Journée du Sanctuaire Historique de Machu Picchu

Par Guillaume FLOR | Publié le 07/07/2020 à 12:00 | Mis à jour le 07/07/2020 à 12:00
Journée Sanctuaire Historique Machu Picchu

Le 7 juillet est reconnu par le Gouvernement péruvien comme étant la journée commémorative dédiée au Machu Picchu : merveille du monde moderne et principal attrait touristique du Pérou.

 

Déclaré Patrimoine mondiale de l’Humanité par l’Unesco en 1983, le Machu Picchu qui culmine à 2.500 mètres d’altitude et dont le site archéologique s’étend sur plus de 35 hectares, n’a pourtant pas été découvert un 7 juillet. S’il ne s’agit pas de la commémoration de sa découverte, alors pourquoi cette date ?

Cette date a été choisie en l’honneur de sa nomination comme l’une des sept nouvelles merveilles du monde moderne par l’initiative privée « New Open World Corporation », qui a eu lieu le 7 juillet 2007.

 

Mais alors de quand date la découverte du Machu Picchu ?

En réalité, l’existence de la cité inca n’a jamais été oubliée par les habitants de la région. Donc plus que l’histoire de sa découverte, il est préférable de parler de la redécouverte du site, qui a eu lieu en plusieurs étapes.

Les premières approches dateraient du milieu du 19ème siècle. En 1865, le naturaliste italien Antonio Raimondi serait passé sur les ruines sans les voir et aurait juste remarqué une région très peu peuplée. En 1870, l'Américain Harry Singer indique pour la première fois sur une carte le Cerro Machu Picchu, tout en précisant, s’appuyant sur l’histoire locale, qu’il s’agit de la « Huaca del Inca ». Le français Charles Wiener affirmait en 1880 qu'il y a bien des ruines à Machu Picchu après avoir récupéré des restes archéologiques, mais il ne pourra pas se rendre sur le lieu.

 

Hiram Bingham, découvreur de la cité inca ?

Pendant très longtemps, la découverte du Machu Picchu a été attribué à l’explorateur américain Hiram Bingham, professeur d’histoire à l’Université de Yale, qui réussit à se rendre sur les ruines de la cité inca le 24 juillet 1911, alors qu’il était à la recherche de « Vilcabamba » le dernier refuge de l’Inca.

Il y trouva deux familles de paysans qui vivaient sur place, cultivaient sur les ruines et utilisaient même le système d’irrigation d’eau qui fonctionnait toujours.  

Impressionné par la majestuosité du site, Bingham commence immédiatement l’étude archéologique. Entre 1912 et 1915, les ruines sont dégagées de toute végétation et de nombreuses tombes incas sont trouvées.

 

Bingham Journée Sanctuaire Historique Machu Picchu
Hiram Bingham

 

C’est en 1913 que le Machu Picchu est dévoilé aux yeux du monde entier à travers la revue de la « National Geographic Society ».

Mais voilà, la première preuve de présence sur le site daterait en réalité de 1902.

 

« A. Lizárraga, 14 juillet 1902 »

Quand Bingham arrive sur les ruines du Machu Picchu, il trouve une inscription « A. Lizárraga, 14 juillet 1902 ». En effet, Agustin Lizárraga, un agriculteur de Cusco serait arrivé neuf ans plus tôt que Bingham sur la cité inca. Bingham écrira d’ailleurs dans son journal : « Agustín Lizárraga est le découvreur du Machu Picchu ». Mais par la suite, il fera disparaître l’inscription et le nom de Lizárraga disparaîtra petit à petit des chroniques de l’époque.

Bingham n'a donc pas découvert le Machu Picchu, mais il a le mérite d'être le premier à reconnaître l'importance du site archéologique. Plusieurs dizaines de milliers d’objets découverts seront sortis du Pérou pour être envoyés vers l'université Yale afin de les étudier. Si au début, il était prévu que ces pièces archéologiques retournent au Pérou après étude, il aura fallu attendre mars 2011 et la menace de poursuites judiciaires, pour que l'Université de Yale commence à les restituer.

 

guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lima !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com