Samedi 4 décembre 2021
TEST: 3752

Trois présidents en une semaine !

Par Guillaume FLOR | Publié le 17/11/2020 à 06:00 | Mis à jour le 17/11/2020 à 10:44
Photo : © congreso.gob.pe
président sagasti pérou

Lima, lundi 16 novembre : Avec 97 votes pour, le Parlement péruvien a désigné le député centriste Francisco Sagasti pour assumer la présidence de la République, suite à la démission de Manuel Merino.

Le Pérou s’est réveillé lundi matin sans président de la République, puisque le Parlement n’a pas réussi à se mettre d’accord la veille sur le successeur de Manuel Merino. Mais dans l’après-midi, le député centriste et ancien fonctionnaire de la Banque mondiale, Francisco Sagasti, est finalement élu chef du Parlement. Il devient donc, comme le prévoit la Constitution du Pérou, président de la République, un président de transition jusqu'aux élections d'avril 2021.

 

président sagasti pérou
© congreso.gob.pe - Francisco Sagasti

 

Retour sur une semaine folle pendant laquelle le chaos politique a remisé au second plan la crise sanitaire et économique sans précédent que connaît le pays actuellement.

 

Lundi 9 novembre : Le Parlement péruvien vote la destitution du populaire président Martín Vizcarra.

Il est accusé de corruption pour des pots-de-vin présumés qu’il aurait reçus en tant que gouverneur de la région de Moquegua en 2014. C’est le chef du Parlement, Manuel Merino qui devient donc président par intérim jusqu’au 28 juillet 2021, date de la fin théorique du mandat de Vizcarra. Les réactions ne se sont pas fait attendre, les péruviens descendent dans la rue pour protester contre ce « coup d’état ».

 

président destitution vizcarra pérou
Martín Vizcarra

 

Samedi 14 novembre : Les péruviens se mobilisent contre la corruption

C’est la deuxième marche nationale. Des dizaines de milliers de manifestants descendent dans la rue, dans tout le Pérou, pour exprimer leur mécontentement. Ils réclament la démission de Manuel Merino. Il s’agit de la plus forte mobilisation des péruviens depuis une vingtaine d’années. La répression policière fera deux morts et une centaine de blessés.

 

crise politique pérou manifestations
© GFLOR

 

Dimanche 15 novembre : Un chaos politique absolu

Démission de Manuel Merino de la présidence de la République sous la pression de la rue, seulement six jours après sa nomination.

 

crise politique pérou merino président
Manuel Merino

 

Le Parlement péruvien doit lui trouver un successeur parmi ses membres. Mais les parlementaires ne se mettent pas d’accord, la liste multi-partisane, avec à sa tête la députée Rocío Silva Santisteban Manrique, est rejetée. Le Pérou se retrouve de nouveau dans l’impasse, sans président et s’enfonce encore un peu plus dans la crise politique.

 

crise politique pérou parlement
© congreso.gob.pe

 

Lundi 16 Novembre : Nouveau vote du Parlement pour trouver un successeur à Manuel Merino.

La liste menée par le député centriste Francisco Sagasti est approuvée avec 97 votes en sa faveur (26 votes “contre” et aucune abstention). Francisco Sagasti devient le nouveau chef du Parlement et invite les députés à une session solennelle du Parlement, le mardi 17 novembre à 16h, pour sa prise du pouvoir en tant que président de la République.

Ses déclarations à la sortie du Parlement : « Ce n’est pas un moment de célébration, nous avons trop de problèmes, de tragédies et de difficultés… C’est un moment de réflexion, c’est un moment pour changer et avancer vers un futur meilleur… Nous ferons tout ce qui est possible pour redonner confiance aux citoyens ».

Dans la soirée, la nouvelle semble bien accueillie, les casseroles ne se font plus entendre, mais est-ce véritablement la fin de la crise politique au Pérou ?

 

président sagasti pérou
© congreso.gob.pe - Francisco Sagasti

 

guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Lima ?

Juli, la "petite Rome d'Amérique"

Sur les rives du lac Titicaca, à une heure de trajet de Puno, capitale de la région, Juli doit son surnom à l’intense ferveur religieuse et à toutes les églises que l'on peut y trouver.