TEST: 3752

Arequipa, une région sous tension face à la pandémie du Covid-19

Par Guillaume FLOR | Publié le 30/07/2020 à 12:00 | Mis à jour le 30/07/2020 à 12:00
Photo : © Franco cp - Unsplash
Arequipa covid-19 pandémie pérou

À la veille de l’échéance fixée pour une sortie de confinement, la gestion de la lutte contre le coronavirus à Arequipa a été réorganisée par l’État péruvien.

Aucun pays n’est épargné par la pandémie du Covid-19 dont le rythme continue d’accélérer dans le monde. Plus de cinq millions de nouveaux cas ont été comptabilisés au mois de juillet, soit près du tiers du total qui s’élève désormais à 17 millions de personnes testées positives dans le monde.

La situation continue d’être difficile à gérer au Pérou notamment dans la deuxième ville du pays où les hôpitaux sont largement saturés. Comme tout le Sud du Pérou, la région d’Arequipa s’est maintenue à l’écart au début de la pandémie, mais ces dernières semaines, le nombre de cas a explosé au point de faire collapser le système de santé. Par manque de place, certains patients atteints du Covid-19 dormaient il y a encore une semaine dans des tentes ou même dans leur voiture près des centres hospitaliers dans l’espoir d’y être soignés.

 

La reprise en main de l’État péruvien à Arequipa

Face à la désorganisation à Arequipa, l’État péruvien a fini par intervenir. Si la Ministre de la Santé, Pilar Mazzetti, confirme que la deuxième ville du Pérou détient toutes les capacités logistiques et humaines pour affronter la pandémie, elle a signalé que le problème se situait dans le manque de mobilisation des autorités de la région face à la crise sanitaire. Des 48 tonnes de médicaments et d’équipement de protection (EPP) pour la lutte contre le Covid-19, qui ont été envoyés depuis le début de la pandémie, une grande partie de ce matériel a été retrouvée dans des entrepôts de la Direction Régionale de la Santé (Geresa).

Pilar Mazzetti a appelé à une meilleure organisation, elle a donc ordonné l’envoi sur place d’une mission technique avec des professionnels de la santé et du matériel médical pour travailler en collaboration avec les autorités régionales.

 

Arequipa covid-19 pandémie pérou
© www.gob.pe

 

Commissionnée par le Ministère de la Santé, pour remédier à la situation difficile que connaît Arequipa, Zulema Tomás est arrivée sur place à la tête d’une équipe de 70 professionnels de santé qui a pour mission de faciliter les transferts des patients Covid-19 vers les centres hospitaliers et de s’attacher au bon approvisionnement du matériel de protection nécessaire pour affronter la pandémie.

 

Quatre actions concrètes pour lutter contre la pandémie dans la région d’Arequipa :

  1. Rendre opérationnels les 600 lits installés par l’État.
  2. Transférer à l’hôpital les patients qui étaient en attente dans les tentes et voitures.
  3. Distribuer le matériel de protection (EPP) et les médicaments toujours en attente dans les entrepôts.
  4. Payer le personnel soignant qui n’a pas été rémunéré depuis plus de deux mois.

 

Par ailleurs, Zulema Tomás annonce l’installation de 100 points d’attention dans toute la région d’Arequipa qui permettront de détecter le plus tôt possible les cas positifs au Covid-19 afin d’éviter que les cas s’aggravent et ne finissent dans les unités de soins intensifs.

 

Arequipa covid-19 pandémie pérou
© www.gob.pe

 

Selon les derniers chiffres annoncés par le Ministère de la Santé, la ville d’Arequipa compte à ce jour 12.859 cas positifs au Covid-19 et 711 morts depuis le début de la pandémie.

Pour toute la province d’Arequipa, la Direction Régionale de la Santé dénombre : 45.845 cas positifs au Covid-19, 742 patients hospitalisés dont 65 en soins intensifs et 904 morts.

 

Sur le même sujet
guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lima !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale