Samedi 6 mars 2021
Lisbonne
Lisbonne

Alejandro Chavarro- "Responsabilité et exigence pour mon futur métier"

Par Maria Sobral | Publié le 08/02/2021 à 23:04 | Mis à jour le 10/02/2021 à 09:12
Alejandro Chavarro, Trophée AEFE

Alejandro Chavarro, restaurateur et sommelier, est un des finalistes des Trophées des Français de l´étranger 2021 dans la catégorie « Ancien(ne) élève des Lycées français du monde »  parrainée par l'AEFE. Ancien élève du Lycée Français Louis Pasteur de Bogotá en Colombie il vit depuis trois ans au Portugal dans la région de Lisbonne après un parcours dans la restauration en France et en Espagne. Entrepreneur et formateur il se positionne comme ambassadeur des vins français au Portugal et il considère que l´enseignement qu´il a eu au lycée français de Bogotá lui a donné un sens des responsabilités et un niveau d´exigence nécessaire à son métier.

 

Dans quelles circonstances devenez-vous élève du Lycée Français Louis Pasteur de Bogotá ?

Je suis né à Bogota en Colombie, mes parents de retour en Colombie après leurs études à Paris ont décidé de m´inscrire à l´école française et c´est ainsi que depuis la maternelle j'y ai pris goût. Mes parents m'ont soutenu tout au long de ma scolarité au Lycée Français, Louis Pasteur de Bogotá.
J'y ai fait un parcours tout à fait classique et plutôt en me situant au niveau des résultats dans le premier tiers. Je savais dès l´âge de 14 ans que je voulais intégrer le monde de la restauration, monde que j'ai découvert en France. J'ai décroché un Bac économique, avec une Mention Bien, suite auquel j'ai poursuivi mon rêve de rentrer dans le monde de la restauration en France. C´est ainsi que débuta mon parcours dans le monde magique de la restauration en 2007.

 

Quels sont les aspects dont vous avez bénéficiés dans un lycée français et que vous considérez avoir contribué à votre parcours ?

Suite à une année d'études aux États Unis, en seconde, et malgré différentes propositions pour poursuivre mes études supérieures sur place, j'ai décidé de repartir à Bogotá et finir mon baccalauréat au Lycée Français car j'en ai conclu que j'allais y  être mieux préparé. Je pensais que son enseignement allait me donner une vision plus large, un sens critique très aigu et surtout un niveau de responsabilité et d´exigence que je considérais essentiel pour mon futur métier. Ce fut exactement le cas et cela m'as permis une insertion et réussite très rapide à un haut niveau au cours de mes études supérieures et concours en France.

 

Depuis combien de temps êtes-vous installé au Portugal et comme entrepreneur français dans le domaine des vins qu'est-ce qui vous différencie ?

Je suis installé au Portugal depuis 3 ans, comme entrepreneur français indépendant. Ayant bien préparé mon installation au Portugal plus de 8 mois avant mon arrivée, j'ai réussi à comprendre les besoins et exigences du marché. Ceci m'a donné un avantage en arrivant que j'ai renforcé avec l'utilisation quotidienne et fluide du portugais. Du fait de mon parcours très dense dans des restaurants de 1 à 3 étoiles, en France et en Espagne, lors de mon arrivé au Portugal j'ai pu en plus de mon activité de distributeur et importateur de vins développer une forte activité de consultant et formateur qui était en grand manque sur le marché. Aujourd'hui je suis formateur à l'école hôtelière de Lisbonne, et comme consultant j'accompagne la relance et ouverture de restaurants, la gestion et constitution de caves ainsi que l´offre de service et préparation des équipes de salle très aiguë.

 

Comment qualifiez-vous les vins portugais par rapport aux vins français?

Le Portugal a un éventail de diversité au niveau du vin très peu connu à l'étranger hormis les vins fortifiés. Avec des terroirs uniques et des identités de cépages autochtones, le potentiel a toujours été énorme. La préservation de cet artisanat et de ce patrimoine n'a pas toujours été un objectif national. Depuis une petite décennie on commence à voir une éclosion de nouveaux grands vignerons et de grands terroirs qui deviennent peu à peu de nouveaux icônes à l'international. Le contexte culturel et politique n'a pas facilité ce développement, néanmoins aujourd'hui nous sommes dans un nouvel essor absolument prometteur que je m'engage depuis 3 ans à diffuser aussi à l'étranger.

En savoir plus : http://vinhoslivres.com/
 

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Lisbonne ?

Femmes Leaders

JOURNÉE DE LA FEMME - Activer le féminin en soi et chez soi !

Un regard inspiré de la philosophie taoïste et des clefs pour éveiller et activer les qualités féminines chez les lectrices de cet article à l´occasion de la journée internationale des femmes.

Comprendre le POrtugal

ENVIRONNEMENT

Exposition : Hortas de Lisboa jusqu'au 19 septembre 2021

Depuis le 22 octobre 2020 et cela jusqu'au 19 septembre 2021 le Musée de Lisbonne au Palais Pimenta accueille une exposition exceptionnelle : "Hortas de Lisboa, du Moyen-Âge au XXIème siècle".