés, un sujet complexe (webinaire le 5 mai)

Par CRYSTAL FINANCE IBERIA | Publié le 26/04/2021 à 10:50 | Mis à jour le 27/04/2021 à 12:26
Photo : Vous pouvez gagner en visibilité sur vos droits retraite grâce à l’expertise d’un spécialiste des bilans retraite internationaux / DR
expatriés se faisant conseiller sur leur retraite

La retraite avec carrière internationale requiert une analyse précise tenant compte du pays d’expatriation, du statut social de l’expatrié et des paramètres de sa carrière professionnelle.

 

Un emploi à l’étranger relève, en principe, du régime obligatoire de retraite local et des cotisations à cet État.

Ces périodes d’activité à l’étranger peuvent vous permettre de bénéficier d’une retraite auprès du régime local et percevoir une pension de chacun des régimes auxquels vous avez été affilié.

Chaque régime ayant des règles spécifiques, ces dernières, si elles étaient appliquées isolément, pourraient en effet pénaliser les assurés ayant eu des carrières dans différents pays. Ce cas est représentatif, par exemple, lorsqu’un pays exige une durée d’assurance minimale dans le régime de retraite local pour déclencher le versement d’une pension ou pour permettre de percevoir celle-ci à taux plein.

Il existe aujourd’hui des règlements européens et des conventions bilatérales avec les pays tiers qui permettent de garantir les assurés d’un pays à l’autre. 

En revanche, si vous choisissez de vous expatrier dans un État non couvert par les règlements européens ou par une convention, les droits à la retraite seront alors examinés séparément par chacun des États. La période accomplie dans l’autre État ne sera alors pas prise en compte.

À ce jour, la France s’est liée à 70 États, ce qui en fait l’un des pays avec le plus grand nombre d’accords dans le monde et notamment avec l’Espagne. Ces derniers prévoient principalement de prendre en compte pour le calcul de la retraite française, des périodes d’activité effectuées en Espagne.

Cependant, effectuer une partie de sa carrière à l’international peut avoir des conséquences négatives sur les pensions de retraite du cotisant (mais aussi celle du conjoint, dépendant du calcul de la réversion), et ce malgré la coordination existante.

La complexité des règles nationales et les différences entre les systèmes de calcul des pensions entraînent parfois un traitement inégalitaire entre les assurés ayant eu une carrière internationale et ceux ayant eu une carrière équivalente en France, en particulier pour les indépendants et les carrières réalisées dans plus de deux pays.

Quel que soit votre statut : Français en voie d’expatriation, résidant en Espagne ou de retour en France, vous pouvez gagner en visibilité sur vos droits retraite grâce à l’expertise d’un spécialiste des bilans retraite internationaux.

L’analyse de votre carrière, complémentée par une analyse globale de votre patrimoine, vous permettra de mieux comprendre vos droits et options, mais aussi d’adapter votre stratégie retraite. Vous pourrez ainsi compléter vos ressources par la préparation de revenus différés complémentaires dans des solutions financières et immobilières adaptées à votre résidence fiscale où vous souhaiteriez entamer votre nouvelle vie de retraité. 


Ces sujets seront abordés lors du webinar organisé par Crystal Finance le 5 mai à 18h00.

Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire sur ce lien.

 

crystal finances reatraite expatriés
 

Nous vous recommandons
crystal finance visuel_cmjn_bichro_200x200

CRYSTAL FINANCE IBERIA

Succursale en Espagne de CRYSTAL, groupe international qui, avec 43.800 clients, 300 collaborateurs et 8 milliards d’euros d’encours administrés, est l’un des leaders français du conseil indépendant en investissement et en gestion de patrimoine.
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet