L'Espagne, 2e pays européen qui accorde le plus de permis de séjour aux étrangers

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 13/10/2022 à 16:45 | Mis à jour le 14/10/2022 à 10:35
Photo : labanderadeespaña.com
drapeau espagnol porté par oiseau dans le ciel

Selon Eurostat, la Pologne est le pays qui a délivré le plus de permis de séjour aux citoyens non européens, suivie de l'Espagne et de la France.

 

Plus de 371.000 ressortissants de pays non membres de l'UE ont obtenu un permis de séjour en Espagne en 2021, ce qui représente 13% de l'ensemble de l'UE. Il s'agit du deuxième chiffre le plus élevé de toute l'Union européenne, selon les statistiques d'Eurostat.

2,9 millions dans l'UE

Le volume total dans l'UE a dépassé 2,952 millions, face au 2,955 millions de permis accordés en 2019, juste avant la crise sanitaire. Par rapport à 2020, ce nombre a augmenté de 31% y compris les permis délivrés pour des raisons de travail, de famille, d'éducation ou de protection internationale, entre autres.

 

Selon l'office statistique de l'UE, la Pologne est le pays qui a délivré le plus de permis de séjour aux citoyens non européens (967.300 unités, soit un tiers du total), suivie de l'Espagne et de la France (285.200 permis, ce qui correspond à 10% de l'ensemble de l'UE).

 

Le palmarès dans lequel l'Espagne arrive en tête est celui des permis de séjour délivrés pour des raisons familiales (159.200 et 5% du total), devant l'Italie (120.500) et la France (93 .300). La Pologne, quant à elle, arrive en tête pour les motifs liés au travail (790.100 permis, 27 % du total), tandis que la France est le pays qui a accordé le plus de permis pour des raisons éducatives (90.600, 3% de l'UE).

 

L'Italie, en revanche, a connu la plus forte croissance du nombre de permis délivrés, passant de 105.700 en 2020 à 274.100 en 2021 (+ 159%). La Finlande arrive en deuxième position, avec une augmentation de 132% (57.300 contre 24.800 l'année précédente) et la Pologne en troisième position (augmentation de 62%, de 598.000 à 967.300 permis en 12 mois). Seules l'Allemagne (-41% à 185.200 unités en 2021), la Lituanie (-7% à 21.000) et la Croatie (-4% à 33.600 permis) ont connu des baisses.

Pour quels motifs?

Le travail est le principal motif des permis accordés aux Ukrainiens (88% de tous les premiers permis de séjour), devant les Biélorusses (47%), les Indiens (41%) et les Russes (35%). En revanche, les permis d'études ont été délivrés principalement à des Chinois (43%) et à des Américains (32%), tandis que la famille était le principal motif des permis délivrés à des Marocains (59%), des Brésiliens (41%) et des Turcs (33%).

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale