Le 10 juin : Jour du Portugal, de Camões et des Communautés portugaises

Par Thomas Ladonne | Publié le 08/06/2022 à 23:55 | Mis à jour le 10/06/2022 à 00:56
Photo : ©MJ. Sobral
Le drapeau portugais est hissé

Depuis plus d’un siècle, le 10 juin est un jour officiel au Portugal. Il célèbre la mort du poète Luiz Vaz de Camões, auteur des Lusiades. Lepetitjournal revient sur l’histoire de cette date si importante pour le Portugal.


Le programme des célébrations officielles pour 2022

Le Jour du Portugal, de Camões et des communautés portugaises sera célébré une nouvelle fois cette année dans le pays, comme la tradition le veut. Tous les ans, une ville est sélectionnée pour accueillir les cérémonies officielles. C’est Braga qui en 2022 accueille ces célébrations. Elles ont commencé à Braga le lundi 6 juin avec l’inauguration d’une exposition militaire sur l’Avenida Central et le début de l’Avenida da Liberdade. Aujourd’hui, le 9 juin, le drapeau est hissé sur la Praça do Município. Un concert public se tient ce 10 juin sur la Praça da República alors que deux autres ont eu lieu les 7 et 8 juin. Le point culminant des cérémonies à Braga aura lieu le 10 juin à 11 heures sur l’Avenida da Liberdade, avec un défilé militaire réunissant 2.054 troupes. Le Président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, sera évidemment présent à Braga le 10 juin, pour la cérémonie.


Luiz Vaz de Camões : le poète à l’origine du sentiment national portugais  

Luis Vaz de Camões est un poète portugais du XVIème siècle connu notamment pour son œuvre Les Lusiades, de 1572. Ce poème épique raconte l’histoire mythifiée du Portugal. C’est ce poème qui a contribué à la constitution d’un sentiment national portugais. Ainsi, Camões est une figure majeure de l’histoire du pays, par le symbole qu’il incarne : la nationalité portugaise. Grâce à la langue et à l’Histoire, il est parvenu à fédérer tout le peuple portugais. Il est mort le 10 juin 1580 à Lisbonne et est toujours célébré aujourd’hui. Ses restes mortels sont enterrés au monastère des Hiéronymites, à Lisbonne, déclaré Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1983.


Le 10 juin, Dia de Camoes, Fête nationale : histoire de dénominations  

La date a été un objet politique du XXème siècle. Elle a connu plusieurs dénominations, en fonction des régimes politiques au pouvoir. C’est en 1919, neuf ans après la proclamation de la Première République que la date du 10 juin devient l’incarnation des ferveurs républicaines de la capitale portugaise : il devient le jour férié de la municipalité de Lisbonne, c’est le Dia de Camões. En 1925, la date devient Fête nationale et est célébrée dans tout le pays, sans pour autant devenir un jour férié en dehors de Lisbonne : il est dénommé le Dia de Camões e de Portugal. Un an plus tard, la dictature est proclamée et l’avènement de l’Estado Novo en 1933 érige le 10 juin comme jour férié national.


Le Jour du Portugal, de Camões et des Communautés portugaises

Aujourd’hui, la dénomination officielle du 10 juin est bien Jour du Portugal, de Camões et des Communautés portugaises (en portugais : Dia de Portugal, de Camões e da Comunidades Portuguesas). Mais alors pourquoi avoir conservé cette date comme fête nationale malgré l’utilisation qu’en ont fait les salazaristes ?  A la fin de la dictature, une nouvelle fête nationale est célébrée : le 25 avril. Les constituants de la Deuxième République ont tout de même conservé le 10 juin comme fête officielle et jour férié pour perpétrer cet héritage médiéval du sentiment national portugais : Camões fédère encore aujourd’hui tout le pays. Aussi, ils ne voulaient pas avoir une fête nationale exclusivement politique, mais aussi culturelle.

Le 10 juin célèbre donc le Portugal, l’auteur de son mythe fondateur Luis Vaz de Camões mais aussi les communautés portugaises en dehors du territoire. En effet, depuis 2016 une ville en dehors des frontières accueillant une grande communauté portugaise est sélectionnée pour être le symbole du 10 juin à l’étranger, et rappeler aux Portugais émigrés que leur nation les accompagne où qu’ils soient. Cette année, c’est au Royaume-Uni que les commémorations en hommage à la communauté portugaise expatriée auront lieues.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lisbonne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Maria Sobral

Rédactrice en chef de l'édition Lisbonne.

À lire sur votre édition locale