Lundi 18 octobre 2021
TEST: 3752

Un prix de l’or aux conséquences désastreuses

Par Guillaume FLOR | Publié le 07/09/2020 à 12:00 | Mis à jour le 07/09/2020 à 12:00
Photo : © Michael Steinberg - Pexels
or prix pérou rinconada amazonie défenseurs environnement

Avec une crise économique mondiale sans précédent en 2020, le prix de l’or a atteint des niveaux historiques, ce qui n’a pas généré que des conséquences positives pour le Pérou.

En réaction au plan de relance de l’économie au Pérou, les investissements et les emplois directs dans le domaine de l’exploitation minière ont fortement augmenté depuis mai. Jaime Gálvez, vice-ministre du secteur minier, précise que la filière minière reste le principal producteur de devises pour le Pérou. De janvier à juin 2020, le secteur a représenté 61% du commerce extérieur péruvien avec, entre autres, le cuivre à hauteur de 29% de ces exportations et l’or, 19%.

 

Le prix de l’or s’envole en 2020

Avec un panorama économique assombri par la crise sanitaire mondiale, le prix de l’or s’est élevé à des niveaux historiques en dépassant la barre des 2.000 dollars pour une once d’or (1 once = 28,35 grammes). Un record a été atteint le vendredi 7 août 2020 avec une once d’or pour 2.060,75 dollars (goldrate24.com). Il y a un mois l’or représentait un actif beaucoup plus sûr (moins risqué que les devises). À ce moment-là, le prix de l’or avait augmenté de 35% depuis le début de l’année 2020.

Depuis le pic du 7 août, avec les espoirs de la relance économique et la stabilisation du dollar, la courbe du prix de l’or ne cesse de baisser pour atteindre désormais au 6 septembre 2020 : une once d’or = 1933,59 dollars. Mais c’est un prix de l’or qui reste malgré tout fort, notamment si on le compare avec le taux du 16 mars, premier jour du confinement au Pérou, où une once d’or valait, à ce moment-là, 1.548 dollars.

 

or prix pérou amazonie défenseurs environnement rinconada
© goldrate24.com

 

Une bonne nouvelle pour beaucoup d’investisseurs mais pas pour l’Amazonie

Malheureusement, un prix de l’or aussi élevé augmente le nombre d’exploitations minières illégales en Amazonie. Selon le Projet de Gestion de l’Amazonie Andine (MAAP), uniquement pour les deux premiers mois du confinement, 80 hectares de forêts situés dans la région de Madre de Dios ont été détruits pour cause de l’exploitation minière illégale.

Malgré l’État d’urgence, les mineurs illégaux ont continué leurs activités. Du début du confinement jusqu’à la fin du mois de mai, plus de 2.000 interventions de la police nationale et de la marine de guerre ont eu lieu pour des délits environnementaux. 75 de ces opérations ont eu pour objectif de s’emparer et de détruire les machines  utilisées pour l’exploitation minière illégale dans la région de Madre de Dios, un chiffre bien plus important en comparaison avec les mois antérieurs.

D’après la Société Nationale des Mines, Pétrole et Énergie, cette activité illégale représenterait une perte entre 70 et 120 millions de dollars pour une région qui est parmi les quatre principales productrices d’or au Pérou et dont 50% de son PBI dépend du commerce de ce métal.

L’augmentation du prix de l’or joue un rôle important dans le retour de l’exploitation minière illégale, notamment dans des zones qui étaient jusqu’alors contrôlée par l’État. Les conséquences sont évidemment économiques, mais elles sont avant tout désastreuses du point de vue environnemental. Actuellement, ce sont 25.000 hectares de forêts qui ont été détruits par l’exploitation minière illégale.

Le prix de l’or qui augmente, c’est donc aussi un risque toujours plus important pour les défenseurs de l’environnement qui sont entrés en guerre contre l’exploitation minière illégale. Des hommes et des femmes qui au péril de leur vie défendent l’Amazonie péruvienne.

 

or prix pérou amazonie exploitation minière illégale défenseurs environnement
© SPDA

 

Dans la lutte contre le crime organisé et le blanchissement d’argent liés à l’exploitation minière illégale, l’État péruvien vient d’annoncer la saisie à Lima de sept barres d’or, destinées à être exportées en Inde, pour une valeur de plus de deux millions de dollars.

 

or prix pérou amazonie exploitation minière illégale défenseurs environnement
© gob.pe

 

L'or maudit de la plus haute ville du monde, La Rinconada

Considérée comme la ville la plus haute du monde avec ses 5.300 mètres d’altitude, La Rinconada dans la région de Puno (Sud du Pérou), est également connue pour sa mine d’or. Il s’agit en réalité de centaines de petites mines artisanales où les mineurs se confrontent à des conditions extrêmes pour trouver de l’or.

C’est le règne de l’économie informelle et de l’insécurité. Les conditions de vie sont très dures en raison de l’altitude (manque d’oxygène), de la pollution générée par l’exploitation minière (Mercure, plomb…), mais aussi de la violence qui y est très présente.

Une réalité loin d’être dorée qui est accentuée par la crise économique actuelle et l’augmentation du prix de l’or qui attirent toujours plus d’orpailleurs. Il est difficile de dire combien d’habitants compte la ville, cela fluctue énormément en fonction du prix de l’or. Si les recensements nationaux officiels ne dépassent pas les 20.000 habitants, il pourrait y avoir jusqu’à 50.000 habitants qui tentent de vivre de la quête du métal précieux.

 

or prix pérou amazonie défenseurs environnement rinconada

 

guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Lima

La peine de mort est-elle vraiment abolie au Pérou ?

Afin de mettre fin aux homicides judiciaires, chaque 10 octobre est organisée la journée mondiale contre la peine de mort, mais qu’en est-il au Pérou ? Est-il possible d'y appliquer la peine capitale