Lundi 18 octobre 2021
TEST: 3752

Covid-19 : C.37, un possible variant péruvien ?

Par Guillaume FLOR | Publié le 26/04/2021 à 08:00 | Mis à jour le 26/04/2021 à 08:00
Photo : @ Trnava University - Unsplash
Covid-19 : C.37, un possible variant péruvien ?

Après la découverte d'un variant semblable à celui du Brésil circulant au Pérou, le ministère péruvien de la santé ne confirme pas et parle d’une “hypothèse de travail” dans sa lutte contre le virus.

 

C.37 : le variant péruvien présumé du Covid-19

Un groupe de médecins de l'Université péruvienne Cayetano Heredia (UPCH) a récemment publié une étude dans une revue scientifique internationale (Virological.org) sur la découverte d'un nouveau variant, appelé C.37, semblable à celui du Brésil qui circule au Pérou, et qui pourrait être considéré comme son propre variant. « Cette semaine, nous rapportons l'identification d'une nouvelle lignée (variant) du SRAS-CoV-2 qui semble se développer rapidement au Pérou et au Chili », explique Pablo Tsukayama, chef de projet, sur son compte Twitter.

Alors que l'Institut National de Santé a indiqué que 40% des cas positifs déclarés à Lima était dû au variant brésilien, les recherches menées par l'équipe de l'UPCH montrent que le variant brésilien ne serait présent que dans 2,9% des cas, tandis que le nouveau variant C.37 le serait dans 40,6% des cas. Ce variant serait donc plus présent que les variants brésilien et britannique. Au-delà du Pérou, à ce jour, 160 cas de C.37 ont été signalés au Chili et 133 aux États-Unis. Ce variant a également été détecté en Argentine, au Brésil, en Équateur, au Mexique, en Allemagne, en Espagne, en France, au Royaume-Uni et en Australie.

Pablo Tsukayama indique qu'il est encore tôt pour déterminer si ce variant est plus contagieux et plus virulent ou encore si les vaccins gardent la même efficacité face à lui, et que pour répondre à ces doutes, plus de données doivent être collectées et plus d’études doivent être réalisées. Le chercheur précise par ailleurs que la découverte de ce nouveau variant permet d'alerter la communauté scientifique internationale pour notamment aider au développement de nouveaux vaccins et traitements.

Face à ce possible variant péruvien du Covid-19, le ministre de la Santé, Óscar Ugarte, explique que cette étude, réalisée par des professionnels de l'Université péruvienne Cayetano Heredia, contribue à alerter son ministère afin de prendre des mesures pouvant atténuer l'avancée du coronavirus dans le pays au milieu de la deuxième vague d'infections, tout en soulignant que cette information est une « hypothèse de travail » et non une confirmation de l’existence d’un variant propre au Pérou.

 

Avril 2021, le mois le plus meurtrier de l’année et le 2ème de toute la pandémie

S’il est difficile de déterminer si le variant C.37 est responsable de l'augmentation des cas ou de l'augmentation des décès lors de la deuxième vague au Pérou, ce qui est sûr, c’est que la situation ne s’améliore pas et qu’elle n’a même jamais été aussi compliquée depuis le début de la pandémie.

À trois reprises en avril, le ministère de la Santé (Minsa) a signalé un nouveau record de décès dus au Covid-19. Le samedi 17 avril, le record de décès a en effet, une nouvelle fois, été dépassé, avec 433 décès en une seule journée dans tout le pays. Jusqu'à ce nouveau record, les chiffres les plus élevés étaient de 384 morts enregistrés le 10 avril et 314 décès comptabilisés quatre jours plus tôt.

Au 24 avril, le ministère de la Santé indique un cumul de 59.440 décès et de 1.754.150 cas positifs dans tout le pays. Concernant le nombre de personnes hospitalisées à cause du Covid-19, 15.255 patients poursuivent leur lutte contre la maladie, dont 2.524 en soins intensifs.

 

Lima est de retour en zone à « risque extrême »

Depuis le lundi 19 avril, la métropole de Lima et Callao sont à nouveau sous la classification de risque extrême en raison de l'augmentation des cas de coronavirus, une mesure qui s'appliquera jusqu'au dimanche 9 mai.

En conséquence, le gouvernement péruvien a annoncé de nouvelles mesures restrictives à respecter. Du lundi au samedi, le couvre-feu (immobilisation sociale obligatoire) sera de 21h à 4h. Et tout comme hier, 25 avril, les dimanches 2 mai et 9 mai (fête des mères), le couvre-feu sera toute la journée. Il ne sera donc pas possible de sortir. Seuls les pharmacies et les restaurants seront ouvertes mais uniquement pour de la livraison à domicile.

 

Covid-19 : C.37, un possible variant péruvien ?

 

guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Lima

La peine de mort est-elle vraiment abolie au Pérou ?

Afin de mettre fin aux homicides judiciaires, chaque 10 octobre est organisée la journée mondiale contre la peine de mort, mais qu’en est-il au Pérou ? Est-il possible d'y appliquer la peine capitale