Les chemins du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle au Portugal

Par Thomas Ladonne | Publié le 26/05/2022 à 19:24 | Mis à jour le 26/05/2022 à 19:42
Caminho-maritimo-Santiago

Le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, un incontournable de la religion chrétienne, dispose de chemins au Portugal. A l'occasion de l'inauguration au Portugal d'une route maritime pour les pèlerins, Lepetitjournal revient sur les différentes voies arpentant le Portugal qui relient le pays à la ville sainte.

 

Depuis le XIIème siècle et la fondation de la nationalité portugaise, le Portugal est une terre de la dévotion à Saint-Jacques.

De nombreux rois et nobles se sont rendus sur le lieu saint de Compostelle. L'exemple le plus connu est notamment celui du roi Manuel I qui a fait le pèlerinage en 1502 et a ordonné qu'une lampe éclaire la cathédrale de Saint-Jacques nuit et jour. Selon la légende, Saint-Jacques aurait eu une influence particulière dans la région puisqu'il aurait été l'apôtre ayant évangélisé la péninsule ibérique. Aujourd'hui, les chemins de Saint-Jacques (Santiago en portugais) au Portugal sont toujours prisés. De nombreux étrangers viennent spécialement en terres portugaises pour y faire le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Cette année 2022 marque l'ouverture d'une nouvelle voie de pèlerinage : un « Chemin maritime de Saint-Jacques au Portugal ».


L'inauguration du « Chemin maritime de Saint-Jacques au Portugal » : un pèlerinage-croisière

Le nom du projet est évocateur. Inspiré du voyage de la « Barca de Pedra » qui avait déplacé le corps de Saint-Jacques de Jaffa en Palestine à Campus Stella en Galice, le « Chemin maritime de Saint-Jacques au Portugal » est le résultat d'une nécessité de modernisation des chemins de ce pèlerinage traditionnel. Cette route maritime relie l'Algarve à la Galice par la côte. Du 28 mai au 13 juin aura lieu la croisière inaugurale de la nouvelle route. Le départ est fixé à Vila Real de Santo António dans le sud du pays pour arriver deux semaines après à Saint-Jacques-de-Compostelle. Cette première année se veut intime et n'accueillera qu'environ 150 invités. Des escales se tiendront dans différents ports qui grâce aux services qu'ils proposent et leurs liens historiques avec Saint-Jacques sont considérés comme « Ports de Santiago ». Ainsi, les pèlerins-croisiéristes passeront par la marina de Vilamoura, le port de Lagos, le port de Sines, le port de Lisbonne, le port de Cascais, le port de Peniche, le port de Figueira da Foz, puis à Leixões, le port de Viana do Castelo pour enfin remonter jusqu'à Padrón en Galice, la destination finale, depuis laquelle ils rejoindront Saint-Jacques-de-Compostelle à pieds.

L'objectif de ce chemin maritime est de dynamiser et diversifier l'offre touristique en phase avec la volonté du gouvernement et de sa Stratégie Nationale pour la Mer 2021-2030. La Présidence de la République parraîne en effet l'initiative.  

Ce projet de Chemin maritime au Portugal pourrait impulser une initiative plus large : reconstituer en intégralité le voyage de la "Barca de Pedra". Le corps de l'apôtre ayant voyagé de Palestine à Campus Stella, des routes méditerranéennes et ibériques pourraient voir le jour suite à cette inspiration portugaise.


Les Chemins du nord : la route la plus ancienne de Saint-Jacques-de-Compostelle au Portugal

Le pluriel s'impose pour le traditionnel Chemin du nord, puisqu'il en existait trois variantes au Moyen-Âge. La route principale et la plus fréquentée part de la cathédrale de Porto. Il passe ensuite par Rates, Barcelos, Ponte de Lima et Valença, la ville qui fait la jonction entre les deux pays de la péninsule ibérique, le Portugal et l'Espagne. Ce chemin de 141 kilomètres a fini d'être réhabilité en 2017 et se parcoure en sept jours en moyenne. Il reste ensuite 99 kilomètres à parcourir en environ six jours jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle.

 

Le Chemin central : le grand chemin du Portugal

Le chemin de pèlerinage de Saint-Jacques le plus emprunté est le Chemin central. Au départ de la cathédrale de Lisbonne, il commence sur la route du Tage, la voie du pèlerinage de Fátima. C'est à Santarém qu'il bifurque jusqu'à Tomar. Ensuite, il prend la direction de Coimbra, ville qui abrite le tombeau de la reine Isabelle d'Aragon, pèlerine du XIVème siècle et enterrée avec les symboles de la coquille, de la croix de Saint-Jacques et de son bourdon de pèlerin – le bâton de soutien et arme blanche des pèlerins du Moyen-Âge. Le Chemin central poursuit son itinéraire vers le Nord pour finalement arriver à Porto, où partent les Chemins du nord, dernière étape pour arriver à la frontière entre le Portugal et l'Espagne, séparée de 99 kilomètres de Saint-Jacques-de-Compostelle.


Le Chemin intérieur : modestie et secret

Le chemin intérieur passe par différentes municipalités. Au départ "naturel" de Viseu, il passe par Castro Daire, Lamego, Peso da Régua, Santa Marta de Penaguião, Vila Real, Vila Pouca de Aguiar et Chaves. Il rejoint finalement l'ouest de l'Espagne sur la Via da prata (la Voie de l'argent), l'ancienne route commerciale des Romains. Ce chemin est moins connu que les autres, mais les retours à son propos font état d'une forte spiritualité, de lieux époustouflants et de rencontres inspirantes. Ce chemin a été récemment redynamisé par l'ouverture d'auberges accueillant les pèlerins et une meilleure signalisation sur la route. Les flèches jaunes traditionnelles du pèlerinage de Saint-Jacques sont donc bien plus présentes qu'auparavant.


Les chemins de l'Alentejo et Ribatejo

Dans le sud du pays, des nouvelles routes ont vu le jour. Il y a le Chemin naissant et le Chemin central. Le premier part de Alcoutim en Algarve et se termine à Vila Vela de Rodão. Cette dernière étape peut être l'occasion de prolonger l'itinéraire plus à l'ouest vers la ville de Tomar où passe le Chemin central du Portugal pour aller jusqu'à Compostelle.

Le Chemin central de l'Alentejo part lui de Monte Novo et va jusqu'à Santarém pour rejoindre le Chemin central du Portugal. Ces deux options offrent un pèlerinage plus long, au départ du sud du pays, une région singulière dans laquelle la faune et la flore sont époustouflantes.

Le Portugal est éminemment un pays de pèlerinage, qui a une large offre de sentiers pour ouverts à tous les pèlerins souhaitant exprimer leur dévotion à Saint-Jacques.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lisbonne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Maria Sobral

Rédactrice en chef de l'édition Lisbonne.

À lire sur votre édition locale