Peu de Français parmi les touristes qui visitent le Pérou en ce début d’année 2022

Par Guillaume FLOR | Publié le 05/05/2022 à 18:01 | Mis à jour le 06/05/2022 à 10:45
Photo : © Mincetur
Personne touriste devant une chute d'eau au Pérou

D’après le ministère péruvien du commerce extérieur et du tourisme, seulement 2,9% des 242 000 touristes internationaux qui sont venus au Pérou au cours du premier trimestre 2022, étaient français.

 

Alors que le Pérou se trouve toujours dans une phase de réactivation et de dynamisation de son tourisme, suite à la pandémie du Covid-19, le pays a enregistré l'arrivée de 242 000 touristes internationaux lors des trois premiers mois de 2022, soit une augmentation (assez logique) de 689,3 % par rapport à la même période de l'année précédente.

Le ministre du Commerce extérieur et du Tourisme, Roberto Sánchez, a indiqué que les principaux pays visiteurs étaient les États-Unis (32,6 %), le Chili (10,3 %), la Colombie (7,6 %), l'Espagne (6,1 %), l'Équateur (5,8 %), l'Argentine (4,6 %), le Brésil (3,6%), le Mexique (3,3%), la France (2,9%, soit environ 7 000 personnes sur un trimestre. Rappelons qu’en 2019, avant la pandémie, 108 000 Français ont visité le Pérou), l’Allemagne (2,7%), le Canada (2,4%) et l’Italie (2,3%). Ces pays ont représenté 84,2% du nombre total d'arrivées de touristes dans le pays.

Au cours du premier trimestre de l'année, le mouvement général des passagers dans les aéroports du Pérou a totalisé 6,8 millions de voyageurs, soit une augmentation de 126% par rapport à la même période en 2021. Les vols internationaux ont représenté 22,5 % (+234,7 % par rapport à 2021) et les vols intérieurs, 77,5% (+106,6 % par rapport à 2021).

 

Une augmentation importante également pour le tourisme en interne au Pérou

Pour cette même période, le flux de tourisme interne a atteint 5,3 millions de voyageurs (+96,1% par rapport à la même période en 2021). La dépense moyenne des touristes internes a été évaluée à S/ 594 (environ 150 euros) pour une durée moyenne de séjour équivalente à 6 nuits.

Le chef du Mincetur a expliqué que ces chiffres sont des résultats positifs et un signe clair de la reprise du tourisme réceptif, mais aussi de la réactivation et de la bonne dynamisation du tourisme dans le pays. « Nous travaillons à forger l'image du Pérou en tant que destination mondiale et ainsi générer plus de revenus pour nos concitoyens. En outre, nous cherchons à améliorer la compétitivité du tourisme, tout en encourageant, chez les voyagistes de tout le pays, le respect des protocoles de biosécurité », a-t-il déclaré.

« Nous espérons que d'ici la fin de 2022, la contribution du tourisme au PIB national pourra atteindre 2,5% et que l'emploi dans le secteur du tourisme dépassera 900 000 postes, avec une croissance de 8% par rapport à 2021 », a conclu le ministre Sánchez.

 

Sur le même sujet
guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lima !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale